Pourquoi l’AWF veut rester un mouvement citoyen

Dans la rubrique « En campagne »,  sous le titre « RWF, AWF, WIF, GEWIF ! », le quotidien « Le Soir » écrit ce qui suit :

Ancien collaborateur de Jean Gol et Louis Michel, proche de François Perin, Jules Gheude œuvre sans relâche à son idéal : le rattachement de la Wallonie à la France. Pour lui, la sixième réforme de l’Etat est un leurre, le pays court à sa fin. Il est temps d’organiser son camp. Jules Gheude propose de « fusionner » le RWF (Rassemblement Wallonie-France) de Paul-Henry Gendebien et l’AWF (Association (sic !) Wallonie-France) de Paul Durieux pour constituer le WIF (Wallonie intégrée à la France), dont le GEWIF (Groupe d’études pour la Wallonie intégrée à la France) que lui-même coordonne, serait le centre d’études. Ouf ! On le pressent : une simplification qui ne sera pas simple à mettre en œuvre. (D.Ci)

Je me dois d’éclaircir quelque peu ce communiqué.

Jules Gheude dont j’apprécie les analyses, les livres, les cartes blanches et l’idéal qui l’anime, est coutumier d’initiatives prises en solo.

Ainsi, il avait invité les jeunes sur les réseaux sociaux à se réunir à la Citadelle de Namur le 1er mai 2012 afin de se mobiliser pour l’avenir de la Wallonie. Récemment, il lançait sur Facebook un copier-coller du communiqué repris ci-dessus par « Le Soir ».

Rappelons quelques éléments basiques.

Le RWF est le parti politique créé en 1999 par Paul-Henry Gendebien que préside depuis le dernier congrès du parti Laurent Brogniet. Il répond, comme chaque parti, à une ligne politique stricte qu’il convient de respecter.

Le GEWIF que dirige Jules Gheude est né après les Etats-Généraux de Wallonie de 2009. Il a réalisé des cahiers très intéressants qui ont étudié la faisabilité d’une intégration de la Wallonie à la France dans divers domaines. Je serais très heureux de voir notre ami Jules réunir à nouveau le GEWIF avec des personnes désireuses d’actualiser les cahiers existants ou de créer de nouveaux cahiers.

Quant à l’AWF (Alliance et non association comme l’écrit « Le Soir »), il s’agit d’un mouvement citoyen et non d’un parti politique né en mai 2011 dans la foulée du colloque organisé par le Cercle Condorcet à l’ ULG sur le thème de « L’après-Belgique ».

L’AWF n’est donc pas en campagne électorale comme le laisse supposer « Le Soir » en nous rangeant dans sa rubrique En campagne, mais ne boudons pas notre plaisir de voir apparaître notre nom.

L’AWF regroupe des partisans de l’intégration de la Wallonie à la France qui appartiennent à des partis politiques (PS, MR, Ecolo, CDh, FDF, RWF, MG, Vega…), mais aussi et surtout des citoyens non encartés. Notre mouvement s’appuie sur un groupe de parrainage dont les membres nous permettent d’affiner notre réflexion sur la forme que prendra l’intégration et sur la stratégie à suivre pour y parvenir. A ce jour, nous pensons que le concept d’intégration-autonomie est celui qui permettra au plus grand nombre de responsables politiques, sociaux et associatifs, mais aussi de citoyens, d’adhérer au projet de communauté de destin entre la Wallonie et la France. L’autonomie dont jouira la Wallonie sera à négocier entre les représentants de la République et ceux de la Wallonie comme le prévoit la Constitution française dans ses articles qui organisent le statut de ses Collectivités territoriales. Ces articles apportent beaucoup de souplesse et offrent une véritable « boîte à outils » qu’il appartiendra d’utiliser au mieux pour que sortent renforcées la Wallonie et la France.

L’AWF a été créée parce que nous sommes persuadés que la Wallonie sera en danger dans le cadre confédéraliste belge qui, à terme, mettre fin à la solidarité inter-régionale.   Un mouvement citoyen comme le nôtre nous permet de garder une liberté de ton absolue. Nous informons par des conférences-débats que nous organisons ou nous répondons à l’invitation d’organisations qui désirent mieux connaître la véritable situation de la Wallonie aujourd’hui ainsi que le projet d’intégration à la France.

