Pays-Bas et plat pays : une tendance lourde

Par Claude ROLAND

Le rapprochement entre la Flandre et la Hollande, incluant de fait aussi la Belgïe est en progression constante.

Le général en chef néerlandais est venu à la VRT plaider pour l’achat du F35, afin de faciliter l’intégration de la force aérienne dans l’armée néerlandaise. Bien sûr, la RTBrux, qui partage le même bâtiment que la VRT, avec laquelle elle entretient des liens étroits, était donc au courant et n’en a dit mot. Et on a acheté le F35.

La « néderlandisation » des ambassades belges est un fait, même si nos médias bruxellois évitent d’en parler.

De gros investissement ferroviaires et maritimes sont réalisés, aux frais du fédéral, pour rapprocher la Flandre et la Hollande.

Cette union est décrite comme étant celle de 2 pays (Flandre & Hollande) avec éventuellement 2 régions (Bxl et la Wallonie). Ce qui signifie que dans cette union, la Flandre resterait Flandre et ne deviendrait pas Hollande. Voilà qui devrait rassurer les Flamands. Par contre, elle serait défavorable aux Wallons puisque là où la Flandre serait un pays, Bxl et la Wallonie ne seraient que 2 régions.

Et la Belgïe ? Une coquille quasi vide qu’on garderait si sa suppression est trop compliquée. Ce qui rassurerait les belgicains et qui permettrait aussi à la Flandre de garder la main sur Bxl et la Wallonie.

On le voit, la Flandre peut jouer sur plusieurs tableaux : la Belgïe qu’elle domine, une Flandre indépendante et l’union avec la Hollande.

Et la Wallonie ? Engluée dans le brol communauté bruxello-française, elle se laisse étouffer par l’intelligentsia bruseleer et ses médias (RTBrux, Le Soir, La Libre…) qui font tout pour l’enchaîner à BXL, à sa communauté française, à ses dettes avec ses CPAS débordés qui poussent leurs allocataires sociaux à déménager vers la Wallonie, et son Vivaqua Bxl qui pompent sans restriction les eaux de source wallonnes au point de provoquer des pénuries dans les communes avoisinantes.

Un tout Bruxelles qui, à l’aide de ses médias (pourtant financés par la Wallonie), efface l’identité wallonne. Nous ne sommes plus des « Wallons », mais des « francophones indéfinis » du « sud de Bxl ». Alors que dans le même temps, les Bruxellois affirment et renforcent leur identité bien bruxelloise. Et la Wallonie rebaptisée « sud de Bxl » devient ainsi une extension de Bxl. Tandis que Bxl s’affirme comme « Bxl c’est la Belgique et la Belgique c’est Bxl ». Un Bxl qui s’impose partout dans nos médias. Avec l’ULB dont la RTBrux fait la promotion, aux dépens des universités wallonnes qui restent anonymes. Avec l’aéroport flamand de Zaventem, mensongèrement présenté comme aéroport national bruxellois qu’il est bon de promouvoir, etc.

Et quand, parfois, un politique wallon ose affirmer son régionalisme wallon, il est de suite vilipendé par nos médias bruseleer comme « traitre » à l’union avec Bxl. Car pour l’intelligentsia bruxelloise, la Wallonie doit rester scotchée à Bxl et donc à la Belgïe. Ainsi Bxl reste le centre, la CAPITALE de la Belgique et de l’Europe. Et surtout ainsi la Wallonie reste solidaire du financement des institutions bruxelloises, de l’enseignement (un gouffre !), de la culture, des médias (dont la trop bruxelloise RTBrux), etc.

Et vu que la Flandre avance dans l’union avec les Pays-Bas, Bxl prend le pli et suit, sans faire de vagues. Et dans son sillage, Bxl entraîne la Wallonie afin de garder à Bxl son statut de CAPITALE d’une certaine Belgique et de garder la Wallonie sous sa coupe, de celle de la Flandre et progressivement de celle des Pays-Bas. D’autant que la Wallonie, avec ses espaces libres, ses ressources forestières, ses eaux de source, intéresse grandement les Pays-Bas et la Flandre.

Le Boerenbond, le Voka, Unizo ont déjà commencé à « coloniser » des espaces wallons. Ex. : les villages néerlandais, réservés uniquement aux Flamands et Hollandais, aux Barrages de l’Eau d’Heure. Ou encore, certains domaines et zones touristiques des Ardennes wallonnes rebaptisées Ardennen. Ex. : le parc d’attraction et son village à Barvaux, avec du personnel flamand. Il en va aussi de zonings industriels, où s’implantent des industries flamandes, avec en prime des subsides wallons, bien que le personnel soit majoritairement flamand. Idem pour le Boerenbond, qui étend ses exploitations agricoles en Wallonie.

