On nous écrit de France

Bonjour,

Cela fait presque 2 mois que nous avons quitté la Wallonie pour vivre en France. Je suis française et je suis mariée avec un Wallon. Nous sommes retournés chez moi à Bordeaux. Quelle différence !

Meilleure qualité de vie. Sécurité sociale nettement meilleure en France qu’en Belgique. Coût de la vie beaucoup moins cher qu’en Belgique (loyer moins cher, nourriture moins chère, électricité, gaz, eau moins chers, téléphonie : GSM, internet, téléphone fixe moins chers, médicaments moins chers et mieux remboursés par la sécurité sociale française). Mon mari wallon voit bien la différence, même les impôts en France sont moins élevés. A titre d’exemple, pour la téléphonie (2 GSM, internet avec la fibre optique, chaînes de télévision, téléphone fixe), je paie 28 €uros par mois. En Belgique, c’était 180 €uros par mois, pour exactement la même chose. Et l’électricité et le gaz, n’en parlons pas. La Belgique taxe les gens afin de pouvoir se payer 7 parlements, c’est de la pure folie.

J’ai vu sur « La Libre » que Maggie de Block ne voulait plus rembourser la mammographie pour les femmes de moins de 45 ans, et pour les femmes de plus de 74 ans, afin de faire des économies. C’est un pur scandale, en France, une Maggie de Block aurait été malmenée par les Français, car en France, les Français ne laisseront jamais un politicard détruire la sécurité sociale française. Fillon a proposé ça pendant la campagne, il voulait que les assurances privées prennent en charge une partie de la sécurité sociale. Vu le tollé qu’ a fait sa proposition, Fillon a vite reculé et a bien compris qu’en France on ne touche pas à la sécurité sociale. Visiblement, la ministre flamande de la santé a fait marche arrière et a annulé son décret qui devait être opérationnel au 1er avril.

Finalement, tout ça confirme bien ce que je pensais, c’est bel et bien les Flamands qui gouvernent la Belgique. Aujourd’hui, après avoir passé 8 ans en Wallonie, je suis heureuse que mon mari ait bien voulu quitter la Belgique pour faire sa vie en France. Nos enfants vont aussi y gagner (meilleur environnement et meilleur enseignement). La Belgique est un pays artificiel qui explosera un jour où l’autre. Les gens ne pourront pas continuer à vivre dans une situation précaire. J’ai vécu dans le Borinage et j’ai vu la situation de certaines personnes.

En France, les gens précaires ont droit à des aides (APL pour le logement, CMU pour la sécurité sociale, RSA pour les plus démunis). En France, nous ne laissons pas les gens dans la détresse, nous ne faisons pas la chasse aux malades de longues durée. Aujourd’hui, je suis fière de mon pays et heureuse d’être française. Amis Wallons, il est temps de demander votre indépendance et demander à la France, votre rattachement. Je suis convaincue, que la France, vous dira oui, si vous faites la demande. Il n’y a aucun avenir avec la Flandre. Dans quelques temps, vous verrez en Wallonie de plus en plus de Flamands venir y vivre en conquérants, car la montée des eaux fera que les Flamands devront trouver de nouvelles terres pour ne pas être sous les eaux. Ils viendront en masse coloniser la Wallonie. 2019, peut- être la fin de la Belgique, si il n’est pas possible de former un gouvernement. Courage à vous.

Marie Chantal

18 réflexions sur « On nous écrit de France »

  1. Sur le fond, rien à ajouter.Tout est dit!
    Sur la forme, nous ne gagnerons rien, ni à court, ni à moyen termes, si ce courrier demeure dans l’ « entre-nous ». Il convient de le diffuser, avec l’accord de Anonyme aux media et à tous les hommes et femmes politiques. Leur demandant par exemple de réagir à cette tranche de vie avant les scrutins de 2018 et 2019.

