Un sursaut, peut-être

Au royaume de l’éphémère, on aspire à l’éternité. Aussi vrai que Wight is Wight Dylan is Dylan, la Belgique sera toujours la Belgique. Enfin, il y en a qui le pensent (si on peut dire). Alors que le sort de l’état belge est plus que jamais entre les mains des nationalistes flamands, la Belgique est, paraît-il, dans tous les esprits francophones. On ne voit pas de limite à ce que la population wallonne serait prête à accepter pour rester belge. En tout cas, nombreux sont les Wallons qui rejettent l’idée même d’un conflit d’intérêt avec une Flandre au caractère affirmé, fort, dominant, car, dans leur faiblesse, ils veulent croire en l’indéfectible unité de la Belgique.

Il est surprenant, dès lors, que, de la société civile wallonne, des milieux universitaires wallons, habituellement si discrets, monte la voix d’un expert qui, tout à coup, dénonce une injustice dont la population wallonne pourrait souffrir.

Damien ErnstQuand Damien Ernst, professeur en électromécanique à l’ULg, a découvert le plan de délestage annoncé par l’actuel ministre de l’Intérieur en cas de pénurie d’électricité cet hiver, il a ressenti comme un choc électrique. Selon lui, « 72% des postes wallons pourraient être coupés, contre 38% en Flandre », ce qui n’est pas juste (on insiste). On lui a répondu que le déséquilibre entre la Flandre et la Wallonie s’expliquait par des raisons techniques et, parce qu’il a dit que c’était des couillonnades, on a fini par lui donner raison. La secrétaire d’Etat à l’Energie a imposé une correction sévère au plan communiqué par le ministre de l’Intérieur. Tout simple. Il suffisait d’avoir la lumière et l’énergie. Catherine Fonck a sans doute reçu l’aval de son parti pour désavouer Melchior Wathelet, dont la faiblesse apparaît de plus en plus criante. Le cdH n’a plus aucune raison de faire des cadeaux à la Flandre.

Avant cette correction ministérielle, Dubus avait caricaturé la Belgique à sa façon… plus vraie que nature (voir ici sa caricature).

Et Luc Gennart ?

Luc GennartOn se souvient qu’en 2010, le commandant de la base aérienne de Florennes, le colonel Luc Gennart, fut relevé de ses fonctions pour avoir dénoncé publiquement la flamandisation de l’armée belge. Il fut embrigadé par le MR et, tandis que la Belgique se cherchait toujours un gouvernement fédéral, il fit savoir qu’il était candidat pour devenir le ministre de la Défense après les élections législatives de 2014. Pourquoi pas ? Dans l’hypothèse de la coalition « suédoise », le MR disposerait de tellement de postes ministériels que Luc Gennart pourrait sans doute y faire valoir ses qualités d’expert, d’autant plus qu’il est question de remplacer les avions de combat de l’armée belge.

Il serait intéressant de voir comment Luc Gennart infléchirait les choix de l’actuel ministre de la Défense. Pour rappel, le très flamand Pieter de Crem, aussi partisan d’une armée belgo-hollandaise… souhaite toujours autant équiper l’armée de l’air belge avec l’avion de combat américain, le F-35 de Lockheed Martin, en dépit de l’inflation du prix de cet appareil qui cumule également les déboires techniques et technologiques. Mais pourquoi ce choix alors qu’il existe pourtant trois avions de combat européens – Eurofighter (BAE Systems, Airbus Group et Finmeccanica), Gripen (Saab) et Rafale (Dassault Aviation) ? (lien)

On n’est pas sûr, toutefois, que le MR pense à Luc Gennart pour occuper le poste de ministre de la Défense car, entre-temps, l’ancien commandant de la base aérienne de Florennes est devenu… échevin de la ville de Namur.

G.R.

5 réflexions sur « Un sursaut, peut-être »

  1. Le nommé Gennart a été récupéré par le MR le parti de la trahison prèt a tout pour se partager
    les miettes du pouvoir belgicain, Le camouflet infligé a Reynders est la premère station de
    son chemin de croix et le parti rattachiste est moribond

    J'aime

  2. « Chemin de croix », très bon ! Je n’y avais pas encore pensé. A quelle station sommes-nous déjà arrivé? Votre avis ? Il est vrai qu’à la fin de la Passion, on aboutit au Gol gotha…

    J'aime

  3. Les flamands ne paient plus la redevance télé depuis un bout d’temps!!! Et nous Wallons, encore bien!!! Dans un même pays, des gens paient une taxe, que d’autres ne paient plus!!! Normal, on est en Belgique!!! Mais dites plutôt merci au MR d’avoir accéléré le processus…bientôt la Wallonie seule! Et alors la « bouée de sauvetage » de tous ces politiques francophones, qui ne valent pas mieux les uns que les autres (qu’ils soient de gauche, de droite ou au centre) sera la France où ils seront les premiers aller pleurer à Paris pour que la France les prenne et fasse de la Wallonie une région de France… Allez, vivement le référendum sur la question ici aussi…(en attendant, curieux de voir le résultat en Ecosse, des fois que ça ferait des émules…).

    J'aime

  4. Puisque l’on parle du colonel d’aviation Gennart, peut-on espérer du futur ministre (wallon) de la défense d’acheter des avions européens (F,GB ou S) et non des prototypes américains qui couteront les yeux de la tête, alors que le budget de l’Etat ne le permet pas. Si les Néerlandais viennent de commettre la gaffe financière d’acheter américain, espérons que la NVA pousse à l’achat anglais ou suédois. Il n’y a pas de raison de renflouer les finances néerlandaises.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s