Choisissez votre président(e) de la République

Le contexte perturbé que nous connaissons ne diminue pas l’importance de l’élection présidentielle en France. A la différence de trop de Français qui ne voient plus l’intérêt d’aller voter, nous sommes nombreux, en Wallonie, à regretter de na pas pouvoir choisir l’homme ou la femme qui incarnera la République française pour les cinq années à venir. C’est la raison pour laquelle l’AWF vous permet de participer virtuellement à cette élection, sous la forme d’un sondage, et sans la moindre prétention scientifique, ni la moindre intention de donner un sens quelconque aux résultats.

Voici cinq ans, nous avons procédé à un autre type de sondage en nous rendant sur les marchés et en sollicitant les passants qui, le plus souvent, se sont très volontiers prêtés au jeu. Nous avons ainsi recueilli plus de cinq mille votes et nous avons été heureux de constater, après dépouillement, que le choix de ces Wallons pris au hasard coïncidait avec celui qu’exprimaient alors les Français.

Cette fois-ci, alors que le positionnement des candidats à la présidence est à l’image des tensions qui traversent la société française, nous lançons un sondage en ligne et nous ne savons pas quelle en sera la dynamique. Pour un mouvement pluraliste comme le nôtre, très attaché à la culture du débat, la démarche est un peu plus risquée. Aussi prenons-nous l’engagement de publier les résultats du sondage mais à la condition d’avoir obtenu un minimum de 3000 votes exprimés. Dès à présent, nous tenons également à souligner que ces résultats ne pourront en aucun cas être interprétés comme une expression de ce que voudrait l’AWF en tant que tel.

Cela étant dit, il ne nous reste plus qu’à inviter les citoyens de Wallonie à faire leur choix.

Pour accéder au vote, cliquez ici.

14 réflexions sur « Choisissez votre président(e) de la République »

  1. Les élections seront truquées, la participation sera inférieure à 50%. La base de l’anti-complotisme, c’est de rappeler que Dominion a envoyé des résultats reconnus comme fantaisistes pour le Venezuela et que brutalement ceux-ci se sont retrouvés infalsifiable pour les états américains, quelques mois plus tard. Gloire à nos gilets-jaunes qui tombent au champs d’Honneur face à la police, pour la France, en criant : « Vive De Gaulle, vive le Roy »(Louis XX)

    J’aime

  2. Bonne initiative en ces temps troubles. Esperons que le prochain
    prèsident soit conscient de sa responsabilité pour restaurer la grandeur
    et l’indépendance de la France au sein de l’Europe des Patries
    défendue par le Gènéral De Gaulle et aussi veille a restaurer
    l’usage du FRANCAIS au sein de l’euromachin

    J’aime

  3. Bonjour.
    Ca fait longtemps que je ne suis plus intervenu en laissant un commentaire. Mais je suis (du verbe suivre) toujours l’actualité « rattachiste » ou « réunioniste » (c’est selon…), puisque n’ayant pas changé d’idée concernant la Belgique et l’avenir de la Wallonie… Je consulte toujours assez régulièrement votre site, ainsi que celui du RWF et de M. Jules Gheude (GEWIF).
    Un grand merci d’avoir organisé ce sondage pour la Présidentielle française (enfin un sondage qui ne sera pas truqué!!!).
    En France, ils (les instituts de sondages) vont bientôt arriver à nous faire croire (enfin, à faire croire à certains…), que « l’emmerdeur » de Macron (une personne qui déclare vouloir « emmerder » les gens, c’est comme ça qu’on l’appelle, non???) va être élu au 1er tour! LOL
    Ou alors les français sont vraiment bêtes à manger du foin!!! Désolé mais, je ne comprendrais pas que ce personnage (qui n’ose même pas débattre avant le 1er tour, quel courage!!) soit élu pour un second mandat! Sarko et Hollande n’y ont pas eu droit pour moins que ça!
    Mais enfin, comme dirait le candidat que je préfère (Z): « bin voyons » ou encore « impossible pas français »! Donc, si impossible pas français, alors tout est possible…même le pire (un second mandat du président sortant).
    Sur ce, vive le peuple français, vive la République et surtout, surtout VIVE LA FRANCE!!!
    Bien à vous.
    SamuelB, militant pour une Wallonie française.

