Faire exploser la Wallonie socialiste ?

On connaît les liens entre le PS et la FGTB, leur forte implantation dans la société wallonne. On n’a pas été surpris d’apprendre que le très régionaliste Thierry Bodson, Secrétaire général de l’interrégionale wallonne du syndicat socialiste (et, à ce titre, un homme qui compte en Wallonie), n’envisage pas de remplacer Anne Demelenne à la direction générale de la FGTB-ABVV. Dans un contexte extrêmement difficile, la Wallonie rouge est prête à faire le gros dos. Elle sait que le rapport de force, à l’échelon fédéral, ne lui est pas favorable. Charles Michel UnizoDerrière l’alliance entre le CD&V et la N-VA, il y a, entre autres, les organisations patronales flamandes. Le Voka n’a jamais caché sa sympathie pour Bart De Wever, et Kris Peeters est un ancien patron de l’Unizo.

Kris Peeters, l’homme fort du CD&V, au profil très confédéraliste, pourrait-il accepter qu’Elio Di Rupo rempile au 16 rue de la Loi ? Pourrait-il accepter, à la rigueur, de reconduire la majorité sortante en occupant lui-même la fonction de Premier ministre, à la tête d’une tripartite classique censée « stabiliser le pays » ? Pas sûr. Difficile à imaginer même, quand on lit ce que l’Unizo pense d’une reconduction de la majorité sortante :

Concrètement, 46,3 % des patrons interrogés affirment que, si le gouvernement fédéral était reconduit, ils reporteraient des investissements prévus, ou renonceraient à recruter. Et 11,9 % des sondés envisageraient de délocaliser tout ou partie de leurs activités. C’est le résultat le plus marquant d’une enquête menée auprès de 1.709 indépendants et patrons de PME par l’Unizo (Classes moyennes flamandes) et dont nos confrères du Standaard ont pu prendre connaissance.

Cette information, donnée ici par le journal Le Soir, pourrait encourager Charles Michel à s’engager dans une coalition des droites ultra-dominée par des partis flamands prêts à faire exploser la Wallonie socialiste, au risque d’apparaître au sud comme un dangereux collaborateur travaillant pour les intérêts de la Flandre. On n’y est pas encore. Mais, de leur côté, le PS et le CDH campent sur leur position.

A l’issue de l’entretien avec l’informateur, Paul Magnette a répété que le PS n’entendait pas ouvrir au MR les discussions en cours dans les Régions et à la Fédération Wallonie-Bruxelles. « Ce n’est pas une option. Dans un système fédéral, chaque niveau de pouvoir doit avoir sa propre logique », a-t-il expliqué. Les socialistes francophones conservent leurs faveurs pour une coalition tripartite, à l’image de la majorité sortante qui a progressé dans son ensemble lors des élections du 25 mai, rappellent les socialistes. (Le Soir, 1/7/2014)

Ce qu’on aime, chez Charles Michel, c’est son sourire.

G.R.

4 réflexions sur « Faire exploser la Wallonie socialiste ? »

  1. « Faire exploser la Wallonie socialiste »??? Quel pléonasme!!! Si la Wallonie devait exploser, le P.S. exploserait dans le même temps. Si le P.S. devait exploser – on peut rêver -, c’en serait fini de LA (SA) Wallonie. La Wallonie socialiste n’explosera que le jour où la Belgique implosera.

    J'aime

  2. Et pendant qu’ils s’étripent pour tenter de former un gouvernement fédéral (pour gouverner quoi…???), je viens de recevoir ce matin, un courrier de mon organisme de prestations familiales (allocations) qui m’informe que, « suite à la 6ème réforme de l’Etat et du transfert de compétence vers les Communautés et Régions », l’ONAFTS devient FAMIFED!!! Génial!!! Il y a également un encadré indiquant: « pas d’inquiétude! Vos allocations familiales continuent à être versées chaque mois sur votre compte »!!! Ouf!!! LOL Mais quel montant par rapport à un flamand qui possède le même profil (même nombre d’enfants etc…)??? J’serais bien curieux de l’savoir… Déjà qu’on paye encore une taxe TV alors qu’ils ne la paye plus en Flandre depuis belle lurette!!! Cette Etat belge ressemble de plus en plus à rien du tout!!!

    J'aime

  3. Une question au rédacteur G.R.; veut-il dire que « Thierry Bodson, Secrétaire général de l’interrégionale wallonne du syndicat socialiste, en n’envisageant pas de remplacer Anne Demelenne à la direction générale de la FGTB-ABVV, pratiquerait la politique de chaise vide et, de ce fait, provoquerait la disparition de la très belgicaine FGTB-ABVV?
    Pour le reste, je suivrais le commentaire de Monsieur Lefèvre.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s