    J'aime

  2. Super bien résumé Anonyme. Je rêve du jour où ma femme me dira: « viens, on va chercher un logement en France… soit en Lorraine, soit dans l’ch’Nord » et ainsi courir à la Mairie ouvrir une demande de nationalité française (mon épouse est française comme je vous l’avais déjà expliqué et ça fait déjà plus de 6 ans qu’on est marié et qu’elle vit ici, allez, plus que 2 ans à tenir LOL (vous avez bien tenu 8 ans Anonyme) et 2019 sera passé par là)!!!
    Malheureusement, la majorité des Wallons ont des œillères et leurs classe politique ne va pas leur ouvrir les yeux!!! A moins qu’en 2019, le Parlement Flamand obtienne majorité (plus de 50% pour N-VA et Vlaamsbelang ensemble) et qu’ils déclarent l’indépendance totale de la Flandre, alors là, je pense qu’ils comprendront enfin…
    Voici un article de la DH qui résume à merveille le sentiment flamand et le sentiment wallon: http://www.dhnet.be/buzz/sports/meunier-s-emporte-sur-un-supporter-malinois-qui-appelle-a-la-separation-du-pays-enfoire-5aa63e31cd702f0c1a443e67
    Pour bien comprendre: dernière journée de championnat dimanche passé et Eupen doit battre Mouscron par au moins 3 buts d’écarts pour ne pas être relégué! A moins de 20 minutes de la fin, le score est toujours de 0-0 et donc Malines est sauvé! Mais Eupen va alors mettre 4 buts pour se sauver (en à peine 20 minutes) et envoyer Malines en D1B (ancienne D2). Il n’en fallait pas plus pour que les flamands (et surtout les malinois) crient au scandale, à la tricherie entre clubs wallons!!! Et puis un supporter malinois sort sa phrase: « plus vite ce pays sera scindé, mieux ça sera!!! » et voilà la réaction de Thomas Meunier… Ca résume tout!!! Pauvres petits wallons, quand est-ce que vous allez enfin comprendre que la Belgique n’est plus pays, une patrie (et ça date pas d’hier) et que notre intérêt ultime se fera en se joignant à la France pour être une région de notre vrai pays, de notre patrie française!!!! VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LA FRANCE!!!!!

    J'aime

  3. Je viens d’en parler avec mon mari. Il est ok, pour que vous utilisiez mon commentaire. Mais, il ne veut pas que vous utilisiez mon prénom mais un prénom d’emprunt, afin de rester anonyme. Merci de tenir compte de la demande de mon époux.

    J'aime

  4. J’ai déjà été surnommé le « Père Combes »; aujourd’hui, je m’appelle  » Cassandre » !
    Comme depuis près de deux siècles, les députés et sénateurs de Wallonie s’appliqueront à parodier les Singes de la Sagesse: ne rien voir, ne rien entendre et ne rien dire.
    Et aux prochaines élections, les électeurs de Wallonie ne changeront pas leurs votes.
    Ah! Si nous pouvions vivre un jour une révolution de velours.

    J'aime

  5. Un clin d’œil à Madame Anonyme.

    Voilà à quoi s’occupe le Ministre Reynders, théoriquement élu wallon et Liégeois de surcroit. Et, malheureusement, ils n’est pas le seul…

    Pourquoi s’intéresser au Pays wallon quand le Royaume de Belgique pourrait satisfaire des ambitions personnelles ?

    Le Retour de la Patrie wallonne à la France ne fait pas partie, semble-t-il, de ses préoccupations ?

    Selon une enquête du Vif, ce jeudi 15/03/2018, les autorités belges font barrage à ce qu’une asbl fondée par le frère du roi (ndlr :le Prince Laurent), puisse récupérer des millions d’euros de dommages et intérêts auprès de l’Etat libyen. Selon les avocats de GSDT (ndlr: l’asbl concernée) , cette attitude étonnante viserait en réalité à ménager l’Etat libyen, DONT LA VOIX SERAIT INDISPENSABLE POUR DECROCHER LE SIEGE QUE LA BELGIQUE CONVOITE AU CONSEIL DE SECURITE DE L’ ONU EN 2019.
    Mais malgré une décision définitive de la justice belge forçant l’Etat libyen à verser 48 millions d’euros de dommages et intérêts à GSDT, les autorités belges – et singulièrement LE MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, selon le Vif- feront tout pour éviter que les avoirs libyens gelés en Belgique puissent être saisis pour dédommager l’asbl princière.
    (voir RTL info du 15/03/208)

