Droit international

Par Jean-Sébastien Jamart

MERCI DE PARTAGER TOUS AZIMUTS

NON à l’exécution d’un mandat d’arrêt international (espagnol) contre le président catalan réfugié à Bruxelles !

Si le président catalan est poursuivi en Espagne et fait l’objet d’un mandat d’arrêt international, c’est uniquement vu son comportement politique à la tête de la Catalogne. Les reproches qui lui sont faits n’existent d’ailleurs pas en droit belge. Pourrait-on imaginer un homme politique flamand ou wallon qui serait poursuivi par tous les tribunaux parce qu’il souhaiterait que la Flandre ou la Wallonie devienne indépendante ?

Un mandat d’arrêt international vise essentiellement les comportements terroristes et criminels et ne peut s’appliquer à des comportements politiques. Il est regrettable qu’une partie de la classe politique francophone appuyée par quelques pénalistes du régime ne soit pas plus critique sur le fonctionnement de ce mandat et considère qu’il doit être exécuté purement et simplement.

La Belgique est une terre d’accueil et elle doit regarder à deux fois avant de satisfaire les demandes obsessionnelles d’un Etat qui perd le sens de la mesure.

Pendant son séjour en Belgique, le président PUIGDEMONT ne doit donc être ni arrêté ni remis aux « autorités » espagnoles.
Que cela ne plaise pas à l’Europe ou à l’Espagne n’est pas le problème !

5 réflexions sur « Droit international »

  1. Sauf erreur, le président PUIGDEMONT ne doit pas craindre grand chose. Même s’ « il est regrettable qu’une partie de la classe politique francophone appuyée par quelques pénalistes du régime ne soit pas plus critique sur le fonctionnement de ce mandat et considère qu’il doit être exécuté purement et simplement », la Flandre nationaliste s’opposera assurément à cette éventualité. La réaction de la classe politique francophone relève de son angoisse existentielle face aux velléités flamandes. Même si les indépendantistes de Flandre semblent manquer d’audace en comparaison à leurs homologues catalans, il n’en demeure pas moins qu’un « incident politique » peut déboucher sur un raidissement de toute la Flandre ( nationaliste et belge opportuniste) et déboucher sur la fin de ce pays artificiel.

    J'aime

  2. Ceci peut ètre une opportunité. Tout raidissement belgicain peut
    contraindre la NVA á se radicaliser et á quitter ce gouvernement
    et remporter une éclatante victoire en cas d’élections. Les flamingants
    les plus radicaux sont nos alliés objecctifs. Avec eux ce sera enfin
    Belgie Barst. Ce n’est pas des Wallons belgicains que viendra
    le salut.

    J'aime

  3. Lu dans Bretagne Presse la NVA s’opposera a toute extradition. Michel
    le sait. Son gouvernement peut chuter c’est cela le sort des
    valets du flamingantisme. Mais la crise catalane provoque le
    raidissement du pays basque or sans le PNB pas de biudget
    pour le gouvernement Rajoy minoritaire

    J'aime

  4. Ce jour le drapeau flamand a còté du drapeau catalan. Le drapeau
    wallon ? Au grenier. A sa place les politiques wallons arborent
    le drapeau belgicain triste déclin de ce qui fut un grand peuple.
    Comme l’a prédit le Général De Gaulle ils assisteront indifférents
    à votre déclin Qui ceux que certains Wallons appellent encore
    leurs amis flamands. Difficile d’ètre plus maso

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s