Advienne que pourra !

Par Valmy

Lorsque Alexander De Croo, le président de l’Open VLD, décida de débrancher la prise de Leterme II, le 22 avril 2010, celui-ci perdit des plumes aux élections suivantes. Mais, sauf erreur, la NVA représente tout autre chose pour les électeurs de Flandre que le VLD, héritier du parti libéral bourrés de fransquillons depuis 1830.

Ce pays, il ne faut pas se leurrer, la N-VA n’est pas la seule à désirer le faire disparaître. La seule différence, elle, comme le VB, ne joue pas l’hypocrisie à la mode des vieux partis belgicains dépassés par la réalité du suffrage universel.

Depuis 1874, le Mouvement Flamand mène le tempo et demeure la mémoire, toujours active, de la résurgence du peuple de Flandre. D’ailleurs, si tout relève du communautaire en cet Etat cela signifie bien que Wallons et Flamands n’appartiennent au même monde.

« Tout ce qui parle français m’appartient » clamait Henri IV.

« Tout ce qui parle allemand appartient à l’Empereur ».

Traduit aujourd’hui : « Tout ce qui parle néerlandais appartient à la Grande Néerlande ». Il ne faut pas feindre d’oublier qu’Antwerpen fut la première capitale de l’Union d’Utrecht soit la première confédération néerlandaise avant la lettre !

Ironiques, ne trouvez-vous pas, les retours de l’Histoire ! D’autant plus, que personne, dans ce royaume ne veut se rappeler qui a assemblé cet Etat de bric et de broc. Merci, Messieurs les Anglais, retournez donc sur votre île !

La Belgique pourrait-elle survivre à cette crise ?

Bonne question. Laurette Onkelinx et Paul Magnette peuvent le rappeler en boucle : Celui qui, au PS, proposerait une alliance avec la N-VA se ferait ramasser ! Mon Dieu, ce que ces demandeurs de rien frisent le ridicule.

Comment agiront-ils, lorsqu’ils n’auront pas d’autre choix que de se retrouver à la même table de négociations face à la NVA, soutenue par le VB ?

S’imaginent-ils comme Charles Michel pouvoir contrer le projet confédéraliste de la Flandre ?

Ils en sont toujours à courir après le fantôme d’Albert Ier alors que Gaston Eyskens (un CVP) déclara, au perchoir du parlement, la mort de la Belgique de papa !

Advienne que pourra !

9 réflexions sur « Advienne que pourra ! »

  1. Décidément le Père Noel Nous apporte de bonnes nouvelles. NVA et VB a 42 pc . Finis les rèves belgicains, Michel est nu et son
    parti s’effondre. Les partis francophones auront beau. lècher les
    bottes flamandes, la Flandre leur répondra avec arrogance et
    mèpris. C est le sort des collabos. Merci au VB qui est l’éée
    dans le dos de la nva. Plus de temps a perdre en route vers
    la Republiek Vlaanderen. Merci Aux flamingants les plus radieux
    la Wallonie leur devra son indépendance

    J'aime

  2. Et le canard était toujours vivant…

    La NVA et le Belang sont les baudets de la cause flamande. Jamais ils n’obtiendront une majorité de révision de la constitution.

    Par ailleurs, ne vous faites pas trop d’illusions sur la France… vous pourriez avoir de vilaines surprises tellement le nombre est grand là-bas de sympathisants flamands et de (mythos) Français qui se prétendent d’origine flamande.

    Dernièrement, je suis tombé sur un Français qui régurgitait toute la propagande flamande en français, bien sûr. Et j’eus beau lui rappeler le Rhin d’acier, la clef de répartition des richesses, rien n’y fit. Tout était de la faute des Wallons et en plus, il ne fallait surtout pas parler de réunion ou d’annexion. C’est loin d’être un cas isolé et quoi de plus compréhensible : à part des Bruxellois ou des Flamands, qui donne un point de vue sur la Wallonie en France ? Magnette ? Michel ? Monseigneur Léonard ?

