André Renard, reviens !

L’Alliance Wallonie France est un mouvement, non un parti, mais nous devons réagir fermement à la campagne unitaire menée par le PTB, au nom, soi-disant, de l’unité des travailleurs.

Sans entrer dans une polémique « subtile », nous dénonçons une sorte de racolage nationaliste, une manipulation grossière visant en réalité à recruter des adhésions, de l’argent… une démarche tout à fait contraire à notre volonté d’informer de l’état de la Wallonie dans un Etat belge en trompe-l’œil, une coquille vide qui se refermerait sur une population wallonne incapable de se projeter dans un avenir plus ouvert, plus sécurisant, plus naturel aux côtés de la République française.

De quoi s’agit-il ? De la promotion d’un livre (12.50 euros), « La Belgique en 20 questions-réponses », écrit par David PESTIEAU, Député PTB, accompagnée de ventes de « paquets de soutien » (50 euros) comptant masques, stickers et 6 Tattoo’s tricolores (noir, jaune, rouge … évidemment !), comme indiqué dans les courriels qui circulent.

Si nous réagissons à cette initiative, alors que nous ne relevons pas les propos unitaires du président du MR (dont les affiliés ne partagent pas tous les envolées belgicaines !), c’est bien pour dénoncer une duperie qui, prétextant l’unité des travailleurs, n’est en réalité que la négation d’une Wallonie qui ne tardera pas à subir plus encore, dès 2024-2025, les sinistres effets de la sixième réforme de l’Etat (2011) concrétisés par la Loi de Financement, votée en 2014.

8 réflexions sur « André Renard, reviens ! »

  1. Le PTB, qui récolte beaucoup de voix en Wallonie est dirigé par, un comble, des Flamands !
    Et en bon parti flamand, il se servira de la pauvreté wallonne. Nous sommes 1 disent-ils. Et les journaleux bruseller de la RTBrux, du Soir, de la Libre etc.. vont en faire les éloges belgicaines (ce que recherche le PTB)..
    On taira le fait qu dès la naissance, bébé wallon, flamand et bruxellois ne bénéficient pas des mêmes allocations.
    Ils n’auront pas le même enseignement. L’enseignement flamand, ayant plus de moyens, est supérieur (c’est d’ailleurs pourquoi le tout Bruxelles mettent leurs enfants dans des écoles flamandes). Et malheureusement, les Wallons subissent les dictats bruxellois qui nivelle l’enseignement par le bas pour l’adapter aux migrants majoritaires dans les écoles bruxelloises.
    Adultes, ils n’auront pas la même chance d’obtenir du boulot, ni la même carrière, ni le même niveau de vie.
    Les organisations flamingantes telles que VOKA, In de Warande, UNIZO, Borenbond, banque KBC etc.. œuvrent pour imposer les entreprises flamandes, les intérêts flamands et les travailleurs flamands, au détriment des entreprises wallonnes, des intérêts wallons et des travailleurs wallons. De la discrimination raciste pure, au niveau économique. Et ce n’est pas un problème de méconnaissance du néerlandais par les Wallons, comme veulent nous le faire croire les Bruselleers, half en half avec les Vlaams.
    Une discrimination violente qui va jusqu’à exclure les entreprises wallonnes de marchés publics et privés.
    Mais aussi qui s’attaquent aux travailleurs wallons. A travail égal, compétences égales les Wallons ont un salaire moindre que leurs collègues flamands. une différence justifiée par le niveau de vie supérieur en Flandre, selon les managers membres du VOKA !. Car, dans les faits, la majorité des entreprises ont, à leur tête, des managers flamingants membres de l’organisation flamingante VOKA. De plus, défavorisés, les Wallons auront une carrière plate par rapport à leurs collègues flamands. Mais le sujet est tabou au niveau syndical, il faut garder la Belgïe unie.
    Enfin, les Wallons paient plus de taxes. La Wallonie est pauvre, elle soutient Bxl via le brol de communauté bruxello-bruseleer wallonne. Et nous offrons nos eaux de sources, à nos frais, à Bxl et à la Flandre.
    Alors oui, mettons fin aux mensonges belgicains.
    Et surtout, puisque le tout Bxl, aime tant la Flandre en crachant son venin sur les Wallons, osons mettre fin à ce brol immonde de communauté française, qui saigne la Wallonie au profit de l’enseignement bruxellois, de la RTBrux, du Soir, et d’autres brols brusseleers.

