A.G.O. de l’A.W.F. (3) : le discours de Pierre-Yves Jeholet

1. La lettre de demande de M. Paul Mélot :

Monsieur le Ministre,

Permettez-moi tout d’abord de me faire l’interprète de M. Paul DURIEUX, Président de l’ALLIANCE WALLONIE FRANCE pour vous remercier très vivement pour votre intervention lors de l’A.G.O. de notre mouvement citoyen pluraliste au Palais des Congrès de Liège ce samedi 28 avril. Et de me réjouir de vos prises de paroles précises et étayées relatives au devenir de la Wallonie et de la Communauté française.

Par la même occasion, il nous revient de vous présenter toutes nos excuses pour un timing décalé qui n’a malheureusement pas permis un débat que, comme vous, nous souhaitions plus riche. Effectivement, vous nous aviez informé de votre impossibilité de rester parmi nous au-delà de midi…

 Nous poursuivons cependant notre rôle qui consiste à informer clairement les personnes, très nombreuses, qui consultent notre site web. C’est la raison pour laquelle nous nous permettons de formuler la demande suivante :

Accepteriez-vous de me transmettre quelques lignes succinctes reprenant vos interventions sous la forme de réponses aux questions posées lors de l’A.G. :

– La Communauté française est-elle encore viable ?

– Transferts de la Communauté vers la Région wallonne ?

– La Wallonie dans une Belgique confédérale ?

– Commente faire, et après ?

Il est bien entendu que si vous adhériez à cette demande, votre texte complet serait mis en ligne sur le site de l’AWF. Ceci serait une manière de produire nos excuses…et de nous « racheter » !

Vous remerciant à l’avance pour votre parfaite attention et en réitérant nos remerciements, recevez, Monsieur le Ministre, nos salutations respectueuses.

Pour l’Alliance Wallonie France,

Paul Mélot

2. La réponse de Madame Julie Stapelle, Secrétaire du ministre Jeholet :

« Le Ministre me dit qu’en réalité, il n’avait pas de texte … Je ne peux donc rien vous faire suivre. Merci pour votre demande. »

Cordialement,

                      Julie Stapelle

3. Mes notes

En homme prévoyant, j’avais mon petit carnet qui me suit partout…  Je suis donc en mesure de vous livrer textuellement des extraits de ce qu’a dit le vice-premier Ministre wallon. Je suis conscient que retiré du contexte d’un discours, les mots peuvent donner sujet à caution, mais je suis certain que les extraits ci-dessous ne trahissent pas l’esprit de ce qu’a dit Monsieur Jeholet.

Paul Durieux

4. Ce qu’a dit le Ministre Jeholet :

a) La Wallonie

 La Wallonie a son sort entre les mains. Elle ne pourra compter que sur elle-même.

On connaît la problématique : elle est budgétaire. Le gâteau devra grandir afin qu’il permette de subvenir aux besoins des Wallonnes et des Wallons, il devra être partagé équitablement.

Les moyens financiers risquent de diminuer.

La primauté du fait régional est là. Je constate de plus en plus une synergie entre le M.R. et le P.S. sur ce point.

La Fédération Wallonie-Bruxelles : je me demande ce qu’ils font de leur journée.

b) L’enseignement

Le pacte d’excellence est un échec. L’enseignement est un enjeu majeur.

Il faut intégrer l’enseignement technique et professionnel dans les compétences régionales.

Un gros problème que connaît la Wallonie est la formation.

c) le futur

Il ne faut pas se faire d’illusion : une 7ème réforme de l’état, on l’aura parce que la Flandre la veut.

Certaines régions françaises souffrent plus que la Wallonie aujourd’hui.

Le rattachisme, je l’envisagerai après. Il n’est pas d’actualité.

5. Commentaire de l’A.W.F. : nous espérons que M. Jeholet pratique la prospective. Nous l’invitons à prendre connaissance du projet d’intégration-autonomie de la Wallonie dans la République française qu’il trouvera dans notre nouvelle brochure que nous lui avons remise lors de notre A.G.O. Nous lui demandons de prendre notre projet en considération non pas demain, mais aujourd’hui !