    J'aime

  6. Mais finalement que veut réellement la NVA ? L’indépendance de la Flandre ou faire main basse sur tout le pays et instaurer un diktat flamand à l’ensemble de la population ? Si c’est la deuxième possibilité, c’est grave, très très très grave. C’est pas pour rien qu’à l’étranger la NVA est considérée comme un parti d’extrême droite. . Moi, je pense plus pour la main mise sur tout le pays et imposer un diktat flamand aux francophones. Je ne crois absolument pas à leur souhait d’indépendance, mais à leur souhait de flamandiser à terme la Wallonie. Et vos politiciens wallons dans tout ça eux, laisseront-ils ces flamingants de la N-VA imposer un diktat flamand à toute la population francophone ? Je pense que déjà, l’ AWF devrait éclaircir les choses avec ses politiciens wallons, que je trouve beaucoup trop tendre avec la N-VA. Moi, je suis une simple petite française qui n’a jamais rien compris à la politique belge. Mais, se poser les bonnes questions sur ce que veut réellement la N-VA est déjà une bonne chose. Je pense que c’est à vous Wallons de faire changer l’objectif de la N-VA : flamandiser la Wallonie. Un autre point, si la Flandre demande son indépendance, elle sera automatiquement hors Union Européenne. La Flandre devra pour se retrouver dans la zone euro, déposer une demande à l’UE. Croyez-vous vraiment que la N-VA prendrait un tel risque en promulguant l’indépendance de la Flandre ? Moi non. Le mieux pour la N-VA est la flamandisation de la Wallonie. Bon, mon mari vient de me dire encore une fois, de ne pas m’occuper des histoires de politique belge. Il me dit que je ne suis vraiment qu’une tête de mule. Et oui, comme la plupart des français, je suis une tête de mule car je déteste l’injustice. Mais, promis, je ne me mêlerai plus de la politique belge. Ceci est mon dernier message, car je ne veux pas déclencher « la guerre » dans mon ménage. Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite. Et surtout, ne baissez jamais les bras.

    J'aime

    1. Une partie de la réponse dans Le Vif de ce jeudi: le nationalisme « marketing ».
      On aura tout vu, pourvu qu’on s’en mette plein les poches. C’est cela, de nos jours, l’idéal politique! A propos: quelle est la capitale européenne des drogues dures? Mais la ville de Bart l’expert es-sécurité, l’expert des migrations sous l’Empire romain! On ne peut pas dénicher plus..actuel???

      J'aime

    2. Faut-il que le langage éclairé de la pure vérité vienne de France ! Amis français, les wallons sont des français qui s’ignorent et qui croient encore au « miracle du mot Belgique », pauvres naifs qu’ils sont ! J’avais à peine 8 ou 9 ans, donc pas plus haut que 3 pommes que déjà je trouvais illogique cet assemblage de 2 peuples de langues totalement différentes (nous sommes en 1968-69) et je demandai à mon brave père « papa, pourquoi ne sommes-nous pas français ce serait bien plus simple pour nous », houlàlà son regard s’est noirci comme pas possible et il me rétorqua assez sèchement qu’il fallait promouvoir la Belgique qui vivait mieux que la France et surtout ne pas espérer de rattachement de la wallonie avec la France ! Maintenant, force est de reconnaître que ce qui sauvera la wallonie ce sera son retour à la France; les wallons retrouveront leur vraie identité (origines gauloises n’en déplaisent à certains) plus un bon coup de pied au cul de cette wallonie endormie sur ses lauriers « belges » et qui se fera bien plus maltraitée par une flandre devenue arrogante et méprisante vis à vis des wallons car voyez-vous les flamingants veulent leur vengeance sur les wallons (bon on va aller tuer les allemands de maintenant pour la guerre d’il y a plus de septante ans ?) voilà où nous en sommes ! J’ai voyagé en tant que cheminot pendant 35 ans sur le réseau belge eh bien croyez-moi ou non j’ai reçu bien plus de sympathie de la part des français (voyageurs et collègues) ainsi que d’allemand(es) et ou hollandais que des flamands … mais il y a des flamands corrects aussi et eux comprennent que le rattachement de la wallonie serait la meilleure solution mais ne veulent pas l’admettre !

