Le sacrifice d’Arnaud Beltrame, un message fort !

Lu sur l’excellent blogue « Le coin de vue » de notre ami Roland Douhard. L’A.W.F. s’associe à l’hommage rendu à un Homme qui a donné sa vie pour en sauver d’autres.

Arnaud Beltrame : « vous tuez, nous résistons ! »
L’acte terroriste de l’islamiste Radouane Lakdim est marqué d’une symbolique particulière. Cela faisait six mois qu’aucun fait terroriste n’était signalé en France. Pendant cette période, les services de renseignement et de sécurité ont empêché une douzaine de projets terroristes de se réaliser. Ce qui incita certaines « bonnes âmes » à réclamer la baisse de la garde ainsi que le renoncement aux lois répressives appropriées, discutées et votées pourtant, comme il se doit, dans le cadre de l’Etat de droit.

Ce vendredi 23 mars, à Carcassonne puis à Trèbes, dans l’Aude, des civils et deux membres des forces de l’ordre ont été sauvagement attaqués et tués, pour quatre d’entre eux. Il faut rendre hommage à ces personnes innocentes tombées sous les coups mortels d’un homme de 25 ans, qui s’est radicalisé sur les réseaux sociaux et les sites djihadistes. L’enquête devra déterminer le degré d’implication de son entourage, sa compagne et un ami mineur d’âge, voire des complices au sein de la communauté musulmane salafiste française et internationale.

Mais ce qui retient l’attention et pousse à la réflexion, c’est le choix délibéré du Lieutemant-Colonel Arnaud Beltrame de se substituer à une otage, une caissière du Super U de Trèbes. Tous les témoignages concordent. Ce gendarme était un homme généreux, intelligent, un militaire exemplaire. Major de sa promotion à Saint-Cyr, il aura passé toute sa carrière au service de la collectivité, développant aux yeux de tous un courage hors du commun et une volonté constante d’honorer son pays, son corps d’armée et son grade. S’il y a une élite républicaine, elle est pleinement incarnée par cet homme marié de 44 ans. Une pensée émue pour sa veuve, meurtrie à son tour, pour les familles des autres victimes, endeuillées et désormais en souffrance.

Que nous dit l’acte héroïque d’Arnaud Beltrame ? Voilà un militaire rompu aux exercices anti-terroristes qui, convoqué par le hasard autant que par le destin, se retrouve face à une prise d’otages dans un supermarché. L’auteur de celle-ci a déjà tué le passager d’un véhicule volé et blessé plusieurs personnes. L’officier de gendarmerie écoute son cœur, sa morale et son devoir. Rien ne l’oblige. Il ne demande à aucun de ses subalternes de faire ce qu’il s’apprête à faire. Il s’écoute donc et comprend instantanément qu’il faut agir et exprimer dans le même temps un message fort. Il se rend au terroriste et permet ainsi à la jeune femme d’être libérée. Une existence contre une autre. Voilà l’acte incroyable, sans condition, le don sacré de sa vie. Nous sommes toutes et tous frappés par l’intensité et la profondeur symbolique d’un geste exceptionnel, dont l’exemplarité bouscule notre confort et fait notre admiration. 

Car, lui, le professionnel, l’homme aguerri, sait à ce moment précis qu’il prend tous les risques et même qu’il choisit, en toute connaissance de cause et de conséquence, de mourir. Le huis clos va durer plus de deux heures. Le téléphone portable du gendarme est branché, il le dépose sur le tapis roulant de la caisse, désormais figé. Les forces d’intervention, ici, le GIGN (groupe d’intervention de la gendarmerie nationale), présentes devant le magasin, entendent et suivent les échanges entre les deux hommes et tout bruit qui les instruit sur le déroulement de la scène. Il y a des tirs et des mouvements secs non identifiés. L’unité spéciale de la gendarmerie donne l’assaut. Le boucher du Super U gît à terre, lâchement assassiné par le terroriste. Il n’y a aucun doute, Lakdim est venu pour mourir en « martyr », comme ses sinistres prédécesseurs, Mohammed Mérah, Abdelhamid Abaaoud, les frères Chérif et Saïd Kouachi, Amedy Coulibaly… Arnaud Beltrame le sait. Mais sa présence, qui prend fin, devant le terroriste est aussi un message à tous ses semblables, de France, d’Europe, du Levant, du Sahel et d’ailleurs. 

