Les conférences-débats de Paul Mélot

“ Le devenir de la Wallonie, thriller ou réalité? ”

Paul Mélot continue sa tournée d’exposés sur le devenir de la Wallonie par une nouvelle conférence-débat.
Prochaine étape :

Maison de la laïcité de Sainte-Walburge (Liège)

ce JEUDI  15 MARS, à 19h30

École communale Justin Bloom, 1, place Sainte-Walburge à 4000 Liège

Le conférencier abordera le sujet sans passion, s’appuyant uniquement sur des faits, sans argumentation irrationnelle.

7 réflexions sur « Les conférences-débats de Paul Mélot »

  1. Bonjour, serait-il possible après une conférence-débat de publier sur le présent site un court résumé ou commentaire sur le sujet ? D’avance merci beaucoup.

    J'aime

  2. Cela étant, ne pensez-vous pas que le sort de la RTBF (bruxelloise et belgicaine) nécessite un débat de fond ? peu importe sa couleur politique largement étalée…

    J'aime

  3. Ceci concerne la Wallonie car cela touche malgré tout à sa mémoire et son passé dans la structure étatique belge.

    Michel Draguet, directeur des musées royaux des Beaux-Arts, était l’invité de Matin Première (RTBF 1ère) ce vendredi 9/3/2018, afin d’évoquer plusieurs dossiers chauds de la scène culturelle bruxelloise.

    Le débat est vif autour du projet Kanal futur musée d’art contemporain, entièrement financé par la Région bruxelloise, qui va débourser 175 millions. « C’est ce qu’il faut pour rénover le Cinquantenaire, le musée des Beaux-Arts et ses fuites d’eau, et le Conservatoire » qui sont des institutions fédérales. Donc il y a une question qui se pose : pourquoi faire du neuf et laisser le vieux pourrir sur pied ? Simplement parce d’un côté c’est le Fédéral, et de l’autre, la Région et que les politiques ne se parlent plus. (…) (…)

    Toutefois, le plus intéressant suit dans le paragraphe suivant parce que cela concerne la mémoire des Wallons morts pour et à cause de l’Etat belge :

    Dissocier une institution de ses collections

    En réaction à l’annonce du départ (plus ou moins temporaire) des avions du musée de l’armée, Michel Draguet pointe la mauvaise gestion fédérale de ses institutions scientifiques. « Donc, on va passer au privé, avec une refonte des institutions. Et dans ce schéma-là, on dissocie une institution de ses collections et on les voit partir. C’est un modèle de démantèlement des établissements scientifiques fédéraux. Mais ces établissements sont d’abord un héritage de la Belgique comme nation, et ce sont des outils qui ont une histoire, qui sont des mémoires de la collectivité. »
    Des avions qui se retrouveront probablement sur le sol flamand. Sachant qu’une pièce qui reste plus de quatre ans en Flandre doit avoir l’aval du gouvernement pour quitter le territoire flamand, les craintes sont multiples.
    L’historien conclut en demandant aux politiques de prendre leur responsabilité. « La culture, qui est un outil de développement économique : c’est non délocalisable (??), c’est durable (??), c’est quelque sur lequel l’on peut bâtir notre collectivité, donc c’est normal que l’on fasse de la politique avec. Moi ce que je demande c’est qu’on le fasse en étant comptable de l’argent publique, et pas en jouant avec. »

    Bref, monsieur Draguet « découvre » ENFIN comment la België (la Flandre majoritaire politiquement) régionalise ( depuis des décennies) par la bande en évitant la parlement, la voie légale et institutionnelle, dans la cécité et le silence ( complice ?) des Wallons ?
    Or, en agissant ainsi, elle s’accapare des biens, des objets, des pièces d’art, qui appartiennent à la mémoire wallonne et qui ne doivent pas partir en Flandre au nom d’une vie commune en l’Etat belge. En matière de divorce et de partage des biens, le Code Civil est très clair à ce sujet.

