« Les francophones ne décident rien »

Alors qu’il dirigeait encore la base aérienne de Florennes, le colonel Luc Gennart avait osé dénoncer la politique flamingante de son ministre de tutelle, Pieter De Crem (CD&V). Puis il est entré en politique, au MR, et le MR s’est associé aux nationalistes flamands de la N-VA pour diriger une Belgique de plus en plus flamande. On n’a plus entendu Luc Gennart. Pour obliger un responsable à se mettre au garde-à-vous, la politique serait-elle plus efficace que l’armée elle-même ? On s’est posé la question, mais Luc Gennart vient nous rassurer : il n’a pas tout à fait perdu sa liberté de parole.

L’information suivante est donnée par l’agence Belga :

Luc Gennart, ancien pilote et colonel de la force aérienne, estime que le dossier de la dissimulation d’informations par des hauts gradés de l’armée vis-à-vis du ministre Steven Vandeput, notamment au sujet des F-16 de la Défense, « n’est que flamand ». Il a indiqué cela dans un entretien au Soir, publié dans les pages du journal jeudi.

« Il est indispensable de remettre des francophones à la tête de la force aérienne. Ça ne peut être qu’enrichissant », affirme l’actuel échevin MR à Namur, qui avait déjà alerté sur une « flamandisation » de l’armée il y a plusieurs années. « Les francophones ne sont de facto nommés qu’à des postes où il n’y a aucune décision à prendre ».

Concernant la découverte que des « anciens collègues » aient pu cacher des informations au ministre, Luc Gennart juge cela « surprenant ». « Mais n’oublions pas que l’on se trouve dans la Grande Muette. Certains au sein de l’armée n’ont pas toujours un grand sens politique ». « Il faudra un nouveau bureau pour analyser les offres pour le remplacement des F-16 », ajoute-t-il, tout en continuant de défendre la nécessité d’investir dans ce nouveau matériel.

En matière de force aérienne, « la Belgique remplit ses missions avec brio (…) Il n’y a pas beaucoup de pays en Europe qui sont aussi performants que nous ».

8 réflexions sur « « Les francophones ne décident rien » »

  1. Les  » francophones » , je préférais lire  » la minorité wallonne « ,
    n’ont jamais eu la possibilité de décider de grand chose dans ce pays depuis sa constitution artificielle en 1830 !
    En réalité ou ils suivirent servilement la majorité flamande ou ils subirent tout aussi servilement la majorité flamande. Certes, certains de leurs éminents représentants posèrent leur nom au bas d’un texte de loi mais il s’agissait, alors, d’une loi qui ne gênait pas l’ expansion ou les intérêts de la majorité nordique.
    Il existe toutefois, depuis environ 1870, une unique décision wallonne qui serait profitable et bénéfique aux Wallons et à la Wallonie: SE LEVER COMME UN SEUL HOMME ET QUITTER LE PARLEMENT BELGE !

    J'aime

  2. Cet individu a fait ikllusion mais en bon Belgicain il est remtré dans le
    rang et toute honte bue il se satisfait de la collusion MR NVA

    J'aime

  3. Bien évidemment!!! Quand on est « demandeurs de rien » et bien on ne décide de rien non plus! Pauvre Wallonie!
    Alors qu’elle pourrait faire partie d’un grand et beau pays, avec une armée digne de ce nom, un corps des pompiers professionnels (et pas en manque de moyen comme ici et encore, on veut fermer des casernes comme ils ont fait avec la Protection Civile et notamment à Libramont) et toutes ces décisions sont prises en Flandre! Et dire qu’on a 1er ministre francophone! C’était le cadeau empoisonné et ça se vérifié maintenant.
    Et ils vont encore choisir les futurs avions mais surtout pas français, hein, ça les embêterait! Alors que la France, en matière d’aérospatial est à la pointe au niveau européen si pas mondial!
    Pfff, quel gâchis!!!

    J'aime

  4. Non seulement les francopones ‘ont rien á dire mais un haut
    fonctionnaire franciphone a été licencié il n’aboait pas bien
    flamand, La NVA a renforcé le bilinguisme avec l’accord du MR
    cela détruit les lois de 1932. La Belgique est devenue Belgie et
    le Wallon reste belgicain AU FOU

    J'aime

  5. Mr Gennart est rentré dans le rang. Il est favorable au F35 qui a été choisi par les Néerlandais. Et que ceux-ci nous imposent dans le cadre de l’intégration de la force aérienne dans l’armée néerlandaise. Le général en chef néerlandais l’a d’ailleurs expliqué à la VRT. Il n’est pas venu à la RTBF, vu que les francophones n’ont rien à dire. Et les journalistes RTBFiens (dans le même bâtiment que la VRT) se sont bien gardés de nous en parler. Pour nous faire passer la pilule d’un avion horriblement cher, aux coûts d’utilisation excessifs et selon les experts, dont le père du F16, moins rapide, volant moins haut et surtout moins maniable que ses concurrents, y compris le F16, les Flamands nous balancent le faux argument du transport des charges nucléaires. Ne soyons pas dupe. Si le Pentagon ne peut pas accepter qu’un avion non américain transporte ses charges nucléaires (question de confiance), les mêmes ne laisseront jamais un pilote non américain, n’appartenant pas à l’armée US transporter des charges nucléaires US, question de logique et de confiance. C’est donc bien un faux argument commercial. Mais voilà, certains visent un poste à l’Otan, d’autres un poste dans la nouvelle armée néerlando-flamande.

    J'aime

  6. Anecdotique mais révélateur tous les inspecteurs du Guide Michelin
    Belgique sont FLAMANDS voilà qui explique le mombre d’étoiles
    en Flandre. Ecrivez a Michelin France et boycotter le guide.
    Ajoutons que la Flandre subventionne la promotion de la gastronomie
    a l’étranger que fait la Wallonie ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s