Conférence de presse de l’A.W.F. le vendredi 20 avril

A titre informatif, nous prions nos lecteurs de prendre connaissance de cette invitation à la conférence de presse organisée par notre mouvement citoyen :

A Mesdames et Messieurs les représentants(tes) de la presse écrite, parlée et télévisée.

L’ALLIANCE  WALLONIE  FRANCE, mouvement citoyen pluraliste et laïc,  a l’honneur de vous inviter à la Maison de la Presse de Liège, le VENDREDI 20  AVRIL, à 11h (lunch suivra) à :

1) la présentation de sa nouvelle brochure de contact;

2) l’information de l’ordre du jour de son Assemblée Générale OUVERTE à tous, le samedi 28 avril, à 10h (Palais des Congrès de Liège);

3) sa vision d’avenir de notre Wallonie.

Les autorités wallonnes connaissent les atouts et faiblesses de notre région. Ont-elles pour autant mesuré la très lourde hypothèque prise sur l’avenir par les négociateurs de la sixième réforme de l’Etat, en 2011, pour sortir des 541 jours de crise: Loi de financement des régions et communautés et fin programmée des transferts N-S ?

A terme et dès 2025, tant la Région wallonne que la Communauté française, selon toute vraisemblance,  affronteront une impasse budgétaire TOTALE impossible à financer, hormis réduction drastique de leur fonctionnement de l’ordre de plus ou moins 30%… dans tous les domaines !

Montants astronomiques par définition inenvisageables induisant une explosion sociale sans précédent, tout aussi préoccupante et comparable à  la situation économique de la Grèce et que nul ne peut souhaiter…

Il reste UNE législature pour faire évoluer les institutions et trouver les moyens visant à assurer à la Wallonie un fonctionnement cohérent.

Dès lors, nous avons invité à l’A.G. du 20 avril prochain Messieurs

Pierre-Yves JEHOLET, Ministre (MR) de l’Economie de la Région wallonne 

et

Pierre-Yves DERMAGNE, Ancien Ministre et Chef de Groupe  (PS) au Parlement wallon

à s’exprimer et débattre sur le thème:

Précéder le prévisible ?

La Région wallonne au secours de la Communauté française via transfert des compétences, principalement celles de l’école ?

Comment faire ? Et après ?

Pouvons-nous espérer votre présence ardemment souhaitée, ce dont nous nous réjouissons à l’avance ?  (La confirmation de votre présence nous serait utile.)

Avec nos meilleurs sentiments,

Pour l’ALLIANCE  WALLONIE  FRANCE,

Paul DURIEUX, Président

(04.236.69.17 / 0476654329)

11 réflexions sur « Conférence de presse de l’A.W.F. le vendredi 20 avril »

  1. Il reste a espérer que la presse belgicaine fera écho a cette initiative.
    pour ma part pas un euro pour acheter un journal belgicain genre
    Soir et LLB

    J'aime

  2. Présentation de l’état des lieux effrayante.Quel est le but recherché? Si telle est la situation,il faut absolument prendre le taureau par les cornes.Et dans ce cas,une réaction style de salut public,sauvetage.Et oublier les dogmatismes.

    J'aime

  3. Très belle initiative!!! J’espère que vous multiplierez les conférences (débats ou de presse) d’ici aux élections de 2019…et ce, si possible, dans chaque Province de notre Wallonie.
    Mais comme le fait remarquer Fryns, est-ce que vous allez être seulement écouté (ou entendu) par ces médias pro-Belgique??? Je l’espère mais j’en doute. Quand on voit le mal de chien qu’a eu le RWF pour se faire entendre et simplement être invité sur les plateaux TV!!! Et encore, il doit peut-être le fait d’avoir été invité justement parce qu’il est un parti politique et que, par ce statut, ils se sentent obligés!
    Mais en tout cas, bravo d’avance et bonne chance.

    Aimé par 1 personne

      1. Mais de rien. Est-ce que cette conférence de presse sera diffusée (radio ou télévision) et dans l’affirmative sera-t-elle en direct??? Et sinon, sera-t-il possible au moins d’en voir une trace, même en différé (sur Youtube par exemple)??? Merci pour votre réponse.

