Ce 26 octobre, le journal télévisé de 20 h, sur FRANCE 2, a consacré une séquence à Giacometti. Dans la foulée, il a été signalé qu’une exposition sur Giacometti avait lieu en ce moment à Liège, en même temps qu’une autre consacrée à Andy Warhol.

GRAND MERCI à FRANCE 2 pour la publicité donnée à ces deux expositions ! 

Signalons aussi celle relative  à Toutankhamon, en espérant que ces trois événements culturels ne subissent pas les conséquences néfastes de la Covid-19…

Une réflexion sur «  »

  1. La RTBF “volée” ou la dérive suspecte d’un média officiel de la Communauté française-Wallonie-Bruxelles.

    Le journal Daardaar, du 23 novembre 2020, a traduit un article du Morgen rédigé par Monsieur Lukas Vander Taelen. Cet historien, écrivain et homme de spectacle, y dénonce l’unilinguisme “affligeant” des ministres wallons du gouvernement Decroo. Pire, ce Monsieur juge cette méconnaissance du néerlandais comme une insulte aux Flamands.

    Rien de moins ! Où allons-nous donc dans cet Etat en quasi instance de divorce ?

    Des Wallons rétorquent à ce Monsieur qu’EUX jugent affligeant le massacre quotidien du français par des ministres flamands, pseudo “bilingues”, dans la Belgïe des Saxe-Cobourg Gotha, depuis des décennies.

    Cette accusation, provoquante, suivrait un reportage de la RTBF sur la méconnaissance du néerlandais des ministres wallons de l’actuel gouvernement. Et, comme il fallait s’y attendre, le quotidien unitaro-monarco-belgicain, Le Soir, a abondé dans le sens de la RTBF.

    “Stupeur et tremblement”, de manière sous-jacente, les fonctionnaires de la Communauté française-Wallonie-Bruxelles osaient se poser la question : comment un tel fiasco (sic) était encore possible en 2020 ?

    Observation très interpellante, Monsieur Vander Taelen décèlerait là le signe d’un changement de mentalité, impensable il y a encore quelque temps, de la part de la RTBF. Effectivement, tout passe, tout casse, tout lasse voilà que la RTBF se glisse dans le lit du Soir, cette ancienne tribune favorite du FDF (belgicain) qui ne cache plus son indignation (sic) face à ce constat.

    En fait, Comment ose-t-on poser cette question ? En Flandre, le néerlandais, en Wallonie, le français et au Parlement, rue de la Loi, chacun y parle sa langue maternelle et les traducteurs traduisent.
    Le Belgium n’a rien de fédéral, il s’agit d’un ancien Etat centralisé en voie de démembrement.

    Alors, BASTE !

    En conclusion, que le Soir, journal privé mais subsidié, retrouve à l’égard de la Flandre ses amours et dérives pro-germaniques des années quarante, cela le regarde, mais que la RTBF, administration de la Communauté française-Wallonie-Bruxelles sombre dans le même travers, C’EST INNACCEPTABLE.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s