Quel est-il ? Le voici, imaginé et reconstitué :

« Ne t’y trompe pas, à ce moment précis, tu es mon ennemi, je suis le tien. Il n’y a aucun compromis possible entre nous. Je sais tes sources et je connais ton désir profond. Je sais que tu souhaites m’emmener avec toi dans la mort. Je ne suis pas dupe et je l’accepte. Tu n’es pas courageux. Tuer des innocents n’est pas le courage, c’est la lâcheté. Mais moi, qui te fais face et te regarde droit dans les yeux, je te montre où sont le courage et la liberté. Comprends-moi bien, les valeurs que je représente, au travers la République française, sa laïcité, ne baisseront jamais la garde, ne renonceront jamais à ce que qu’elles signifient en termes de droits et de devoirs, n’abandonneront jamais nos libertés à votre fanatisme, y compris au prix du sacrifice ultime. Regarde, mon salaud, je n’ai pas peur de ta violence. Je suis prêt à mourir, non seulement pour vous exprimer, à toi et les tiens, mon mépris à l’égard de votre idéologie religieuse, qui n’a d’égal que ma foi en notre démocratie, mais surtout, au-delà d’une vie épargnée, pour sauver l’humanité tout entière des griffes de votre inhumanité. Vous tuez, nous résistons ! »

Arnaud Beltrame meurt, non par balles, mais par les coups portés à la gorge par l’arme blanche de l’assassin. L’Etat islamique a revendiqué, à défaut certainement d’avoir organisé, le massacre de Radouane Lakdim. Il était armé d’un pistolet 7.65, d’un poignard et de trois charges explosives. Comment croire qu’il ait agi seul ? Comment comprendre qu’il soit passé entre les mailles du filet des services de surveillance, alors qu’il était fiché « S » depuis 2014, qu’il avait un passé criminel et qu’il affichait clairement sur Internet sa haine de l’Occident, son engagement islamiste et son appel au djihad ? Si aucun signe de passage à l’acte ne fut détecté, cela pour expliquer l’absence de surveillance ou de mise en rétention de l’individu, pourquoi les services n’intègrent-ils pas le concept chiite de « Takia », bien présent dans leur corpus juridico-théologique, à savoir la dissimulation, assimilé par nombre d’islamistes sunnites, dans l’étude des profils identifiés ? En effet, l’analyse fine des signaux faibles, comme les écrits, les relations apparemment fortuites, s’avère désormais comme le principal défi des services affectés jusqu’alors au traitement des mouvements plus manifestes. Un « testament » a été retrouvé au domicile de ses parents où il vivait. Preuve, s’il en était, que son équipée sauvage fut le fruit d’un projet, plus ou moins préparé.

Les victimes et les familles de Carcassonne et de Trèbes ont le droit de savoir. Les Français et les Européens ont le droit d’être protégés le plus efficacement possible. Nul besoin de renforcer davantage l’arsenal administratif, juridique et législatif anti-terroriste dans la plupart des pays européens. C’est évidemment le cas en France. Tous les spécialistes du droit et de la sécurité le disent. Le dispositif actuel est suffisant. En revanche, les carences en matière de renseignements, particulièrement sur le terrain, dans les cités, en prison, et de surveillance rapprochée sont, à l’évidence, béantes. Il n’y a pas d’états d’âme à avoir en la matière. Les démocraties ont été, sont et seront encore longtemps menacées par l’idéologie islamiste, Frères musulmans, salafistes et djihadistes réunis, endogènes et exogènes. Même si, chacun le sait, les Etats et l’Union européenne ne peuvent mettre un policier derrière chaque suspect, une équipe de suivi derrière les dizaines de milliers de profils fichés. Il ne fait cependant guère de doute, au vu des trop nombreux échecs rencontrés, malgré les succès connus et inconnus, qu’ils peuvent et doivent faire mieux en matière d’efficacité. La nations démocratiques, si elles ne veulent pas disparaître sous les coups répétés du terrorisme et, par réaction, du populisme et de l’extrémisme, de gauche comme de droite, doivent se donner les moyens de préserver la sécurité et la vie de leurs citoyens. Il n’y a pas d’autre alternative que la résistance, sous toutes ses formes, au totalitarisme, quel qu’il soit.