Il est clair que la Wallonie ne peut plus laisser les Bruseleers décider de son avenir et de sa stratégie. Plus encore, laisser les Brusellers et leurs médias détruire notre identité et notre image.

On ne peut plus non plus laisser notre enseignement aux mains de Bxl. On n’a plus non plus les moyens de financer les dettes abyssales de Bxl. Dans cet ensemble confédéral progressivement néerlandais, la Wallonie doit renforcer son image et son identité, notamment en renforçant ses médias (en ne finançant plus ceux de Bxl).

Une identité plus forte engendrera un régionalisme plus fort qui permettra aux Wallons de mieux défendre leurs intérêts et aussi d’exister par rapport aux pays voisins, sans plus passer par la Belgïe dominée par la Flandre ou par la communauté dite « française » dominée par Bxl.

Par ex : On pourrait se passer du véto flamand qui bloque les chemins de fer luxembourgeois qui veulent desservir la Wallonie.

Ou encore se passer du travail de sape de la RTBRux envers les liaisons ferroviaires directes entre la Wallonie et la France, qui Oh hérésie, ne passent pas par BXL le centre de tout.

Enfin, la Wallonie pourrait refuser de se laisser entraîner vers l’union néerlandaise, n’en déplaise aux Bruseleer belgicains.

Car, ne soyons pas dupes, la Belgique d’aujourd’hui n’est déjà plus celle d’hier. Dès la naissance, Wallons, Flamands, Bruxellois francophones n’ont pas la même langue, pas la même culture, pas les mêmes allocations familiales. Ensuite, ils n’ont pas les mêmes enseignements (qualités et niveaux différents), ils ne payent pas les mêmes taxes, n’ont pas le même niveau de vie, n’ont pas les mêmes salaires (même à job égal dans la même entreprise), n’ont pas les mêmes carrières (la majorité des entreprises sont dirigées par des cadres du VOKA). Et enfin, ils n’auront bientôt plus les mêmes pensions, quoi que c’est déjà la cas, vu que les Flamands bénéficient de salaires supérieurs, surtout en fin de carrières.

Alors c’est quoi cette Belgique que nous louent les Belgicains ?

Tout comme à quoi sert le brol wallo-brux, si ce n’est à enfoncer d’avantage la Wallonie !

On le voit, l’avenir de la Wallonie est en danger.

Les Wallons doivent se réveiller. A l’instar des Flamands, les Wallons doivent construire leurs organismes régionaux dans le genre des Voka, Boerenbond, Inizo, In de Warande, NVV, OVV, KBC.

Et de même que la Flandre se rapproche des Pays-Bas, la Wallonie doit se rapprocher de la France, n’en déplaise aux Bruseleers, dont il est urgent de se libérer de leur influence.

3 réflexions sur « Pays-Bas et plat pays : une tendance lourde »

  1. La lecture du Plan N (pour Nederland) de Matthias Storme répond à votre alarme Monsieur ROLAND.

    En premier lieu, la Belgique doit impérativement disparaître car ce qui resterait de la Belgique non seulement demeurerait un Etat membre de l’Union mais encore celui qui hériterait de la Belgique, hériterait de ses dettes et serait tenu à la dette entière de la Belgique. LOURD !

    Le fondement intéressant du Plan “N” se trouve dans l’article 355 alinéa 3 (2) du TFUE (Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) combiné avec le Statuut voor het Koninkrijk der nederlanden (Statut du Royaume des Pays-Bas) (1) reconnu dans les Traités européens. Cela met fin au chantage de l’ “Union européenne”.

    A noter que cet article 355 vaut tout autant pour le Plan « F » du retour de de la Wallonie & la France et écarte également le chantage de l’ “Union européenne”.

     » En plus, ce Plan “N” serait également bénéfique pour Bruxelles qui pourrait retourner au Royaume des Pays-Bas en tant que pays à part entière (et non seulement région à part entière). Avantage sournois Bruxelles ne ferait pas partie de la Flandre (sic) mais du Royaume des Pays-bas. Et une telle accession ne changerait pas son statut linguistique. » Cela ressemble au yeux doux du boa dans le Livre de la Jungle (Disney)

    Bien évidemment, les chantres des Grands Pays-Bas font aussi les yeux doux aux Wallons qui risquent, si leur belgitude continue à les aveugler,
    de réfléchir à une accession au dit royaume des Pays-Bas, en tant que terre à coloniser pacifiquement.

