Le 11 novembre, la Flandre indépendantiste s’exprime

Lu ce 11 novembre sur le site de la RTBF : 

Le président du parlement flamand, Jan Peumans (N-VA) a critiqué l’Europe samedi lors de son discours annuel prononcé à l’occasion du pèlerinage de l’Yser à Dixmude à la suite de la crise en Catalogne, pointant surtout du doigt la non-reconnaissance par l’Union européenne de la région espagnole comme nation.

Ce pèlerinage, qui rend hommage aux soldats morts pendant la première guerre mondiale, est aussi un rassemblement traditionnel des indépendantistes, qui y voient une occasion de saluer les soldats flamands envoyés à la mort par un état-major francophone.  » (…)

« Le gouvernement Rajoy nie les aspirations démocratiques de 7,5 millions de Catalans d’une manière qui nous rappelle ce qui est arrivé à la Flandre il y a environ 100 ans, lorsqu’elle a réclamé davantage d’égalité,(…). (…). »

M. Peumans a également critiqué l’attitude de l’Europe. (…) « (…) une nation qui se sépare de son Etat central disparaitraît automatiquement de l’Union européenne. De telles menaces traduisent une approche de la carotte et du bâton, insufflée par des dirigeants réactionnaires. (…) Visiblement, cela ne correspond pas à la vision de la génération actuelle des dirigeants européens, (… )Leur politique mène à une suprématie malsaine de quelques grands blocs de pouvoirs en Europe », a-t-il conclu.

Le président du comité de pèlerinage, Paul De Belder, s’est également exprimé et a tracé un parallèle entre la Flandre de 1917 et la Catalogne actuelle. « Aux demandes des Flamands pour plus d’égalité,  la réponse de l’ancien establishment belge a été la même que celle de l’Espagne actuelle soi-disant démocratique : la répression, rien de plus ».

M. De Belder ne comprend pas pourquoi l’Europe n’agit pas davantage. (…) (…) (…) « Elle risque de perdre sa dernière once de crédibilité. »

Il a également prié le ministre-président flamand, Geert Bourgeois (N-VA)   de ne pas succomber aux diktats belges. « La Belgique n’a ici aucun droit moral à s’exprimer car elle est elle-même le résultat d’un putsch violent, commis par une minorité complètement illégitime, à l’encontre de toutes les constitutions possibles et des normes de droit international, sans le moindre référendum préalable ». (…)

4 réflexions sur « Le 11 novembre, la Flandre indépendantiste s’exprime »

  1. Effectivement ce non pays n’a aucune légitimité démocratique. La
    dernière consultation démocratique des Liégeois date de 1793 et
    a cette date les Liégeois ont voté l’adhésion à la République francaise

    J'aime

  2. Le 7 décembre aura lieu a Bruxelles une gigantesque manifestation
    catalane avec l’appui de nombreu mouvements européens, Les
    drapeaux flamands seront nombreux. Et le drapeau au coq absent ?
    Que font les mouvements séparatistes wallons comme Wallonie
    libre ou le Rassemblemnent wallonie france ou Wallonie insoumise
    Voir des drapeaux wallons aux còtes des drapeaux flamands
    montreraient à toute l’Europe la réalité belgicaine deux peuples
    opprimés au sein de ce non pays

    J'aime

  3. Aujourd’hui 15 novembre les Belgicains se manifestent et un
    certain Behrend professeur à lUniversité de Liège en plein
    délire célére la monarchie symbole d’unité. On croit rèver.
    Espérons que rapidement le mouvement flamand radical
    mette fin a ce non pays

    J'aime

    1. @ Fryns

      Voici d’ailleurs l’article dont vous parlez, trouvé sur le site de la RTBF:

      https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_une-republique-belge-la-royaute-evite-un-clivage-linguistique-qui-peut-etre-polarisant?id=9763448

      Il me fait trop rire quand il dit que: « une élection présidentielle serait quelque chose qui, par définition, pourrait s’avérer polarisant. Et qui pourrait d’ailleurs aussi bien sûr permettre à la majorité néerlandophone de systématiquement plébisciter un dignitaire néerlandophone »
      Il a sûrement un problème de mémoire puisque la Flandre a installé au « 16, rue de la Loi » leurs 1er ministres pendant plus de 30 ans avant qu’Elio Di Rupo puisse avoir le poste et ensuite Charles Michel!!! Un 1er ministre francophone, deux fois de suite, je me suis dit que ça cachait forcément quelque chose… Pour amadouer les Wallons et ensuite porter le coup de grâce… A suivre…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s