Lettre aux présidents des partis francophones

La lettre suivante, signée Nicolas THIRION, président de l’AWF, a été envoyée aux (co-)président(e)s du cdH, de Défi, d’Ecolo, du MR, du PS et du PTB.

Je me permets de vous écrire en ma qualité de président de l’Alliance Wallonie France, un mouvement politiquement et philosophiquement pluraliste qui s’intéresse au devenir de la Wallonie et vise à encourager toute réflexion utile à ce sujet. La discussion au sein de notre association prend diverses formes, qui vont du débat participatif avec nos membres et nos sympathisants, à l’organisation de conférences publiques ou la publication de contributions écrites.

Dans ce cadre, nous avons récemment réalisé un sondage en ligne auprès de nos membres adhérents et sympathisants, relatif aux diverses réformes institutionnelles à venir et au degré de confiance qu’ils accordent aux partis francophones dans la défense de la Wallonie.

Une fois passée la crise sanitaire, les questions sur l’avenir de la Belgique dans la perspective d’une septième réforme de l’État risquent en effet de reprendre le dessus. Vous trouverez les résultats de ce sondage en annexe.

Synthétiquement, les répondants sont majoritairement favorables à la suppression du Sénat, des provinces et de la Communauté française de Belgique, ainsi qu’à l’instauration du referendum d’initiative populaire dans la Constitution. Ils sont en revanche majoritairement hostiles à la mise en place d’une circonscription électorale fédérale. S’agissant des questions ouvertes (de 1 : pas du tout d’accord, à 6 : tout à fait d’accord), ils estiment qu’un État belge composé de quatre régions ne permettra pas d’aplanir les tensions communautaires mais qu’il pourrait bien constituer une étape vers la réunion de la Wallonie à la France. Quant au degré de confiance qu’ils témoignent à l’égard des partis politiques wallons pour défendre la cause de la Wallonie et, en particulier, de celui dont ils se sentent le plus proches (de 1 : pas du tout confiance, à 6 : tout à fait confiance), il est, vous le constaterez, particulièrement bas.

Après avoir ainsi sollicité nos membres, nous nous autorisons donc à communiquer les résultats à l’ensemble des (co-)président.e.s des partis politiques ayant des élus francophones au Parlement fédéral dans un triple objectif :

1° leur demander leur position et celle de leur parti en ce qui concerne les questions 1 à 9 du sondage repris en annexe, en motivant le cas échéant leurs réponses;

2° solliciter les explications qu’ils pourraient avancer au sujet de la relative méfiance des sondés à l’égard de la défense de la cause wallonne;

3° communiquer les réponses reçues des différents partis, dans le cadre d’une manifestation publique qui se tiendrait à la rentrée prochaine en vue d’organiser un débat autour de ces différentes thématiques.

En outre, à plus court terme, quelle mesure prioritaire susceptible d’influencer significativement et durablement les finances de la Région wallonne et de la Communauté française comptez-vous faire prendre en considération par les parlements compétents d’ici la fin 2021 ?

Je précise que nous serions heureux de recevoir des réponses franches et ouvertes, sans un simple renvoi aux programmes électoraux ou aux publications officielles de votre parti.

Dans l’hypothèse où vous accepteriez de répondre à notre interpellation, nous serions très honorés si nous pouvions recevoir vos réponses d’ici le 30 juin.

En vous remerciant d’avance pour l’attention que vous voudrez bien accorder à la présente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma considération distinguée.

10 réflexions sur « Lettre aux présidents des partis francophones »

    1. Qu’ en pensent les jeunes. Vos propos relèvent d’une époque qui doit leur paraître dépassée.. comment les intéresser à vos préoccupations ?

      J'aime

  1. Les réponses ?
    – Défi est un parti bruseller, fait par des Brusleer pour défendre Bxl au dépend de la Wallonie. Il est belgicain car Bxl est la capitale de la Belgïe. Et il fait tout pour engluer la Wallonie au brol communauté bruxello dite française car Bxl a besoin des subsides wallons pour son enseignement, et ses institutions. Enfin, il considère la Wallonie comme une extension bruxelloise, car Bxl et ses CPAS sont surpeuplés et ont besoin des espaces libres et des CPAS wallons.
    – Le CDH, parti en déclin, est belgicain par excellence. Il s’accroche là où il peut. Belgique, communauté wallo-brux, régions, provinces. Il a peur de tout changement.
    – PTB, parti dirigé par des Flamands est unitaire voir internationaliste de part son communiste. Il est contre une Wallonie indépendante ou unie à la France (sauf si la France devient communiste°
    – Ecolo : parti plus gauchiste qu’écologiste, allié au Flamand Groen et très engagé envers les islamistes de Bxl. Il est belgicain de part son alliance utopiste avec son parti frère flamand. Il est pour le maintient du brol wallo-brux car Bxl souffre d’une surpopulation et d’un prix élevé du logement. Pour écolo, la Wallonie devrait accueillir le trop plein de migrants qui sont à Bxl. Par contre Ecolo est peut-être positif à la suppression des provinces. Ecolo est devenu plus bruxellois que wallon.
    – MR : Il y a quelques régionalistes au MR. Mais leur président est profondément belgicain. Le MR est présent aussi bien à Bxl qu’en Wallonie. Il est aussi présent dans les provinces, dans les communautés et les régions. Donc ils sont opposés à tout changement.
    – PS : Il y a une vraie tendance régionaliste et wallonne. Mais le PS, comme le MR est partout, aussi bien à Bxl qu’en Wallonie, dans les communautés, les régions, les provinces et au fédéral. J’ai donc des doutes.
    Malheureusement, nous n’avons pas d’équivalent wallon du flamand NVA, ni du bruseleer Défi.
    Faut dire que dès qu’un politique ose affirmer des idées régionalistes wallonnes, il est vilipendé par les médias bruseller RTBrux, Le Soir, La Libre etc..
    Car malheureusement, les médias que nous finançons sont majoritairement bruseleer.

