Les GLORIEUSES françaises

Pourquoi les Françaises sont appelées à cesser le travail aujourd’hui à 16h34
Un collectif féministe appelle à une grève à cette date et à cette heure pour dénoncer l’écart de salaire entre les femmes et les hommes.
Un collectif féministe appelle à une grève à 16h34, le 7 novembre 2016, pour dénoncer l\'écart de salaire entre les femmes et les hommes.
Un collectif féministe appelle à une grève à 16h34, le 7 novembre 2016, pour dénoncer l’écart de salaire entre les femmes et les hommes. (GARO / PHANIE / AFP)
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le 07/11/2016 | 08:07
publié le 03/11/2016 | 19:09

« Si les femmes étaient payées autant que les hommes, elles pourraient s’arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34. » C’est le constat choc signé par la newsletter féministe Les Glorieuses, qui milite pour l’égalité salariale entre les sexes. Pour dénoncer cet état de fait, le collectif a donc lancé l’initiative suivante : appeler les Françaises à quitter le travail à cette heure précise ce lundi 7 novembre. Leur appel, relayé sur Facebook, a été signé par plus de 5 000 personnes. Relayant cet appel, l’association féministe Les Effrontées donne rendez-vous aux salariées françaises pour un rassemblement à Paris, place de la République. Pourquoi ce type d’initiative ? Existe-t-il un précédent ? Que risquez-vous si vous quittez votre poste lundi à 16h34 ? Franceinfo répond à ces trois interrogations si vous voulez suivre le mouvement.

Commentaire de l’ AWF : ce serait chouette que leurs collègues masculins montrent leur solidarité dans ce juste combat. Ce serait chouette aussi que les femmes wallonnes adoptent la même attitude que leurs amies de France.

3 réflexions sur « Les GLORIEUSES françaises »

  1. Le commentaire de l’ AWF (voir ci-dessus) devrait entraîner l’enthousiasme chez les Wallonnes afin qu’elles continuent à défendre leur droit à un salaire égal pour un travail égal mais également afin qu’elles s’opposent à l’envie du Belgium d’imposer une vision sociétale à l’anglo-saxonne. Leurs collègues masculins, dans un élan de solidarité, devraient leur apporter leur soutien pour les mêmes raisons. Maintenant, si les syndicats wallons ne rebondissent pas sur l’initiative française, ils montreront leurs vrais visages d’organisations désuètes purement conservatrices ( comme l’affirmait feue Madame Thatcher …).

    J'aime

  2. Comme les organisatrices de l’événement le demandaient «Nous appelons les femmes, les hommes, les SYNDICATS et les ORGANISATIONS FEMINISTES à rejoindre le mouvement du “7 novembre 16h34”.
    (lire le Figaro)
    En Belgique, sauf erreur, les syndicats n’ont rien prévu sauf une grève en janvier 2017. Cherchez l’erreur ?
    Quelqu’un entendit-il les féministes ?
    Dommage.

    J'aime

  3. Moi, j’aime tellement les petites françaises, que j’en ai épousé une!!! LOL
    Sinon, plus sérieusement, oui, tout à fait d’accord que pour un poste égal (même diplôme, même job et même nombre d’heures de travail), une femme devrait toujours avoir le même salaire qu’un homme!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s