Une avicultrice prend la parole

Notre amie Henriette Havelange tient à remettre les choses en place.

Chers amis,
que de bavardages sans connaître le monde de l’aviculture! Vous dites ne manger que des œufs 0 ou 1. Savez-vous pourquoi les éleveurs ont dû employer un produit plus performant ? Rappelez-vous le mois de juin, il fait très chaud et l’AFSCA demande aux éleveurs de confiner leurs poules (la grippe aviaire). Or, imaginez-vous le sol des poulaillers couvert de poules qui salissent partout jusque dans leurs mangeoires! Ajoutez la chaleur, les poux rouges se multiplient rapidement et infestent la volaille. Alors que faire ?

Et c’est alors que passe un démarcheur qui a belle allure et qui vend un produit bio, le remède miracle… 

Vous connaissez la suite. Et bien moi je vous dis que mes poules en cages répondent mieux à tous les critères d’hygiène et de salubrité que l’on est en droit d’attendre actuellement. Tout le bavardage et les avis de GAIA and co ne sont qu’un écran de fumée, une tromperie diffusée par nos médias à l’affût des événements sensationnels.

Et pourquoi ne poursuit-on pas les coupables au lieu de promettre un dédommagement avec l’argent public ?

A bon entendeur… salut,

Henriette Havelange

3 réflexions sur « Une avicultrice prend la parole »

  1. Enfermer des poules doit ètre cionsidéré comme un délit. Allez
    en Bresse voir les poules courir en liberté et profitez-en pour
    manger une poularde de Bresse á l’Auberge bressanne. Plus jamais
    d’oeufs de poules incarcérées. Et tant pis pour les éleveurs
    tortionnaires. En Hollande certains cdriminels ont gazé des
    poules pour éviter de les nourrir. Encore une
    belle occasion de manger bio et d’eviter la malbouffe flamande et
    hollandaise

    J'aime

  2. Réponse d’un consommateur face à un élevage intensif, comment peut-on prétendre respecter les normes sanitaires et le respect de l’animal quand on produit hors-sol dans des cages où les poules sont entassées par dizaines de milliers pour produire plus et moins cher en étant les domestiques (mal) payés des exploiteurs de firmes multinationales comme le Boerenbond? Antibiotiques et insecticides à la clé ! Le modèle concentrationel ne répond pas aux besoins des consommateurs, il ne sert que les intérêts financiers de ces lobbys qui écrasent les petits producteurs. Dont acte.

    J'aime

  3. Ces éleveurs soucieux du bien-ètre animal(sic) achètent á un quidam
    un produit dit BIO ce produit portait-il les sceaux de l’agriculture
    biologique et du contròle Ecocer ? Pour le reste un éleveur
    de Houffalize a assassiné ses volailles.elles luin coùtaient trop
    cher Ahurissant. D’autres les ont gazé comme a Auschwitz

    .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s