    J’aime

  4. Helas Monsieur Samuel il est possible que certains optent pour le pire
    soit l’Emmerdeur qui a injurié cinq millions de Francais et une
    imbécile. Depuis de Gaulle et Pompidou rien que des nullités
    qui ont fait passé la France et la quatrième à la cinquième place
    des puissances et que dire des repris de justice comme Fillon
    Guérant et Sarko qui verra ses deux condamnations confirmées
    en décembre. Et pendant ce temps au sein de l’euromachin
    l’on prèfère parler l’anglais dégénéré que le Francais la langue
    la plus parlée en Europe
    Bonparte ou es-tu pour renouveler ton APPEL AU PEUPLE

    J’aime

  5. Parmi tous ces candidats, certains de gauche comme de droite, accueilleraient la Wallonie dans la même optique qu’Henri IV ( rassembler les peuples romans ou de langue française). Malheureusement, jusqu’à ce jour, les candidats de l’étranger règnent en France et ils ne bougeront pas car ils ne travaillent que pour L’EUROPA germano-anglo-saxonne ultra-libérale.
    Macron-Michel n’envisagent que le mélange et le métissage des populations.
    Cela implique se livrer et se vassaliser à l’Europe centrale germanique. Mais la caste française de l’étranger a toujours existé depuis que les monarques épousaient des espagnoles ou des autrichiennes.
    Il ne faut pas non plus oublier le tropisme britannique de la noblesse « parisienne » sous Louis XVI.
    Il existe une similitude entre la haine des « impériaux » germano-anglo-saxons face à la France napoléonienne comme aujourd’hui à l’encontre de la Russie.
    Ces « impériaux » ne supportent pas les peuples qui leur résistent. Or, la politique de Napoléon1er fut de repousser le plus loin possible l’encerclement britanno-autrichien. Nous savons jusqu’où il fut contraint de pousser la révolte française.

    J’aime

  6. Sincèrement où est le problème ?

    Nos confrères rattachistes du RWF s’indignent qu’un ancien de Schild&Vrienden, devienne président des Jeunes N-VA

    Classé dans Echo de flandre Source : De Standaard – 6 mars 2022

    Le résident de Vilvorde Jeroen Bergers (21 ans) est le nouveau président des Jeunes N-VA. Bergers a remporté l’élection avec une confortable majorité de 57 % des voix.
    « Je suis reconnaissant aux membres qui m’ont fait confiance. Ils me connaissent comme un activiste qui met le doigt sur le problème belge. Les jeunes N-VA adopteront plus que jamais cette attitude militante dans les années à venir. (…) Les jeunes N-VA sont un groupe formidable. Ensemble, (…), nous nous dirigeons vers une Flandre indépendante. » Selon Jeroen Bergers, « l’autonomie est le seul moyen d’assurer un avenir prospère à la Flandre. (…) ».

    L’article relate ensuite qu’il s’agit d’entrisme de Schild en Vrienden au sein de la NVA.
    ATTENTION DANGER !
    D’autant plus que deux photos nous montrent Jeroen Bergers piétinant un drapeau tricolore belge.

    Que ces photos et cette information indignent, par principe, tout citoyen belge, chacun peut le comprendre.
    Qu’un mouvement rattachiste prônant le retour à la France s’en émeuve, là cela devient incompréhensible.
    Seul le drapeau tricolore bleu, blanc, rouge importe à notre coeur et à notre âme.

    D’accord, il s’agit d une tempête dans un verre d’eau.
    Toutefois il faut rester logique,il s’agit d’une question de Flandre, en Flandre et nous devrions nous réjouir de la montée en puissance des activistes indépendantistes chez nos voisins du Nord.

    J’aime

    1. Droit de réponse : c’était simplement pour montrer qu’il y avait d’anciens (?) néo-nazis qui prenaient des postes importants à la N-VA. Rien de plus. Comment pouvez-vous extrapoler à ce point un article du RWF ? Le drapeau belge nous indiffère complètement. Écrivez plutôt des articles structurés pour le site AWF au lieu de vous perdre dans ce type de délire interprétatif. Enfin, les activistes flamands ne s’arrêteront pas à la Flandre : ils colonisent déjà la Wallonie.