    LE DANGER DE LA CREATION EUROPEENNNE RESIDE DANS LA POSSIBILITE DE COLONISER SON VOISIN PACIFIQUEMENT. LES TENDANCES ANNEXIONNISTES GERMANIQUES PEUVENT SE DEVELOPPER SANS OBSTACLES !

    Mais, vous pourriez lire ce même appel du pied dans le livre « Les Pays-Bas / Histoire des Pays-Bas du nord et du sud /1987 – Ons Erfdeel vzw. Sans oublier les visées pan-néerlandaises sur les Hauts-de-France. Je doute que Macron y fasse obstacle.

    (1) http://wetten.overheid.nl/BWBR0002154, ou http://nl.wikisource.org/wiki/Statuut_voor_het_Koninkrijk_der_Nederlanden
    (2) http://europa.eu/legislation_summaries/development/overseas_countries_territories/index_nl.htm

    J'aime

  2. Afin d’éclairer les « lanternes faiblissantes » de nos élus, hypnotisés par le Belgium voici, ci-dessous, un article repris sur le site de NVA ( version en néerlandais).

    Vlaamse Regering start met uitwerking Canon van Vlaanderen

    Le gouvernement flamand commence à développer le Canon de la Flandre. Par Ben Weyts le 18 septembre 2020,

    Sur proposition du ministre flamand de l’enseignement Ben Weyts, le gouvernement flamand a fixé les points du Canon de la Flandre.
    (…)
    « Une société commune n’est possible que si chacun réalise qui nous sommes et d’où nous venons », déclare le ministre flamand de l’éducation Ben Weyts.
    (…)
    Le Canon traitera de l’histoire et de la culture de la région qu’est aujourd’hui la Flandre, dans le respect de la diversité territoriale et des frontières mouvantes * qui ont précédé la construction de notre nation actuelle.
    (…) (…) (…)
    Le canon néerlandais choisi comme exemple
    La Flandre se réfère explicitement aux Pays-Bas. Introduit en 2006 et récemment mis à jour, le Canon des Pays-Bas a suscité un grand intérêt pour l’histoire et la culture de nos voisins du Nord. La Flandre adoptera l’approche des Pays-Bas, mais aussi l’approche positive : le Canon comme offre ouverte à tous les résidents pour mieux connaître le pays dans lequel nous vivons ensemble.

    Un travail historique à tous égards
    Le ministre flamand Weyts appelle le canon « un travail historique à tous égards ». « Notre mémoire collective va prendre davantage forme dans les années à venir. Mais le Canon peut aussi être un merveilleux point de départ pour un dialogue sur la Flandre : un dialogue entre tous les Flamands, anciens et nouveaux ».

    SAUF CECITE, LE CANON DE LA FLANDRE EXCLUT LE CADRE DE REFERENCE BELGE.

    Comment nos élites projetteront-elles la Wallonie vers le futur si elles demeurent « bouchées aux quatre points cardinaux » ?

    * Veuillez remarquer l’expression de « frontières mouvantes ». Chez les Germains, cela signifie toujours un esprit de revanche et de reconquête, même à long terme. L’Histoire nous l’enseigne depuis des siècles.

    J'aime

  3. Fir d’esse Walon !
    Avez-vous vraiment besoin d’un ministre de la Justice venu de Flandre pour veiller au respect du droit et de la justice en Wallonie ? Ne voulez-vous pas définir vous-mêmes l’avenir de votre Région sur le plan fiscal et social ? », lance Sander Loones, le député N-VA aux Wallons, dans Le Soir.
    (…) (…) (…)
    « Petit pays, c’est pour ta grandeur d’âme, que nous t’aimons, sans trop le proclamer. Vola pocwè k’ on-z est fir d’esse Walon ! » Je vous souhaite de superbes Fêtes de Wallonie, soyez fiers d’être wallon et ayez confiance en vous.

    Ne cherchez pas seulement ce texte dans le « Soir » du 23/09/2020, vous pouvez le lire également sur le site de la NVA, en langue française.
    Il faut le faire ! Cela montre la pâleur des politiques wallons et leur « syndrome de Stockholm » vis-à-vis de la « Belgique accidentelle » ( Yves Leterme).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s