Ça casse ou ça casse

Par VALMY

La presse relate, ce 8 décembre, une « rencontre de courtoisie » entre Messieurs Magnette et De Wever.

Admettons que l’acharnement du Wallon à sauver le royaume de Belgique donne naissance à un gouvernement fédéral « belge », que va-t-il se passer à votre avis ?

a) Sans la présence du VLD et du CD&V, il s’agira d’un gouvernement « wallon » dont on peut imaginer la durée de vie.

b) Avec la présence « mathématique » du VLD et du CD&V, on peut déjà envisager des dissensions entre ailes droite et gauche dans ces deux formations dont les répercussions fragiliseront la durée de vie du gouvernement « belge ».

c) De toute façon, si Monsieur Magnette veut survivre, il n’aura d’autre choix que de mener une politique favorable à la Flandre et au Patronat de Flandre.

d) Mais si Monsieur Magnette ne peut mener sa politique de gauche, même amendée, ses partenaires wallons se devront de réagir, au moins, pour sauver leurs « meubles » sur le plan électoral régional.

Conclusion : il semblerait que, malgré sa volonté jusqu’au-boutiste, Monsieur Magnette se trouve bien devant un dilemme, comme l’envisageait Monsieur François Perin, ou cela se passe très mal ou cela se casse tout de suite. Dans les deux cas la raison du plus fort, la Flandre, sera la meilleure !

9 réflexions sur « Ça casse ou ça casse »

  1. ET………… que proposez-vous que la stratégie wallonne soit????

    Magnette le « Belgicain »(!?) doit aller en Flandre avec un drapeau blanc?Ou doit-il demander audience au roi ,et lui déclarer tout de go que la Wallonie prend ses cliques et ses claques?

    J'aime

  2. Pourquoi poursuivre l’entêtement de constitution d’un gouvernement fédéral puisque nous en avons déjà 5 ? Mais au-delà, cette difficulté est bien aujourd’hui l’indicateur de ce que la Belgique a toujours été : un état virtuel d’autant que ce statut revient en force depuis la LSRI de 1980… Cette législation est la brique friable qui a fait crouler l’édifice unitaire de départ…

    J'aime

  3. Apparemment Magnette « se casse déjà les dents »!!!!!
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_l-informateur-royal-paul-magnette-a-demande-a-etre-decharge-de-sa-mission?id=10384678

    Et Bart sort de sa léthargie en nous faisant du De Wever tout craché:
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_bart-de-wever-paul-magnette-a-tellement-le-gout-de-sa-bouillie-arc-en-ciel-en-bouche-qu-il-faudra-beaucoup-de-dentifrice-flamand-pour-se-laver-la-bouche?id=10384610

    C’est pas seulement du dentifrice qu’il faudrait mais un chirurgien dentaire!!!!

    Quelle pitié qu’est devenu ce pays!!!!!!

    J'aime

  4. Décidément les bonnes nouvelles s’accumulent, La Belgie est
    dèsormais Aux soins palliatifs une ultime étape de son agonie.
    Quand face au VB un grand parti wallingant résolu à avancer
    vers l’inéluctable divorce ? Le Wallon frappé au portefeuille
    se réveillera-t-il enfin ? il n’est pas interdit de rever, En attendant
    faisons confiance au VB (l’épée dans le dos de la NVA) pour
    mettre fin a ce non pays, Peu Avant sa mort Francois Perin
    ne disait-il pas FINISSONS EN