      J'aime

  7. Dans la suite de la  » Lettre de Anonyme aux Wallons « .
    Demotte et consorts êtes-vous là ? Voilà qui devient intéressant.

    Hou! Le méchant. De Wever remet le communautaire au coeur de sa campagne, alors qu’il avait promis le contraire : pourquoi cette contradiction apparente ?

    L’indépendance de la Flandre reste l’article numéro un des statuts de la N-VA… Et son président le confirme. Dans une interview au magazine Wilfried, Bart de Wever explique que le communautaire est toujours une priorité, mais qu’elle passera plus en douceur. La N-VA avait quand même promis que le communautaire ne serait pas un pilier de sa campagne. Pourquoi cette contradiction apparente ?
    Parce que la N-VA doit sa santé électorale, sa force, a une alliance de deux types d’électeurs. Ceux qui votent N-VA pour son modèle économique, ses mesures en faveur des entreprises flamandes. Et ceux qui votent pour des raisons communautaires.
    Depuis trois ans et la montée de son parti dans le gouvernement fédéral, Bart De Wever joue constamment sur les deux tableaux. Il accepte de mettre l’institutionnel au frigo au fédéral, mais ses ministres au gouvernement flamand jouent à fond la carte du communautaire.
    Autre exemple: De Wever annonce que les revendications autonomistes ne seront pas les thèmes de sa campagne, mais il envoie régulièrement des signaux sur son attachement à la cause flamande en interview.
    La tactique jusqu’ici semble convaincre au nord du pays. Il y a moins d’une semaine, notre sondage, le Grand Baromètre, créditait la N-VA de 31% des intentions de voix.
    Antonio Solimando, publié le 15 mars 2018 à 09h06
    *******************************************
    D’autant que si  » Les jeunes flamingants ne sont plus nécessairement anti-francophones. » Il n’en demeure pas moins vrai que…
    6 mars 2018 | Auteur : Christof Willocx | Traducteur : Ludovic Pierard | Temps de lecture : 3 minutes Daardaar.

    Les jeunes qui ont participé ce dimanche à la Vlaams Nationaal Zangfeest (Fête nationale flamande du chant) à la Lotto Arena ne sont pas nécessairement francophobes. Ce qu’ils veulent avant tout, (…) que le Flamand moyen soit fier de son identité.

    (…) la Fête nationale flamande du chant a attiré ce dimanche après-midi 4 500 participants pour sa 81e édition à la Lotto Arena d’Anvers. La plupart d’entre eux n’étaient plus dans leur première jeunesse et la visée politique de leur message était claire, avec des titres tels que « Zelfbestuur » (Autonomie) et « Volk wordt staat » (Le Peuple, c’est l’État), ou encore des paroles telles que « komt straks de harde strijd, wij zijn bereid » (L’heure de la lutte a bientôt sonné, nous sommes prêts). Mais la relève semble assurée : (…) on pouvait croiser quelques centaines de 20-30 ans.

    Une identité détournée
    « L’identité flamande n’a rien de négatif. Au contraire, c’est un facteur de cohésion »,(…). « Auparavant, c’était le catholicisme qui jouait ce rôle fédérateur en Flandre, mais il a perdu de son influence et n’a pas été remplacé. (…) (…) Mais quel mal y a-t-il à afficher son identité ? »

    « Le Flamand doit être plus fier »
    Mais qu’est-ce que l’identité flamande ? « C’est très vaste. Ça va de l’égalité homme-femme au respect des autres cultures. Et parler la langue flamande, bien entendu », poursuit Thomas.
    « Par ailleurs, ce ne sont pas tellement les migrants ou les francophones qui représentent une menace, mais plutôt les Flamands eux-mêmes. Ils souffrent d’une forme “d’oikophobie”, à savoir le rejet de son héritage culturel. Il est urgent que les Flamands apprennent à être plus fiers d’eux-mêmes. » (…) à la KU Leuven. On y apprend à se forger ses propres opinions. J’ai découvert que l’histoire de l’identité flamande est trop associée à des questions négatives, comme la collaboration avec l’occupant, alors qu’elle a au contraire un côté très positif. »

    « On abuse des termes anglais »
    (…) Chelsy n’est pas francophobe. « Il est certain que pour moi, la Flandre peut devenir indépendante, mais je viens d’abord parce que la culture flamande est importante à mes yeux.
    (…) « Attention, je ne suis pas contre l’anglais. (…) Mais aujourd’hui, le néerlandais est beaucoup trop souvent mis à l’écart », déclare Chelsy.
    (…)
    Le présentateur, Koen Huygebaert, a également abordé la question de l’anglicisation croissante de la langue néerlandaise. (…) Mais il ne veut pas non plus donner l’impression que le seul problème serait l’anglicisation de la société flamande.