4 réflexions sur « A.G.O. de l’A.W.F. (3) : le discours de Pierre-Yves Jeholet »

  1. « Le rattachisme, je l’envisagerai après… »

    Après quoi??? La 42ème réforme de l’Etat en l’an 2065! A la déclaration d’indépendance totale de la Flandre!
    N’attendez plus, prenez les devants, bon sang!!!!!

    J'aime

  2. D’accord ! Il ne reste plus qu’à commander l’orchestre et jouer « Plus près de toi mon Dieu » (boutade…)
    A quoi donc peut servir au peuple wallon des responsables politiques, certes intelligents et bien diplômés, s’ils ne sont pas capables d’agir et de décider une politique de sauvegarde, après une siècle ( depuis 1912 ) d’analyses plus que pertinentes ?
    Monsieur Jeholet pointe parfaitement la situation de la Wallonie au sein de l’Etat belge: la Région wallonne solitaire et impécunieuse qui se trouvera dans l’incapacité de « vivre » convenablement après une perte budgétaire de 20 à 25 %.
    Qui va sacrifier qui et quoi ? La Gauche abandonnera-t-elle sa clientèle ? La Droite abandonnera-t-elle ses entreprises au risque de leur délocalisation massive vers la Flandre ?
    Qui prendra le pouvoir ? Castro ou Thatcher ?
    Monsieur Jeholet constate  » enfin  » le fait régional alors que la Flandre planche depuis longtemps, sans le cacher d’ailleurs, sur son indépendance pudiquement dénommée confédéralisme.
    Encore plus absurde, il attend placidement la septième réforme de l’Etat « parce que la Flandre la veut ».
    Qu’attendra-t-il lorsqu’il se retrouvera complètement dépouillé ? Que quelqu’un vienne à son secours ? Il rêve tout éveillé !
    Bart De Wever a bien insisté sur la volonté flamande de pousser les Wallons à la scission ( tous les partis de Flandre s’accordent sur le sujet même le frileux CD&V ).
    Dans un cas pareil, tout le monde se réuni à  » Poupehan  » dans une luxueuse résidence d’un flamand fortuné et, à l’abri du bon peuple, on organise le divorce par consentement mutuel jusque dans les moindres détails de façon à ne faire fuir personne ( surtout pas les investisseurs) et à récupérer les liards de la Banque Nationale et les tableaux des musées fédéraux.
    La Fédération Wallonie-Bruxelles ? On la jette aux poubelles de l’Histoire puisqu’ elle ne sert à rien !  » je me demande ce qu’ils font de leur journée.  » ( lire ci-dessus).
    Il existe assurément de par le monde de nombreuses régions plus déshéritées que la Wallonie ( même aux USA) mais cela n’exclut pas nos liens ancestraux avec la France. Et, le réunionisme s’envisage aujourd’hui car il est sacrément d’actualité… !

    J'aime

  3. Du mal peut sortir le bien voire le mieux. J’attends avec impatience
    la fin des transferts nord sud en 2024. Cela signifiera l’apocalypse
    pour la Wallonie. A ce moment le peuple wallon ou ce qu’il en reste
    chassera les politiciens(De Gaulle les appelait les politichiens) qui
    ont fait de la Wallonie qui fut l’une des régions les plus riches
    d’Europe l’une des plus pauvres. Remercions l’ennemi flamand
    je précise ennemi car il faut être un wallon maso pour parler
    de ses amis flamands. Remercions-la car l’insulte suscite la haine
    et comme l’a écrit Balzac des deux sentiments humains l’amour et
    la haine le second a la vie la plus longue. Ah si les Wallons
    n’avaient pas la mémoire courte ils se souviendraient des 3
    Wallons assassinés en 1950 à Grâce-Berleur par la gendarmerie
    royale belgicaine ou encore du militant francophone Jacques Georgin
    battu à mort par un nervi flamingant.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s