Roland DOUHARD

7 réflexions sur « Le sacrifice d’Arnaud Beltrame, un message fort ! »

  1. Qu’on le veuille ou non, l’attitude héroïque de ce « major de promotion » ( l’étiquette, en elle-même est déjà révélatrice!) appelle d’autres commentaires, plus belgo-belges. Tant pis s’ils sont « dérangeants ». Dans un passé récent, certaines forces de police ont chez nous menacé d’une grève pour des raisons d’insécurité si elles étaient appelées à défiler le 21 juillet à Bruxelles. Plus près de nous, d’autres officiers proches de la Défense « nationale » ont préféré leur minable préférence technologique au respect de leur hiérarchie politique, seule garante dans un état de droit de l’intérêt public.

    Nulle autre résistance possible en effet au totalitarisme que la docilité, entière et totale, à sa conscience, qui est d’abord le respect des institutions et des procédures légitimes. Qui est aussi lucidité à dénoncer les plus petites dérives qui permettent ce totalitarisme, comme celles qui consistent à porter atteinte, frontalement ou pas, à l’ordre judiciaire.

    J'aime

  2. Sauf erreur de ma part nous vivons une guerre de religion sans merci ! De plus, à la religion, il faut aussi y joindre les rancœurs séculaires à l’encontre des infidèles et des croisés. Si des islamistes agissent quasi impunément à l’intérieur de « certains » pays d’Europe, nous le devons uniquement à l’islam importé aveuglément par des autorités nationales, sous diktats de la Commission de l’Union européenne, de la Cour de Justice Européenne et de la Cour Européenne des Droits de l’Homme et de tous les groupes de pression d’obédience humano-gauchiste ( financés avec nos impôts) mais aussi des cercles d’entreprises, à la recherche de travailleurs au rabais.
    Charles-Quint de Habsbourg et Philippe II d’Espagne menèrent un guerre de religion similaire à travers toute l’Europe (On s’en souvient dans les provinces flamandes, wallonnes, néerlandaises et françaises). Seule les armes et le refoulement des tristes sires et de leurs séides vers leur territoires d’origines mirent fin aux massacres. Nos « maîtres », tous diplômés de hautes études, n’ont vraiment rien appris ni retenu !

    J'aime

  3.  » un guerre de religion »: une guerre, c’est mieux. « leur territoires »: leurs territoires, c’est beaucoup mieux. Toutes mes excuses.

    Cela étant si vous avez pu suivre, en direct, la cérémonie nationale aux Invalides, le Président Macron, par son discours à la Nation, a sérieusement durci le ton et désigné l’ennemi sournois. Pointer ainsi l’islamisme (cfr Larousse: Vieilli. Religion musulmane; islam) balaye d’un revers de la main toutes les accusations hypocrites d’ islamophobie. Terme tronqué puisque phobie signifie la crainte, l’aversion, la peur instinctive . Certains discours de représentants politiques, idéologiquement islamophiles, devront à l’avenir subir quelques modérations. La résistance d’un groupe s’enclenche selon l’exemple d’un héros.
    L’Union européenne a été remisée en cave par le Président de la France face au cercueil du Colonel Beltrame !
    Les Wallons , à ce jour, attendent leur « héros » d’autant plus que magnifier la résistance ne peut faire appel qu’à la Nation !

    J'aime

    1. La rancoeur au sein du monde arabo musulman est compréhensible
      face aux guerres iniciées par l’Occident en Irak avec assassinat du
      Président en Libye avec assassinat du Colonel Khadafi en Egypte
      ou le president Morsi démocratiquement élu est sous les verrous
      Que dire de la Palestine occupée depuis un demi siécle des
      enfants paqlestiniens massacrés etc…Ce qu’il faut comme l`a
      écrit Domimique de Villepin c’est Négocier oui place á la
      diplomatie et non á la repression

      ui

      J'aime

  4. a Monsieur Valmy pas un mot des guerres initiées par l’Occident
    en Irak Syrie Libye et autres pays arabo musulmans, Et ne
    parlons pas de la Palestine occupée depuis 60 ans ni des
    enfants palestiniens massacrés. Oui la rancoeur est forte dans
    les pays musulmans et elle est compréhensible, Que dire de
    l’Egypte oú le seul président démocratiquement élu est sous
    les verrous. Comme l’a écrit Dominique de Villepin il faut
    opter pour la diplomatie oui négocier tout le contraire de la
    répression