    J'aime

  4. Bonjour
    Cela fait presque 2 mois que nous avons quitté la Wallonie pour vivre en France. Je suis française et je suis mariée avec un Wallon. Nous sommes retournés chez moi à Bordeaux. Quelle différence ! meilleure qualité de vie. Sécurité sociale nettement meilleure en France qu’en Belgique. Coût de la vie beaucoup moins cher qu’en Belgique (loyer moins cher, nourriture moins cher, électricité, gaz, eau moins cher, téléphonie : GSM, internet, téléphone fixe moins cher, médicaments moins cher et mieux remboursés par la sécurité sociale française). Mon mari Wallon, voit bien la différence, même les impôts en France sont moins élevés. A titre d’exemple pour la téléphonie : 2 GSM, internet avec la fibre optique, chaînes de télévision, téléphone fixe,) je paie 28 €uros par mois. En Belgique, c’était 180 €uros par mois, pour exactement la même chose. Et l’électricité et le gaz, n’en parlons pas. La Belgique taxe les gens afin de pouvoir se payer 7 parlements, c’est de la pure folie. J’ai vu sur « la libre » que Maggie de Block ne voulait plus rembourser la mamographie pour les femmes de moins de 45 ans, et pour les femmes de plus de 74 ans, afin de faire des économies. C’est un pur scandale, en France, une Maggie de Block aurait été malmenée par les français, car en France, les français ne laisseront jamais un politicard détruire la sécurité sociale française. Fillon a proposé ça pendant la campagne, il voulait que les assurances privées prennent en charge une partie de la sécurité sociale. Vu le tollé qu’ a fait sa proposition, Fillon a vite reculé et a bien compris qu’en France on ne touche pas à la sécurité sociale. Visiblement, la ministre flamande de la santé a fait marche arrière, et a annulé son décret qui devait être opérationnel au 1er avril. Finalement, tout ça confirme bien ce que je pensais, c’est bel et bien les flamands qui gouvernent la Belgique. Aujourd’hui, après avoir passé 8 ans en Wallonie, je suis heureuse que mon mari ait bien voulu quitter la Belgique pour faire sa vie en France. Nos enfants vont aussi y gagner ( meilleur environnement et meilleur enseignement. La Belgique, est un pays artificiel qui explosera un jour où l’autre. Les gens ne pourront pas continuer à vivre dans une situation précaire. J’ai vécu dans le Borinage et j’ai vu la situation de certaines personnes. En France, les gens précaires ont droit à des aides (APL pour le logement, CMU pour la sécurité sociale, RSA pour les plus démunis). En France, nous ne laissons pas les gens dans une détresse, nous ne faisons pas la chasse aux malades de longues durée). Aujourd’hui, je suis fière de mon pays, et heureuse d’être française. Amis Wallons, il est temps de demander votre indépendance et demander à la France, votre rattachement. Je suis convaincue, que la France, vous dira oui, si vous faîtes la demande. Il n’y a aucun avenir avec la Flandre. Dans quelques temps, vous verrez en Wallonie de plus en plus de Flamands venir y vivre en conquérants, car la montée des eaux, fera que les Flamands devront trouver de nouvelles terres pour ne pas être sous les eaux. Ils viendront en masse coloniser la Wallonie. 2019, peut- être la fin de la Belgique, si il n’est pas possible de former un gouvernement. Courage à vous.

    J'aime

  5. Je reviens vers vous. Mon mari ne veut pas que vous donniez mon identité à la presse, car il ne veut pas que l’on m’accuse de faire de l’ingérence dans un pays qui n’est pas le mien. Si vous adressez mon commentaire. Je vous remercie de le faire en ne mentionnent pas mon prénom. Merci de remplacer mon prénom par Anonyme. Par ailleurs, je ne pense pas que mon commentaire changera quoi que ce soit, les politiciens wallons ne feront rien pour se rapprocher de mon pays la France. Ils auraient pu le faire en 2010, mais ils n’ont absolument rien fait. Si la volonté politique n’y ait pas, rien ne se fera. Je vis aujourd’hui en France, je ne suis pas dans la politique, je suis une simple citoyenne française qui ne peut à mon niveau rien faire de plus. Vous pouvez utiliser mon commentaire, mais à la condition que mon prénom n’apparaisse pas, et qu’il soit remplacé par Anonyme. Merci.

    J'aime

  6. Ceci aurait intéressé Monsieur Mélot, dommage parce que personne n’en a parlé dans la presse ni ailleurs.

    Les quotas disproportionnés de médecins wallons finalement redressés.
    par Valerie Van Peel le 15 mars 2018,

    La répartition inégale des quotas de médecins entre les Régions belges est définitivement liquidée. L’examen d’entrée en médecine est obligatoire dans les universités francophones. Il y a aussi une fixation légale de la distribution du nombre de numéros de INAMI nécessaires pour pouvoir travailler en tant que médecin. En outre, le surnombre de médecins en Wallonie est corrigé. La députée Valerie Van Peel est satisfaite: «là où les gouvernements précédents ont laissé les flamands payer pour la surconsommation wallonne, le NVA a maintenant rectifié cet accroissement démesuré historique »
    La surconsommation médicale au frais des flamands
    La nouvelle Loi sur les quotas de médecins met fin à 20 ans de tiraillements dans un dossier communautaire très lourd. À la fin des années 1990, le gouvernement fédéral mit un frein au nombre de médecins. Alors que la Flandre instaura immédiatement un examen d’entrée, la Wallonie ne fit rien. Il en résulta un surnombre de médecins francophones et une surconsommation médicale en Wallonie dont la note fut payée par le gouvernement fédéral.
    « La note de l’excédent médical wallon a été payée suffisamment longtemps par la Flandre. Cela s’arrête ici et maintenant « , décida MP Van Peel.
    Cette saga a duré plus de 20 ans. Grâce à la NVA, il y est maintenant mis fin. Terminé avec l’inégale et surtout l’ injuste asymétrie entre les médecins de Flandre et ceux de la partie francophone», dit notre député @valerievanpeel (N-va) dans #deKamer #artsenquota

    ( NDLR: Lu sur le site en néerlandais de la NVA lequel ne correspond pas souvent au site en langue française. Il faut lire les deux pour ne rien rater.)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s