    J'aime

    1. M. Roland, il faudrait arrêter de traiter les Bruxellois de « Brusseleer ».Nombre d’entre eux sont d’origine wallonne. Vous pouvez faire passer votre message politique sans y ajouter l’insulte et le mépris. Votre texte sera d’autant plus apprécié. Pour l’heure, il a des relents « racistes » ou au mieux « ethniques ».

      J'aime

    1. —->M. Fryns

      Ne vous bercez pas d’illusions sur le VB : ils sont plus colonialistes que séparatistes.

      Luttons contre l’extrême droite : Frère Di Rupo propose l’apprentissage obligatoire du néerlandais comme deuxième langue.

      D’autre part, surveillez bien l’évolution des Flandres françaises, infiltrées par les identitaires Flamands. Sans parler de l’admiration béate que de nombreux Français éprouvent pour la Flandre. La Flandre a infiltré le Front National et d’autres partis politiques français et dans les médias de l’Hexagone les Bruxellois belgicains sont omniprésents. Là-bas, c’est à peine s’ils nous connaissent.

      On n’a pas fini de rire jaune rouge noir

      J'aime

  2. Pourquoi ne pas créer une association contre le racisme anti-wallon. Après tout, de nos jours, la moindre communauté, y compris la plus farfelue, a bien le droit au « respect » et on invente bien des crimes imaginaires comme le « féminicide », notion qui n’a, sauf erreur de ma part, aucune valeur juridique, le terme uxoricide existant déjà, par ailleurs.

    Il me semble qu’avec tout ce que la Flandre et Bruxelles vomissent sur la Wallonie à longueur de journée (Walbanais, obèses, junkies, etc) il y aurait largement de quoi évoquer un racisme anti-wallon, y compris devant la Cour des droits de l’Homme… Le problème étant que beaucoup de Wallons ont eux-mêmes intériorisés ces stéréotypes et comme le disait le génialissime Professeur Delruelle, grand-maître de l’humanisme : « il n’y a pas de racisme entre Belges. »

    Entre parenthèses, préférer les autres peuples au sien, c’est aussi une forme de racisme : en 2004, qui s’en souvient, nous avons connu une Ministre de l’Egalité des Chances qui appelait ouvertement à attirer le vote des étrangers pour son parti, ce qui lui avait valu une timide sanction des obédiences dirigeantes.

    Comme toujours avec le racisme, le problème, c’est de jouer la carte de l’antiracisme à tout va quand, en face, les autres vous chargent et vous ciblent en raison de votre race, de votre ethnie. Non, je ne suis pas raciste, mais que fait-on quand les autres le sont envers vous ?

    Si toutes les formes de racismes existent, pourquoi n’aurait-on pas le droit de considérer sérieusement l’hypothèse d’un racisme anti-wallon, structuré et organisé, en Flandre et à Bruxelles ? A ma connaissance, l’inverse n’est pas vrai et il n’existe pas de milice armées anti-flamandes en Wallonie.

    Devrions-nous disparaître en tant que peuple ? Serait-ce cela le Plan B ? Mais enfin, qui donc voudrait une chose pareille ?

    J'aime

  3. Monsieur PB
    Le dessein belgo flamand est bien la disparition des Wallons en
    tant que peuple. Le Général De Gaulle avait dit Ils (les flamands)
    assiteront indifférents á votre déclin. Et bien entendu comme
    toujours ils ont des collabos en Wallonie voir le un milliard
    quatre cents millions du plan de relance pour flamandiser
    les jeunes Wallons. Heureusement ils manqueront de professeurs
    pour cela, Le Général avait ajouté Donnez vous des Chefs jeunes
    capables d’assurer l’avenir des 3 a 4 millions de Wallons
    Tout le contraire l’avenir de la Wallonie est entre les mains
    d’un septuagénaire belgicain et francophobe( voir Get Up Wallonia)
    Esperons un raz de marée du VB et enfin le BELGIE BARST
    Pas d’état d’àme si vous ètes séparatiste votez VB et que
    ce parti soit d’extreme droite peu nous chaut cela se
    passera à l’étranger.
    Je rencontre souvent de jeunes Flamands et toujours je les
    incite à voter VB pour l’idèpendance et la Republiek Vlaanderen

    J'aime

  4. Bsoir. Très belle lettre. Pourvu qu’elle soit lue et prise en compte…
    Ca fait longtemps que je ne suis plus intervenu ici (mais je continue à lire) et que le combat continue… Vu les intentions de votes (sondages) en Flandre, vivement 2024…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s