    PERSONNE EN FRANCE ne prend notre défense ! Personne ne parle pour nous ! En revanche, les intellectuels parisiens sont capables de produire de l’analyse au kilomètre sur les pays les plus exotiques. Vous ne trouvez pas ça bizarre, ce silence assourdissant ? Arrêtez aussi de parler de non-ingérence : la France a une politique internationale, oui ou non ? Ainsi donc, ils osent bombarder la Syrie, mais pas un mot sur la Belgique…

    Bruxelles tient toute l’Europe, voilà la vérité. Regardez comment les choses ont tourné pour la Catalogne… Les Flamands l’ont compris.
    Ce n’est pas le Belgium qui va disparaître, mais la Wallonie. Voilà le Plan B. et il est en train de se réaliser sous nos yeux.

    Préparez vos planches de surf.

    J'aime

  3. Cher Monsieur

    Je comprends mal votre aversión envers les Flamands francophone
    Ils sont a ce jour en dèpit de l’oppression dont ils sont victimes toiujours
    350000. L’on parle francais en Flandre depuis des siècles et les
    Flamands dit Gens du Lys parlaient naturellement la langue du
    royaume de France rien que de normal puisque le Comte de Flandre
    était vassal du Roi de France. Plus tard ce sont des Princes francais
    qui ont fait de la Flandre une región prsopère, Ce fut le Siècle de
    Bourgogne, La langue francaise est donc implantée en Flandre
    depuis des siècles et lorsque Louis XIV récupère une partie
    de la Flandre il éradique les patois flamands.
    Dans le cadre belgicain le Francais est la langue principale comme
    le dit Charles Rogier. La francisation de la Flandre était la
    politique logique pour assurer la cohésion de cet Etat. Ne pas
    avoir francisé la Flandre est une erreur historique. Sans écoles
    sans université le Flamand aurait disparu et le Francais se
    serait imposé
    N’oublions pas que les frontiéres naturelles de la France sont le
    Rhin ce qui implique l’annexion de la Belgique et d’une partie
    des Pays Bas

    J'aime

    1. —-> A monsieur Fryns

      Vos amis Flamands de France parlent le français… Fort bien, mais sachez que beaucoup d’entre eux pensent en Flamand et devinez qui ils écouteront d’abord ! Le Belang réclame une partie des Flandres françaises, au cas où vous l’ignoreriez.

      Tant pis pour vous. Je vous aurai prévenu.

      Entre parenthèses : je parle le néerlandais, j’ai des connaissances en allemand… et c’est précisément pourquoi je sais que nous ne sommes pas et nous ne serons jamais des germains.

      J'aime

      1. —>Monsieur Fryns

        Avant quand la société allait mal, on faisait venir le prêtre, aujourd’hui on fait venir l’historien.

        Réciter des pages d’histoire ne nous dit rien sur ce que nous devons faire ici et maintenant. Comme si l’histoire était prescriptive, comme si on devait se soumettre à une raison historique. L’histoire, elle vient après-coup. Avant, c’est souvent un frein à l’action.

        Seconde considération intempestive de Nietzsche, il a tout dit sur le sujet.

        J'aime

      2. Monsieur LDW, assurément  » Réciter des pages d’histoire ne nous dit rien sur ce que nous devons faire ici et maintenant. ».
        Mais connaître son Histoire sert à renforcer notre personnalité et nous rappeler notre passé afin d’activer nos politiciens à faire, un jour, le bon choix.
        Le Mouvement Wallon agit, aussi efficacement que son homologue de Flandre, jusqu’en 1945 date de la TRAHISON des clercs majoritairement socialistes. UN COMBLE !
        Encore aujourd’hui, le déclic identitaire ne parvient pas à  » sortir du tombeau » par le manque de volonté de PS. Jules Destrée doit, malgré le peu de place, se retourner à répétition dans son cercueil.
        Grâce à l’Histoire nous savons que nous appartenons au monde français, que les Flamands appartiennent au monde néerlandais, que malgré tous les efforts de puissances extérieures et du monde politique de l’intérieur l’amalgame  » belge  » ne prend pas.
        Les « pirates », mêle-tout, britanniques n’ont apporté chez nous, comme ailleurs, que le malheur !
        Cela, grâce à l’Histoire, nous le savons et Bruxelles peut détenir un certain pouvoir, il n’en demeure pas moins que l’Europe deviendra celle des Nations ou s’effondrera d’une manière ou d’une autre.
        Un jour nous remercierons Monsieur Trump d’avoir briser la porcelaine dans le magasin mondialiste.