    J'aime

  5. Ah! Monsieur Fryns, votre indignation se comprend mais, selon votre commentaire, elle se fonde sur des événements contemporains (vus à la télé selon l’expression commerciale) que je ne déments pas du tout. Mais, pour tout dire,  » à bon chat, bon rat  » ou « chou vert et vert chou « . Pour ne citer que trois livres sur la question: Braudel – « La Méditerranée  » -; Bernard Lugan –  » Histoire de l’ Afrique du Nord  » – et Sérafin Fanjul, –  » Al-ANDALUS, L’invention d’un mythe » – .
    Personne ne pourra nier que seuls les Européens et les Français, en particulier, se conduisirent, à travers les siècles, en envahisseurs, en esclavagistes, en ravageurs ou en exterminateurs.
    Le dilemme, voyez-vous, relève de l’Education Nationale qui fait l’impasse sur l’Histoire des Hommes et des Peuples à travers le temps connu.
    Ah! comme il s’avère aisé, aujourd’hui , de manipuler les populations sans mémoire, privées de la transmission des connaissances historiques.
    Ce que l’on reprochait aux dictatures se découvre dans l’  » Excellence  » éducative de nos  » démocraties » en déclin !
    Je prends pour exemple le Président Macron qui, mal informé par ses conseillers, parla de la présence française en Algérie comme « un crime contre l’Humanité » (?) alors qu’il s’agissait d’une très longue guerre qui s’inscrivait dans un contexte international, remontant au 19e siècle, marqué par l’affaiblissement de l’Empire ottoman (tiens, Erdogan ne le rappelle jamais) dont faisait partie l’Algérie.
    Le Royaume-Uni ( toujours là aussi ) et la France étaient en concurrence pour dominer la Méditerranée tout en la nettoyant de la piraterie barbaresque. Ces deux Etats se positionnaient aussi pour s’emparer des morceaux de l’Empire ottoman en voie de dislocation.
    Cela n’excuse rien mais un chef d Etat n’a pas à s’excuser.
    Imaginez le gouvernement italien se prosternant pour les conquêtes romaines ou la Mongolie pour les massacres de Gengis Khan et de Tamerlan ? Aberrant !
    Depuis le 8e siècle, l’Islam conquiert tout ce qu’il peut conquérir, en massacrant si utile et nécessaire, et rien ne l’arrêtera si on ne bloque pas son avancée par des méthodes efficaces, rigoureuses et draconiennes.

    J'aime

    1. Cher Monsieur
      Merci de votre commentaire. Le problème est très complexe. Vous
      citez divers ouvrages concernant le monde arabo.musulman(au sein
      de l’Islam les Arabes sont aujourd’hui minoritaires) Je vous citerai
      l’ouvrage fondamental du grand islamologue Jacques Berque qui
      vécut longtemps au Maroc. Le Roi Hassan II disait aux Occidentaux
      Nous savons tout de vous, vous ne savez rien de nous.
      Le Président Macron dit et fait tout et son contraire, Pour lui
      le colonialisme fut un crime contre l’humanité quel raccourci.
      Il proclama aussi Il n’y a pas de culture francaise et apres´
      avoir privilégié le Globish. cet anglais dégénéré. Il prend la tète
      d’une croisade en faveur de la langue francaise.
      Toutes les religions.à l’exception du judaisme qui est élitiste.
      sont expansionniste voir les missions catholiques. la propagande
      des évangélistes et autres sectes.
      Les relations avec le monde arabo musulman furent diverses
      selon les époques. Au XVIIème siècle lorsque les Turcs
      étaient aux portes de Vienne, leur allié était Louis XIV lequel
      avec raison voulait affaiblir les Habsbourg. Et plus près de nous
      Le Général De Gaulle définit une politique extérieure d’amitié
      avec le monde arabe et dys ès son accession au pouvoir il
      mit fin a la collaboration nujcléaire avec Israél de quoi plaire
      aux pays arabes
      merci encore de m’avoir répondu et sans points de vue différenciés
      il n’y a pas débat
      Bien a vous
      Marcel FRYNS

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s