    « La francisation se poursuit », se plaint-il. « Nous sommes régulièrement confrontés à des manœuvres de ralentissement ou de sabotage de la part des francophones. Comme dans le dossier du stade national ou des vols de nuit au-dessus de Bruxelles.

    Notre objectif doit rester une Flandre libre et autonome. »

    Ndlr: Là on commence à comprendre pourquoi les facilités vont, à terme, sauter malgré les « menaces » de Demotte et consorts. Il est bien évident que Belgique et identité flamande ne feront jamais bon ménage. Voilà pourquoi Bart continue de souffler sur les braises de l’indépendance. Et personne, même pas lui, ne sait quand l’incendie jaillira.

    J'aime

  8. C’est une lettre émouvante pour ceux qui sont partis.
    C’est une lettre éprouvante pour ceux qui restent.

    Aujourd’hui encore, dans la DH, l’éditorialiste déplorait « le manque de motivation des Wallons à s’engager à l’armée » et il l’expliquait par un « manque de patriotisme. » « Eh oui, quel Wallon voudrait mourir pour Anvers » osait-il écrire.

    Alors que l’armée est FLAMANDE, ils osent encore nous mettre ça sur le dos ! Nous ne sommes pas assez patriotes… qu’ils aillent donc chanter la Brabançonne en Flandre, crapules de belgicains. Bientôt, ils nous reprocheront le taux de suicides plus élevé en Wallonie qu’en Flandre.

    Mais c’est pas possible ! Comment les gens peuvent-ils garder leur sang-froid !? Se laisser insulter quotidiennement de la sorte ?!

    J'aime

  9. Mais c’est pas possible ! Comment les gens peuvent-ils garder leur sang-froid !? Se laisser insulter quotidiennement de la sorte ? (LDW)

    Bien évidemment la question flamande existe depuis toujours mais la véritable question dramatique est POURQUOI LES POLITIQUES WALLONS S’APLATISSENT-ILS DEVANT LA FLANDRE ? POURQUOI REFUSENT- ILS DE CONCEVOIR LA SEPARATION, ALORS QUE LEURS PREDECESSEURS L’ ONT THEORISEE ? EXISTERAIT-IL UNE MALEDICTION BELGE ? CELA DEVIENT PITOYABLE DE LES VOIR RECULER COMME DES PLEUTRES. Quand on pense à tous les pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud qui se révoltèrent au cours des siècles pour leur LIBERTE, le mot WALLON devient triste à prononcer. Mais, c’est peut-être ce qu’ils cherchent à provoquer dans la population: le dégoût de soi ! Ainsi elle acceptera tout même devenir une masse de seconde zone au profit de quelques opportunistes, profiteurs et renégats.

    J'aime

  10. Autre point très inquiétant : de plus en plus de jeunes Wallons (et de moins jeunes) s’exilent en France. Le réunionisme n’existe plus qu’à titre égoïste et individuel… Et même, parmi les rattachistes, combien parmi vous resteront jusqu’au bout ? Combien parmi vous ont déjà la main sur la valise ?

    Vous dites : que font les politiques wallons ? « Pouvoirisme » disait Gendebien. Et puis, le tabou pèse sur la question ethnique… Même la droite francophone est immigrationniste et préfère les migrants aux Wallons.

    L’autre question, c’est : pourquoi ne trouve-t-on aucun blogue rattachiste, (ou si peu), aucun you-tubeur wallon, aucun intellectuel wallon, aucun universitaire qui ose dire la vérité sur la presse pourrie de Bruxelles ?

    On n’a jamais disposé d’un tel accès au médias… mais les seuls à s’exprimer, ce sont les belgicains ! Allez voir sur Facebook les commentaires qu’ils posent… Il y a de quoi se pendre.