        J'aime

  4. Advienne que pourra ! Les prémices de la foire d’empoigne démarrent en fanfare :

    1) Di Rupo le PS ne gouvernera pas avec la NVA un parti qui n’ a aucun intérêt pour l’ Etat.
    http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/di-rupo-le-ps-ne-gouvernera-pas-avec-la-n-va-un-parti-qui-n-a-aucun-interet-pour-l-etat-5c1dd585cd70fdc91c1d193b#.XB5Ld2DoyKE.email;

    2) Olivier Maingain: Il y a au MR et au PS des alliés objectifs du confédéralisme.
    http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/olivier-maingain-il-y-a-au-mr-et-au-ps-des-allies-objectifs-du-confederalisme-5c1de19ecd70fdc91c1d282d#.XB4dhVIbZuY.email;

    3) L’ex chef de cabinet de Jambon se lâche: j’espère que le pays sera ingouvernable:
    http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/l-ex-chef-de-cabinet-de-jan-jambon-se-lache-j-espere-que-le-pays-sera-ingouvernable-5c1df726cd70e3d2f7634177#.XB4QZp-qxrw.email;

    Une introduction à 2019, l’année dite nouvelle qui ressemblera à toutes celles qui nous précédèrent depuis une génération…

    Mes meilleurs vœux !

    J'aime

    1. —> Cher Monsieur Valmy

      « Mais connaître son Histoire sert à renforcer notre personnalité »

      Oui, bien sûr. Ne me prenez tout de même pas pour un idiot… Le problème avec les leçons d’histoire en Wallonie, c’est qu’elles sentent la naphtaline. Aucun glamour. Rien de mobilisateur. Vous êtes un lecteur de Doorbraak, je suppose. Moi aussi ! Et mieux encore, je traduis régulièrement leurs articles pour un blog et eux, n’ont aucun tabou ou quasi.

      En fait, c’est l’inverse : ***c’est la personnalité qui renforce l’Histoire***. Un peuple dissous, qui se définit par l’immigration, qui a perdu toutes ses caractéristiques, comme le peuple wallon, n’a plus aucune histoire.

      Meilleurs voeux à tous, malgré nos divergences.

      J'aime

  5. Notre avenir en que Wallons ne dépend pas seulement du sort de la Belgique mais aussi d’événements supranationaux que des éminences grises non concoctent dans le secret des coulisses européennes.
    Je vous invite à écouter l’entretien suivant ;
    Pierre Hillard, sur la gouvernance mondiale

    Pierre Hillard, docteur en sciences politiques, est invité de TV Libertés autour de son dernier ouvrage : “Atlas du mondialisme”.

    Un entretien passionnant pour qui s’intéresse aux chocs qui nous attendent mais qui menacent aussi la France et donc notre avenir. Vous entendrez l’orateur expliquer pourquoi François Hollande a partagé la France pour mieux l’affaiblir. Vous y entendrez aussi que le Président Macron doit « achever » le travail au profit de l’Union européenne. Le Prix Charlemagne qui lui fut récemment décerné n’est autre qu’une distinction européenne, de source allemande, pour son action délétère contre la Nation. Si l’Europe s’impose comme gouvernance sur notre continent, nous avons certes une chance de devenir français mais non au sein de la Grande Nation mais bien au sein d’une Région plus vaste, par exemple Wallonie-Champagne-Ardennes.
    Le lien ci-dessous vous permet d’écouter l’intervention de Pierre Hillard:

    Pour tous ceux qui s’intéressent au sort de nos cousins du Québec et aux menaces qui pèsent sur l’avenir des Québécois, menaces similaires à celles qui pèsent sur notre avenir wallon, voici le lien qui permet d’atteindre le site de Vigile-Québec:
    https://www.google.be/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiap66xpLbfAhVOyqQKHfmoCmEQFjAAegQIAhAC&url=https%3A%2F%2Fvigile.quebec%2F&usg=AOvVaw2VbaDSMcHJLrRAy_bsTY1M

    Bonne écoute.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s