        J'aime

  4. Sans aucune illusion, j’aimerais connaître la pensée profonde de ces Messieurs quant à la portée réelle de la réaction du colonel d’aviation à la retraite, Luc Gennart, concernant le dossier des F-16 de la Défense ?
    Selon ce dernier, ce dossier « n’est que flamand ». Soit, mais en outre, en lieu et place d’exiger la régionalisation de l’armée, il souhaite seulement qu’ « Il est indispensable de remettre des francophones à la tête de la force aérienne. Ca ne peut être qu’enrichissant ».
    Il y a plusieurs années, il avait déjà alerté sur une « flamandisation » de l’armée. Ce qui n’est qu’un secret de polichinelle depuis bien des décennies.
    « Les francophones ne sont de facto nommés qu’à des postes où il n’y a aucune décision à prendre ». Oh! Même au fin fond de la botte du Hainaut, personne n’est dupe depuis bien longtemps.

    Adieu donc les déclarations tonitruantes du colonel, rentré dans le rang politicien !

    Dans les partis wallons, tout le monde feint d’ignorer la majorité flamande au parlement… Alors, un francophone (?) ou un Wallon de plus à l’Etat-major ne changera rien !

    Aimé par 1 personne

  5. Œillères wallonnes
    Monsieur Jules Gheude a été tout récemment invité par l’Université du Temps Libre d’Andenne à donner une conférence sur le thème « Quel avenir pour la Belgique ? ».
    (publié sur GEWIF dans A classer le 05/04/2018 par mro.)
    Il a détaillé, expliqué et souligné au public tout le scénario à venir et surtout la volonté flamande, tous partis confondus, d’atteindre au minimum une confédération et au maximum l’indépendance.
    Il également éclairé le public sur le désir d’autonomie grandissant des Bruxellois, mettant ainsi à mal le rêve (ndlr : à mon humble avis, loufoque) du Wallo-Brux devant perpétuer, en réduction plus qu’étriquée, la Belgique « toujours grande et belle ».

    Tout cela, je l’ai exposé devant mon auditoire andennais. Une dame a déclaré : Je préfère encore vivre dans la pauvreté que de devenir Française !
    Je respecte ce point de vue. Après tout, on ne peut faire le bonheur des gens contre leur gré…

    Comme le souligne, Monsieur Gheude, cette dame qui déclare « préférer la pauvreté à la France » fait le jeu des politiques wallons qui s’appuient sur cette aversion de la France (aversion bien entretenue depuis longtemps par tous les canaux médiatiques, politiques, culturels et cultuels belgicains) en espérant d’aléatoires miettes dans une structure bénéluxienne. Monsieur Michel, Premier ministre téléguidé consentant, l’a encore démontré récemment (voir la presse).
    Cela dit, « préférer la pauvreté à la France » quand le couperet de la disette ne vous tombe pas encore sur le cou semble aisé mais…lorsque le Gouvernement wallon lui soustraira 20 à 25 pourcent de ses avoirs, rien ne dit que son avis changera ! Mais il sera trop tard et cette dame aura fait son malheur et, pis, celui des autres !

    J'aime

  6. Personnellment j’attends avec impatience la fin des trasferts Nord Sud
    fin acceptée par Di Rupo pour devenir un épémère Eerste Miinister
    en Belgie. Le jour est donc proche oú les Wallons belgicains seront
    mis á la diète par leurs amis du nord.. La réaction du peuple
    wallon-ou ce qu’il en reste. peut ètre violente. Poourquoi en avoir
    peur ? 1950 et 1960 furent deux occasions manquées peut-ètre
    2022 sera-t-elle la bonne. Il n’y a rien á regretter de la disparition
    d’un pays artificiel voulu par l’Angleterre pour se venger de Napoléon
    Le pacifisme ne mène á rien comme on le voit en Catalogne où
    les indépendantistes majoritaires sont incarcérés. Seule la révolution
    libèrera la Catalogne et le Pays Basque souhaitons la mème chose
    à la Wallonie, Plus besoin pour les jeunes Wallons d’apprendre
    à aboyer Flamand

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s