J’apprécie peu que l’on parle de l’AWF de Paul Durieux. Je ne cultive pas l’ego de penser que l’Alliance soit ma chose. Certes, j’ai été élu président de l’AWF, sans doute parce que j’y consacre beaucoup de temps et parce que mettre en contact des personnes qui partagent un idéal semblable me passionne. J’aime l’humain et la confrontation des idées.

Mais l’alliance appartient à tous les membres qui la composent, à tous les membres qui travaillent en équipe au sein de notre Bureau Exécutif (voir la composition de celui-ci en cliquant sur l’onglet « contacts » puis « Vie du mouvement ») ou de son Conseil Général. Elle appartient à l’ensemble des personnes qui compose son groupe de parrainage. L’AWF appartient aussi aux centaines de milliers de Wallonnes et de Wallons qui de sondage en sondage, depuis le fameux sondage « Le Soir »-« La Voix du Nord » de 2008, démontrent qu’une solution française rencontre leur adhésion.

Si les élections de 2014 nous apportent les résultats que nous prédisent les sondages, les choses pourraient s’accélérer beaucoup plus vite que nous ne l’imaginons. Il est pour le moins surprenant de voir aujourd’hui MR et CD&V s’allier pour faire barrage au PS et à la N-VA avec comme objectif avoué de concrétiser dans les cinq années à venir la sixième réforme de l’Etat. Le communautaire est toujours bien présent et toujours aussi puissant puisqu’il arrive à déstructurer les vieilles familles politiques belges que sont le CD&V-CDh et le MR-Open VLD. Vous dire que nous nous en plaignons serait vraiment trahir la vérité.

Paul D.

4 réflexions sur « Pourquoi l’AWF veut rester un mouvement citoyen »

  1. Destructuration des vieilles familles politiques belges devient un euphémisme. Le président du CD&V a bien insisté sur le fait qu’il n’est pas un nationaliste belge même s’il déclare qu’il n’est pas non plus un nationaliste flamand (çà c’est un mensonge). De toute façon, il semble que le président du MR n’a pas entendu cette phrase parce que lui est bien un nationaliste belge.

    J'aime

  2. Ne nous leurrons pas, le nationalisme belge a encore de beaux jours devant lui. Ce sont d’ailleurs ceux qui veulent le maintenir qui ont d’ores et déjà gagné les élections du 25 mai prochain. Leur idée géniale de regrouper les élections européenne, fédérale et régionale peut de ce point de vue être considérée comme un coup de maître, hélas ! Le seule – petite – chance d’évolution serait une victoire importante et significative des confédéralistes flamands.

    L’appel de Gheude, venant après beaucoup d’autres n’a évidemment aucune chance d’aboutir à un quelconque rapprochement pourtant bien nécessaire des différentes composantes du Mouvement wallon et rattachiste. Et ce n’est certainement pas le RWF (*) qui y contribuera, lui qui ne fonctionne qu’à coup d’exclusions. (Le terme « rassemblement » étant utilisé à l’instar de « démocratique » figurant en bonne place dans le nom des régimes qui le sont le moins…).

    En ce qui me concerne, le 25 mai, je refuserai de prendre les bulletins de vote pour le fédéral et l’Europe, n’acceptant que celui pour la Région. C’est là que se situera le seul enjeu pour nous Wallons.

    (*) Ce parti est-il vraiment rattachiste ? Suite au commentaire ci-dessus, je suis allé voir les billets mis en ligne. La majorité critiquent les positions flamandes à un point tel qu’on les croirait écrits par des militants du FDF (qui s’affiche très belgicain unitariste depuis ses alliances avec le CDF et le BUB en attendant quoi, demain, le PP ?°) quant aux autres, ils critiquent toutes les initiatives visant à mettre la Wallonie en valeur, ne cherchant qu’à dénigrer (ou à égaler les Flamands les plus obtus et les plus caricaturaux en la matière).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s