    Enfin, Marie-Chantal souligne un point important : les Flamands n’ont aucun intérêt à proclamer leur indépendance, mais bien à flamandiser la Wallonie, à pomper, à vampiriser, à phagocyter tout ce qu’ils peuvent. Et le grotesque épisode Catalan prouve qu’ils n’ont aucune envie d’imiter ce genre d’initiative séparatiste.

    Franchement, je ne vois aucune solution. En ce qui me concerne, je n’ai ni les réseaux, ni les moyens de partir en France et quand bien même… Je suis chez moi en Wallonie, sur la terre de mes ancêtres.

    Il n’est de problème qu’une absence de solution ne finisse par résoudre. Si la Flandre ne proclame pas son indépendance, la prochaine crise financière pourrait précipiter les choses. Quitte à y rester, au moins, je verrai la fin de l’entité belgicaine.

    J'aime

  11. EXISTERAIT-IL UNE MALEDICTION BELGE ?
    Oui, d’une certaine façon. Chez les politiques wallons: pleutrerie et l’opportunisme (tous partis confondus). Chez les politiques flamands: s’assurer de ne rien oublier avant de claquer la porte derrière soi. Dans l’ensemble, le peuple de Flandre, les « Klauwaerts », c’est-à-dire « les hommes aux griffes / les lions » ont gagné la guerre contre les fransquillons, « Leilaerts » ou « les hommes du lys/ les hommes du roi de France ». Et, en plus, ils se vengent des Wallons qui leur ont fait rater leur indépendance dès 1917 en refusant l’offre allemande de la « séparation administrative », théorisée par ces mêmes Wallons en 1912. Le peuple flamand est rancunier et obstiné; il faut relire Jules Destrée !
    Maintenant, pour prendre son indépendance sans soucis, il faut des alliers. Quels sont les alliés de la Flandre:1) l’Angleterre, depuis des siècles; 2) l’Allemagne depuis le début du XXe siècle pour la nécessité de disposer des ports sur la mer du nord ( lire la vie de la colonie allemande à Anvers avant 1914) et, de plus, ce sont des « cousins »; 3) les Pays-Bas malgré les aléas de l’Histoire mais il existe aux Pays-Bas des cercles d’intellectuels influents et des cercles d’affaires qui aspirent à une Grande-Néerlande; 4) le Grand-Duché de Luxembourg par les liens d’affaires bénéluxiens et par le fait que le grand Duc appartient à la famille de Nassau; 5) enfin, contre toute attente, la France, qui ne s’en cache pas pour réalisme économiques. Quand, on additionne toutes cartes, la Flandre n’a aucun soucis à se faire vis-à-vis des instances européennes !

    Maintenant quels sont les alliés de la Wallonie ? A l’exception de la France, pour autant qu’elle l’appelle à l’aide, il n’y a personne. Il n’existent que des prédateurs: TOUS les pays germaniques qui l’entourent. Cela signifie que, contrairement à la Flandre, elle ne doit rien attendre de positif des instances européennes. La Wallonie, par la FAUTE de son corps politique n’est qu’un oiseau pour le chat !

    J'aime

  12. Et pendant ce temps là, la N-VA commence son travail pré-électoral:
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_la-n-va-veut-obliger-les-medecins-et-autres-a-prouver-leur-bilinguisme-a-bruxelles?id=9868092
    La N-VA qui est crédité de 31% des suffrages en sondage, je me surprend à espérer un Vlaamsbelang à 19% (pourtant je ne partage absolument rien des idées de ce parti) mais juste pour qu’on en finisse avec cette parodie de pays qui n’a que trop durée!!!
    Autre chose: c’est votre choix M.-C. de ne plus poster de messages et il faut le respecter, mais sachez que ça fait néanmoins du bien quand on voit des ressortissants français, venir sur ce site, encourager ce combat d’un retour à notre vraie patrie. Merci pour vos contributions. Bonne continuation à vous, votre époux en Nouvelle-Aquitaine.

    J'aime

  13. Wallons couillons, wallons cochons m’avait dit un flamand avec un sourire en coin qui en disait long ! Wallons réveille-toi pour ta survie ou tu couleras définitivement dans la douleur éternelle …

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s