Sur la réélection d’EDR à la présidence du PS

Une opinion de Willy Burgeon, Président Honoraire du Parlement Wallon et militant socialiste

willy burgeon93,6 % ! C’est le chiffre que va ressasser le PS d’en haut pour fêter (fêtes patronales !) le résultat du candidat unique Elio Di Rupo (EDR) à l’élection de la Présidence du PS ce week-end (A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire, n’est-ce pas !). Cela vaudra encore, lors du prochain congrès, à la star du PS, de ces ovations-debouts, «spontanées», qu’il adore.

Il sera moins question de l’absentéisme massif de 72 % des 90.000 affiliés du PS qui ne se sont pas dérangés pour ce suffrage. Dans certains pays, il aurait été annulé. Cela n’empêchera pas les instances du PS de légitimer le grand homme. EDR n’a pas attiré les foules socialistes il y a quatre ans, cette fois-ci non plus. Il existe donc un grave problème de démobilisation.   Entre-temps, le PS a perdu deux élections et j’attends avec impatience le prochain sondage…

Et l’avenir ? Il s’annonce sombre.

Dans le long questionnaire de deux pages remis à chaque votant, les mots « Wallonie » et «croissance» ne sont pas une seule fois cités. Le ton de la nouvelle Présidence est donné dans ce document et dans les interviews d’EDR dans la presse (voir «Le Soir» et «Le Vif» de vendredi dernier).

LE PS sera le dernier défenseur de la Belgique ! Or, le belgicanisme que défend objectivement EDR c’est la famille royale (vestige de la féodalité), le clergé, l’armée, les milieux d’affaires (toutes). Les Flamands, eux, tous partis confondus, savent depuis 1999 où ils veulent aller tandis que le PS va entamer une bataille du passé avec son doyen de Président.

Un congrès des idées ? On en connaît déjà les grandes lignes. On enverra les militants dans les maisons avec un message sans consistance et on balisera la libre expression et la créativité de la base dans ce congrès qui ne sera pas idéologique car il poserait des axes d’action non conformistes et réellement de gauche et constituerait un danger pour la classe dominante. On y oubliera donc que le socialisme c’est d’abord la contestation du capitalisme et de ses systèmes au rang desquels figure justement l’Etat belgicain. Comme actions seront à l’ordre du jour la glorification d’une star vieillissante et les effets de communication blings-blings sans support réellement mobilisateur. (C’est quand j’ai constaté sa légèreté et qu’EDR se servait de notre parti, celui d’Emile Vandervelde, d’André Cools et de Guy Spitaels, à des fins purement personnelles, que je me suis éloigné de lui.)

Pas question d’une croissance originale élaborée par la gauche avec des projets pour les jeunes, on attend que l’embellie économique, comme les alouettes, tombe du ciel. Pour contrer la dépression et la régression ambiante, le socialisme actuel doit se coupler avec le volontarisme pour éliminer le chômage et la pauvreté toujours plus envahissante (∗). Cette évidence ne sied pas à la pensée unique en cours.

Pendant ce temps, la Wallonie s’empêtre dans ses problèmes budgétaires, de modernisation et s’appauvrit car elle n’a pas la masse critique nécessaire. Personne n’ose dire que son salut et celui de ses enfants est ailleurs. Pour moi, il est en France, c’est une conviction que j’ai depuis 1995 !

Le 24 novembre 2014

(∗) Je sais déjà que je serai écarté, comme d’habitude, des centres de réflexion malgré l’élaboration de mon rapport, non contesté, de 18 pages sur « La bataille contre la crise : avec quelles forces, avec quels remèdes ? » à obtenir sur demande. Je continue à me battre pour la vérité.

Une réflexion sur « Sur la réélection d’EDR à la présidence du PS »

  1. Les attitudes autistes de tous les partis politiques et des syndicats (sauf T. bodson, mais quel est son pouvoir d’influence réel ?) ne peuvent que, vu l’urgence (il reste à peine 8 ans à la Wallonie pour se redresser « dans le cadre de la Belgique »), accélérer le délitement de l’Etat belge. Malgré les troubles à prévoir, c’est là un réel espoir. Grâce à ça et à terme, l’étape du confédéralisme devrait être rapidement dépassée et la solution que nous espérons s’imposer d’elle-même.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s