      J’aime

      1. Navré mais voilà le résultat du choc des photos. C’eut été mieux sans le drapeau …

        J’aime

  7. Bravo a ce jeune nationaliste flamand. Comme son ancien collègue
    de Schild en vriend aujourd’hui députe apparente VB il est l’espoir
    des indèpendantistes flamands. Avec eux plus de tergiversation
    ce sera l’indèpendance totale. Jadis Paul Henri Gendebien ne disait-il
    pas ON NE FETERA PAS LES 200 ANS. Ce qui reste du RWF
    se convertit au belgicanisme tout conne l’Ex FDF devenu DEFI
    expert en trahison ‘

    J’aime

  8. Bonjour;il est bien malheureux de voir encore et toujours,d’un côté des susceptibilités mal placées,et de l’autre des attaques autant gratuites que déplacées…Quand pourra t’on comprendre que autant l’AWF que le RWF défénd à quelques différences près,les mêmes idées???Faut il pense que l’AWF seul ou le RWF seul sera susceptibles de faire prendre conscience du courant français rattachiste??Avec les quelques malheureux pourcent que les 2 blogs défendent,comment voulez vous que l’on vous prenne au sérieux;si en plus d’un manque d’organisation,il faut gérer les pugilats,on mal barre…

    J’aime

    1. Nous respectons la doctrine différente (M. Lenain) qui est prédominante à l’AWF. Mais lorsqu’on nous traite de néo-belgicains (c’est un comble !), comprenez que nous répondions à cette attaque de la plus grande mauvaise foi. Pour mémoire, nous avons relayé sur notre site plusieurs articles de M. Gheude et sur notre compte twitter les conclusions pertinentes de M. Melot en matière de soins de santé. Dès lors, le RWF ne se sent pas visé par votre réflexion. Le RWF souhaite bon succès à l’AWF dans ses prochaines activités.

      J’aime

  9. Par la faute des Ducs de Bourgogne, la glaise belge nous colle aux talons.

    La visite, ce mercredi 30 mars 2022, du ministre-président flamand Jan Jambon à Rome, au Vatican, intervient alors que se déroule la session académique « Josquin 500 » en l’honneur du compositeur franco-flamand (sic) Josquin des Prés (1450-1521), l’un des plus grands compositeurs de la Renaissance considéré comme un des grands maîtres de la polyphonie, qui a également été membre du chœur papal de 1489 à 1495.

    Tous les artistes, sous les Bourguignons, du XVe au XVIe , qu’ils fussent wallons de Lille, de Mons, de Namur, de Liège ou de Dinant, portent la marque ineffaçable et perpétuelle de FLAMANDS !
    Personne ne s’offusque de cette expression et personne n’exige de désigner comme Franco-Wallons nos artistes afin de les distinguer de leurs confrères néerlandais du nord et du sud ou des allemands. Ces derniers ne souffrant, étrangement, d’aucune confusion d’identité.

    Certes la confusion vient des Italiens de l’époque qui désignaient comme FLAMANDS tous les gens du Nord. Mais aujourd’hui, persévérer devient diabolique et injurieux !

    J’aime

  10. Présidentielle française: les poids lourds du MR votent Macron !

    « La Libre » a sondé de nombreux mandataires libéraux en vue du premier tour des élections en France.
    (Frédéric Chardon Journaliste politique Publié le 04-04-2022)

    Les Belges francophones (sic) aiment la politique française.
    La Libre a sondé les « barons » du MR avec une question : Emmanuel Macron ou Valérie Pécresse ?
    Rappelons, par ailleurs, que les élus MR et ceux de la Macronie siègent ensemble au Parlement européen au sein du groupe Renew Europe (sic). NDLR: Renouveau européen fait tache car trop français !

    Les résultats du test auprès des caciques sont sans appel : les libéraux francophones voudraient que l’actuel président de la République puisse rester à l’Élysée.

    Macron inspire Wallons et Bruxellois.
    La liste des pro-Macron du MR est longue :

    Georges-Louis Bouchez a opté pour Macron.
    Christine Defraigne a opté pour Macron.
    Denis Ducarme a opté pour Macron.
    Valérie De Bue a opté pour Macron.
    Willy Borsus a opté pour Macron.
    Alexia Bertrand a opté pour Macron.
    David Leisterh a opté pour Macron.
    L’exception : David Clarinval a opté pour Valérie Pécresse.

    NDLR: Elémentaire mon cher Watson.
    Macron, l’européen décomplexé, qui rêve d’ éteindre la Nation française et l’éclipser au profit de l’Union Européenne, n’inquiète pas les « Belges francophones ».
    Ces éperdus sans nation, effrayés à l’idée de perdre des privilèges, s’accrochent désespérément à une dépouille habsbourgeoise, vantée comme l’exemple de l’Europe.
    Nos « représentants politiques » craignent deux choses: l’indépendance de la Flandre et la France salvatrice.
    Allez donc comprendre.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s