    J'aime

  2. Le PTB joue le rôle d’idiot utile à notre courant politique. Plus on votera PTB en Wallonie, plus celle-ci jouera le rôle de répulsif pour la Flandre. La haine du communisme/bolchevisme est une longue tradition en Flandre. C’était la principale motivation des Flamands du Front de l’Est…

    Aimé par 1 personne

  3. La Wallonie est dirigée par des médiocres qui depuis des lustres
    trahissent leur pays et leur langue. En tète le Fossoyeur numèro
    1 auteur des Cawa 1 et 2 du Plan Marshall et de Get up Wallonia
    Il faut ètre maso pour réélire de tels individus. Rappelons ces
    fortes paroles de Voltaire La politique permet a des gens sans
    principes de diriger des gens sans mémoire. La Wallonie n’a
    pas besoin de l’ennemi flamand l’ennemi est en son sein
    Oui jadis André Renard avait dit Pas une patte de Flamand sur
    la place Saint Lambert. Ce sont des édiles liègeois(sic) qui
    accueillent des ministre flamingants

    J'aime

  4. Pour ce qui est du nivellement vers le bas de l’enseignement dans les écoles, en France, c’est pareil. Au nom de l’égalité de tous, nos gouvernements de gauche comme de droite ont nivelé vers le bas pour s’adapter aux plus mauvais, en premier lieu ceux qui, même nés en France, sont incapables de parler français correctement, n’ayant jamais lu un seul livre de leur vie, voire même se complaisent dans l’analphabétisme.

    La gauche dénonce constamment le manque de moyens et demande en conséquence toujours plus de ces moyens, sans se rendre compte qu’on ne peut pas faire apprendre des choses à ceux qui n’en ont pas envie. La droite dénonce la baisse de niveau également mais ne fait pas grand chose non plus pour essayer de l’enrayer; bien au contraire. Il y a clairement un manque de moyens dans l’université et la recherche françaises, mais pour le primaire et le secondaire, ces manques de moyens sont loin d’être l’unique raison.

    La conséquence, c’est que plus personne ne veut devenir prof et donc le niveau moyen des nouveaux profs baisse d’année en année, particulièrement en sciences, que le niveau des programmes scolaires diminue également, car il ne faut pas trop en demander à ces pauvres jeunes oppressés par la société. L’école d’ingénieurs d’où je suis diplômé a dû mettre en place un soutien aux nouveaux entrants, alors que les nouveaux entrants sont loin d’être les plus mauvais d’une classe d’âge qui sort du secondaire … L’un de mes profs me disait : il y a 20 ans encore, on n’aurait jamais imaginé mettre en place un tel soutien scolaire en école d’ingé …

    Bref, si la Wallonie intègre un jour la France, je lui suggère de négocier un statut particulier en ce qui concerne l’enseignement, pour se tenir à l’écart de la dégringolade en cours en France.

    Aimé par 1 personne

  5. ANDRÉ RENARD, REVIENS ! Voilà bien une triste supplication d’autant que Thierry Bodson, l’actuel président de la FGTB, ne lui arrive pas à la cheville. Pire, il déçoit par un unitarisme incompréhensible (pour rester poli).

    J'aime

  6. Bien vu Bodson aux ordres de la Belgie quelle déception
    Tous valets de la Flandre A VOMIR et les ninistres wallons
    content d’apprendre à ABOYER VLAAMS

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s