    J'aime

  5. Navré de frapper à nouveau sur le clou. le royaume de Belgique n’est jamais qu’une succession « d’empêchements » et de « mariages forcés » à travers les siècles.
    La lecture de l’histoire du sous-continent européen nous apprend que tous les peuples qui le composent luttèrent pour un regroupement sur fond ethnique, linguistique et culturel.
    Des vieux empires multiculturels, il n’en demeure plus aucun! L’explosion de la Tchécoslovaquie puis de la Yougoslavie en sont les scories les plus proches de nous. Même le Grande-Bretagne tremble sous les secousses identitaires irlandaise et écossaise.
    De tous les amalgames institutionnels contraints, il reste le royaume de Belgique vacillant sur sa base tripolaire ( VL/NL, W/F, D).
    Pourquoi se cabrer dans un sentimentalisme neutralisant les réactions salvatrices ?
    En aucune façon il ne faut hisser le drapeau blanc. Bien au contraire, il faut s’inspirer du camp du Drap d’Or, nom donné à la rencontre diplomatique qui se déroula entre le roi François Ier et Henri VIII d’Angleterre du 7 au 24 juin 1520.
    Les gouvernements wallon et flamand doivent se rencontrer et acter la fin d’une vie commune IMPOSEE. Un mariage forcé qui se termine par un divorce par consentement mutuel ne présente rien de honteux.
    Pourquoi des législations interdisant les mariages forcés entre individus et l’admettre pour des entités étatiques ? Telle est la question.

    J'aime

  6. Décidément les bonnes nouvelles s’accumulent, Le dernier sondage
    donne les flamingants sèparatistes a plus de 49 pc(27 pour le VB
    et 22 pour a NVA) soit 49 pc. Si ces deux partis se présentaient
    en cartel ils auraient la majorité absolue des sièges et pourraient
    proclamer l’indépendance de la Flandre. Si la NVA continue de
    flirter avec les Belgicains elle s’effondrera au profit du plus
    grand parti de la Flandre, Et la presse Aux ordres a bonne
    mine elle qui Nous assure que moins de 15 pc de Flamands
    sont indépendantistes. Belgie barst c’est pour demain

    ç

    J'aime

  7. J’ai trouvé ceci sur la RTBF:
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_pres-de-37-des-flamands-voteraient-pour-la-fin-de-la-belgique-en-cas-de-referendum-selon-un-barometre?id=10390484

    Ce qui est surprenant dans ces chiffres, ce sont les 14% de Wallons qui voteraient pour la scission du pays en cas de référendum! Où vont-ils les chercher tout d’un coup??? Alors que naguère, le RWF arrivait difficilement à atteindre les 1,5 %??? Je me pose des questions sur ce sondage??? Ou alors ces wallons là veulent se retrouver seuls mais n’envisagent pas une Wallonie française.
    En revanche, 3 x plus de flamands que de wallons qui voteraient pour, ça paraît logique! + les sondages du VB et de la NV-A en cas de retour aux urnes!!! Et tout cela n’inquiète toujours pas la classe politique wallonne!
    28% des belges qui serait séparatiste au total, ça fait presque 1 belge sur 3 tout de même qui y penserait…

    J'aime

    1. Monsieur SamuelB, cela peut surprendre, 14% de Wallons qui voteraient pour la scission du pays en cas de référendum.
      « Où vont-ils les chercher tout d’un coup? Alors que naguère, le RWF arrivait difficilement à atteindre les 1,5 % ».

      Si je me souviens bien, Monsieur François Perin, qui participa pourtant au RWF, jugeait plus efficace un puissant mouvement qu’un petit parti.
      Il connaissait bien la lenteur des Wallons à varier leur choix électoral. D’autant plus, qu’un parti politique doit aussi présenter des options économiques, sociales et humaines. Un mouvement politique ne s’embarrasse pas de répondre à de tels critères.
      Ne pas oublier que le paysage politique wallon est solidement cadenassé depuis 1945 tant à gauche qu’à droite.
      Mais,avec le temps, des Wallons ouvrent peut-être les yeux et se rendent compte que l’Etat Belgique n’est jamais qu’un carcan et que le pays Belgique n’a jamais existé sauf dans les livres d’histoire aux contenus tronqués.
      Pensez-vous qu’il n’existe aucun électeur d’extrême-droite en Wallonie malgré l’absence de parti de cette obédience ?
      Ce qui peut apparaître comme positif c’est l’évolution des pensées chez le citoyen wallon même si les sondés n’envisagent pas la solution française.
      14%: l’eau commence à chauffer…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s