Les avions de chasse que veut la Flandre

La presse se fait l’écho de la possible décision prochaine du gouvernement fédéral belge, largement dominé par des ministres flamands, de procéder à l’achat de 40 avions de F 35combat en remplacement des chasseurs F16 qui seraient en fin de vie.

Selon la presse (Le Vif-l’express du 16 janvier 2014), « tout serait déjà joué » : l’avion américain F35 serait choisi, malgré son prix pharaonique, au détriment d’autres avions, dont notamment le français RAFALE.

Chaque appareil vaudrait de 110 à 130 millions d’euros pièce, soit un budget de l’ordre de 6 milliards d’euros au lieu des 4 milliards initialement annoncés ; le coût d’entretien de ces appareils serait de l’ordre de 283 millions par an. En outre, il n’y aurait pas de retombée économique pour l’industrie aéronautique locale, dont la technologie est éprouvée, mais qui se situe principalement en Wallonie.

Enfin, le marché se ferait en synergie avec les Pays-Bas, acquéreurs de 37 appareils F35, dans le cadre d’une collaboration renforcée entre les Pays Bas et la Belgique comme c’est déjà le cas dans le secteur de la marine militaire.

La livraison des nouveaux appareils devrait avoir lieu à partir de 2023.

Il y a là matière à discussion.

Outre leur prix d’achat prohibitifs, les temps de crise actuels rendent les équilibres budgétaires extrêmement fragiles. De nombreux citoyens ressentent les effets de la crise très violemment, compte tenu des mesures d’exclusion que prend le gouvernement fédéral à l’encontre des personnes les plus vulnérables. Cette dépense militaire n’est ni éthiquement ni financièrement envisageable.

En outre, il y a lieu d’observer que, selon toutes vraisemblances, l’Etat belge n’existera plus au moment de la livraison des avions.

Ce serait folie que de procéder actuellement à des achats militaires d’importance ou à d’autres dépenses somptuaires qui profiteraient à long terme exclusivement à la Flandre dont les velléités d’indépendance ne sont pas un secret.

Les citoyens wallons et bruxellois ne peuvent en aucun cas accepter de participer financièrement à cet investissement monstrueux dans le cadre de l’actuel gouvernement fédéral.

Celui-ci, comme les gouvernements régionaux, a toutes les peines du monde pour équilibrer son budget ordinaire !

Si, par impossible, ce gouvernement majoritairement flamand actuel devait malgré tout faire cet achat de folie, il devrait en faire supporter l’intégralité de la dépense par la seule Région flamande, future utilisatrice des appareils.

De leur côté, les Wallons trouveront des synergies avec la France.

Georges-Henry Simonis

9 réflexions sur « Les avions de chasse que veut la Flandre »

  1. Y-a-t-il moyen de couper la poire en deux ? Le Nord choisirait des F35, d’ailleurs selon des articles de la presse belge antérieurs, les Néerlandais souhaiteraient en revendre parce qu’ils auraient eu les « yeux plus gros que le ventre  » et cela leur coûte déjà trop cher. Quant aux wallons rien ne les empêchent d’équiper Florennes à l’aide de Rafales même de seconde main.
    Plus sérieusement, à partir de 1830 le rapport de force entre Nord et Sud se chiffrait déjà à 60 / 40 et les Wallons au lieu de faire bloc votaient allègrement, selon leurs sensibilités religieuses, philosophiques et partisanes, avec leur coreligionnaires de Flandre. Sauf miracle, je les vois mal agir autrement aujourd’hui; « y-a-t-il un psy dans la salle ? « 

    J'aime

  2. Pour en revenir aux avions, si la NVA tient le cap de l’indépendance n’est-il pas possible de soutenir cette formation politique dans l’optique d’une régionalisation de l’armée? En Suisse, cela a peut-être changé au cours des années, l’armée de l’air helvétique recensait une majorité d’Alémaniques. Les armes nobles étaient en fait tenues par les Alémaniques. Ce scénario se met d’ailleurs en place en Belgique. Voilà donc le moment de mettre les choses au point et, sans bouleverser l’OTAN, de régler les partages tant que les indépendantistes NVA tiennent les manettes. Il ne faut pas oublier que la France fait partie de l’OTAN donc il n’existe aucune hérésie. Sauf erreur, les marines française, néerlandaise et belge collaborent depuis longtemps dans le domaine des chasseurs de mines ( programme Tripartite au sein de l’OTAN). Pourquoi pas une escadre de F35 à Kleine-Brogel et une escadre de Rafales à Florennes ?

    J'aime

    1. Effectivement, vous avez raison M FRYNS. Tout le problème est là, le Général De Gaulle avait tout compris, il savait que Roosevelt et Churchill voulaient sa peau
      , c’est en 1944 qu’il s’est imposé en tant que représentant de la France libre grâce aux réseaux de la résistance et a finalement réussi contre leur volonté première. Le film passé sur France 3 ce lundi 16 février est très clair sur cela. Pour info, le titre du documentaire de Patrick ROTMAN :  » DE GAULLE 1940-1944, l’homme du destin ».

      J'aime

  3. « Les citoyens wallons et bruxellois ne peuvent en aucun cas accepter de participer financièrement à cet investissement »… C’est oublier que les citoyens bruxellois sont également flamands et on de tout temps (relire Michel Quévit à ce propos) choisi la Flandre au détriment de la Wallonie et des citoyens wallons considérés comme « de seconde zone »…
    Peut-être auriez-vous du préciser « bruxellois francophones » (encore que ça ne veuille pas dire grand chose.

    J'aime

  4. J’croyais que la France ne faisait plus partie de l’OTAN??? Mais sinon, il y a d’excellents avions en France aussi (le Rafale notamment), et une Wallonie française pourrait facilement intégrer ses meilleurs éléments dans les institutions françaises (Armée, Gendarmerie, etc…).

    J'aime

  5. La France vient de vendre 24 avions Rafale à l’Egypte. Vingt-quatre avions de chasse correspondent grosso-modo au nombre de chasseurs composant un escadron de chasse dans l’Armée de l’Air (voir notamment Wikipédia « Armée de l’ Air » -France-). Cela signifie que rien n’empêche la Belgique d’acheter aux Néerlandais ou aux Américains un escadron de F35 pour la Flandre et un escadron de Rafale pour les Wallons. Les F35 de Flandre intègreront la composante néerlandaise et les Rafales intègreront la composante française. CQFD. En matière de commerce rien n’est impossible !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s