Conférence-débat de Paul Mélot (6)

Après Wavreille,  Barvaux , Verviers, Liège (Ste Walburge), après Maison de la Culture, Centre d’action laïque, Vigne Philosophe ou Centre culturel laïc, notre ami Paul  Mélot continue à offrir sa conférence-débat à toutes les associations qui lui font l’honneur de l’inviter.

Ce soir, mercredi 16 mai 2018 à 19.30, il sera au Centre culturel laïc de Trooz, 3, Rue de la Fenderie à 4870 Trooz (0472 515 554).

De conférence en conférence, Paul Mélot a le souci de peaufiner le contenu du thème qui lui tient à coeur : « l’avenir de la Wallonie ».

Ne possédant pas l’affiche qui concerne la conférence-débat de ce jour, nous nous sommes permis de reprendre celle de Verviers  car le canevas de la conférence et le texte qui accompagne l’affiche restent d’actualité.

Souhaitons plein succès à une conférence-débat qui sort des sentiers battus.

Une réflexion sur « Conférence-débat de Paul Mélot (6) »

  1. Respect pour le dévouement de Monsieur Mélot.

    Voici peut-être une nouvelle donne à ajouter à son argumentaire.

    La Belgique bientôt privatisée ? – © BELGA ARCHIVES – BELGA
    Débats Première Publié le mercredi 16 mai 2018 à 15h53

    ET si c’était une solution subtile pour régionaliser totalement le Belgium en douceur sans passer par la « case parlement » ? La politique du fait accompli donne souvent de bons résultats en ce pays « surréaliste » qui, rappelons-le, fut créer de cette façon !

    Depuis les années 80, la Belgique vit au rythme des privatisations. C’est un mouvement de fond, l’Etat délègue de plus en plus de missions au privé. La RTT, la SABENA, la CGER, le Crédit Communal et puis une série innombrable de bâtiments, de missions de l’Etat ont été confiées au privé. Et le pouvoir régalien commence aussi à être touché. Récemment, le gouvernement fédéral a ainsi confié la surveillance de certaines bases militaires au groupe G4S. Le mouvement ne semble pas s’arrêter. A droite, on en appelle à l’efficacité, au pragmatisme. A gauche, on dénonce une idéologie néolibérale.
    Qu’est-ce qui explique et justifie au fond ces privatisations ? Jusqu’où peuvent-elles aller ? L’Etat actionnaire est-il voué à disparaître pour devenir un Etat purement régulateur ?
    Bertrand Henne reçoit autour de la table de « Débats Première », en collaboration avec Le Vif, ce jeudi 17 mai dès 12h30 sur La Première, Philippe Lambrecht, secrétaire général de la FEB (Fédération des entreprises de Belgique), Olivier Mouton, journaliste au Vif et Dimitri Yernault, maître de conférences (en Droit public économique) au Centre de droit public de l’ULB et conseiller juridique à la Société régionale d’investissement de Bruxelles.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s