La conférence de presse de l’A.W.F.

L’Alliance Wallonie France a tenu ce jeudi 20 février 2014  à la Maison de la Presse de CHARLEROI une conférence de presse destinée à présenter ses objectifs.

Une quarantaine de membres, provenant de toutes les régions de Wallonie et de Bruxelles, et de tous  horizons politiques et philosophiques, ont présenté les revendications du mouvement.

L’A.W.F. a rappelé avec force qu’elle n’était pas un parti politique de plus  parmi les diverses tendances wallonnes, mais qu’elle était un mouvement de citoyens s’interrogeant sur l’avenir de la Wallonie.

Ainsi, l’A.W.F. ne présentera pas en tant que telle des candidats aux élections du 25 mai 2014.

Mais l’A.W.F. a cependant un message  clair et original  à adresser à l’opinion publique en vue de ces prochaines élections, tant aux citoyens qu’aux différents partis politiques : l’A.W.F. revendique l’instauration d’un large débat sur le rattachement de la Wallonie à la République Française.

Le choix de la France, que propose clairement l’A.W.F., n’est plus simplement un choix de cœur, motivé par l’évidence et l’importance des liens qui unissent les francophones de Belgique à la France.

C’est devenu aussi un choix de raison, la situation économique de la Wallonie seule, et même rattachée à Bruxelles, n’étant pas viable à long terme.

Le professeur d’économie Jules GAZON, de l’Université de Liège, a une nouvelle fois clairement démontré  que, en cas de séparation de la Flandre, la Wallonie n’en sortirait pas et connaîtrait une évolution semblable à celle qu’a connue la Grèce ces derniers mois.

Il a aussi démontré, chiffres à l’appui, qu’en cas de rattachement à la République, le poids de la dette wallonne ne constituerait pas une charge excessive pour la France, dont l’importance en Europe serait fortement renforcée par l’adhésion de la Wallonie.

 L’A.W.F. a présenté également  les analyses de mandataires publiques expérimentés : comme bien d’autres avant eux ou avec eux, tant l’ancien Ministre-Président Robert COLLIGNON que l’ancien Ministre Pierre HAZETTE encouragent de manière précise et documentée l’ouverture de négociations en vue du rattachement à la France.

Dans cette perspective, l’A.W.F. entend développer le concept d’intégration-autonomie, permis par la Constitution française, qui allie intégration à la République et respect des particularités et du passé de la Wallonie.

L’A.W.F. entend interpeller les partis politiques démocratiques sur le débat  qu’elle revendique à bref délai : les réponses seront rendues publiques, et orienteront les votes de ceux qui pensent qu’« on  ne pourra pas indéfiniment retenir sous le toit belge une Flandre qui ne partage plus les valeurs du sud ».

____________

                        Dossier de presse disponible sur simple demande.

                                   Charleroi, le 20 février 2014

Georges-Henry S.

Une réflexion sur « La conférence de presse de l’A.W.F. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s