Le ridicule ne tue pas

L’article a l’avantage d’être très court mais son contenu est lourd de sens : il faut à tout prix greffer dans les cerveaux le noir-jaune-rouge. Dans cet Etat, il n’y a plus de citoyens, mais seulement des sujets de multiples majestés. J’apprécie à sa juste valeur le « etc… ».

Combien de maisons communales flamandes, par exemple, vont suivre cet arrêté royal approuvé par le conseil des ministres ?

Bientôt, dans un article qui sera un peu plus long, nous pourrons tirer le bilan des « joyeuses entrées » de Philippe et Mathilde dans les différentes provinces du royaume.

Paul D.

Les couleurs nationales pour les anniversaires de Philippe et Mathilde

joyeuse entréeLes bâtiments publics devront arborer le drapeau belge à trois nouvelles occasions: l’anniversaire du roi Philippe, l’anniversaire de la reine Mathilde et l’anniversaire de mariage du couple royal en vertu d’un arrêté royal approuvé vendredi par le conseil des ministres.

Le conseil a ajouté les trois dates -20 janvier, 15 avril, 4 décembre- à l’arrêté royal du 5 juillet 1974 sur le pavoisement des édifices publics. La liste reprend désormais 18 dates: fête nationale, hommage aux militaires belges décédés lors de missions de paix, armistice, fête du roi, anniversaire d’Albert II, de Fabiola et de Paola, etc.

(Information donnée par l’agence Belga et publiée sur le site du Vif/L’Express.)

2 réflexions sur « Le ridicule ne tue pas »

  1. « Le ridicule ne tue pas » voilà un intitulé, très percutant, qui suffit pour tout commentaire. Cela écrit, les drapeaux ( aux couleurs fédérales puisque chaque Région y trouve les siennes) flotteront peut-être çà et là en Wallonie (Mons et Jodoigne certainement!) et aux pignons de certains immeubles communaux dans l’Agglomération de Bruxelles-Capitale; sans oublier quelques balcons d’appartements bruxellois pour autant que les gens bien intentionnés ne l’oublient pas, vu le peu qui s’arbore déjà en temps ordinaire. Toutefois, le plus intéressant découvert dans le même VIF amène à la lecture des articles suivants : « Geert Bourgeois souhaite que les francophones s’inspirent de la territorialité québécoise » et « Cherchez les différences entre le CD&V et la N-VA ». Là, plus personne ne pavoise !

    J'aime

  2. Si au moins on pensait dans toutes les communes, provinces et administrations de Wallonie à respecter les décrets sur les drapeaux …
    Pour rappel :

    Voici ci-dessous le décret du Parlement wallon, sanctionné par le Gouvernement wallon, qui règle le pavoisement du drapeau régional wallon sur les bâtiments publics aux mêmes conditions que le drapeau national.

    23 juillet 1998. –
    Décret déterminant le jour de fête et les emblèmes propres à la Région wallonne
    (M.B. du 08/08/1998, p. 25551)
    Session 1997-1998.
    Documents du Conseil 384 (1997-1998). – N° 1.
    Compte rendu intégral. – Séance publique du 15 juillet 1998.
    Discussion. – Vote.
    Le Conseil régional wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit:
    Article 1er.
    La fête de la Région wallonne est célébrée chaque année le troisième dimanche du mois de septembre.
    Art. 2.
    Les armoiries de la Région wallonne sont d’or au coq hardi de gueules; elles sont représentées conformément au modèle figurant en annexe 1 du présent décret. Le coq hardi de ces armoiries peut être utilisé isolément comme symbole de la Région.
    Art. 3.
    Le sceau de la Région wallonne porte le coq hardi de ses armoiries avec la légende « Région wallonne ».
    Cette légende est inscrite entre deux filets conformément au modèle figurant en annexe 2 du présent décret.
    Art. 4.
    Le drapeau de la Région wallonne est jaune au coq hardi rouge.
    Conformément au modèle figurant en annexe 3 du présent décret, ce drapeau a les proportions deux: trois; le coq hardi est inscrit dans un cercle non apparent dont le centre coïncide avec celui du tablier, dont le diamètre est égal au guindant et dont la circonférence passe par les extrémités des pennes supérieures et inférieures de la queue et par l’extrémité de la patte levée.
    L’horizontalité du coq est déterminée par une droite non apparente joignant le sommet de sa crête à l’extrémité de la penne supérieure de la queue.
    Le drapeau de la Région est arboré le troisième dimanche de septembre aux édifices publics situés sur le territoire de la Région wallonne.
    Dans la même Région, il est également arboré sur les bâtiments officiels dans les mêmes conditions et aux mêmes dates que le drapeau national.
    Le Gouvernement wallon peut ordonner le pavoisement, à d’autres dates, des édifices visés aux alinéas précédents.
    Art. 5.
    Les hautes autorités et les représentants officiels de la Région wallonne peuvent faire usage, dans l’exercice de leurs fonctions, d’une marque honorifique distinctive. Cette marque, conforme au modèle figurant en annexe 4 du présent décret, consiste en un fanion aux proportions vingt-six: trente, construit comme le drapeau décrit à l’article 4 et garni d’une frange jaune et rouge.
    Promulguons le présent décret, ordonnons qu’il soit publié au Moniteur belge.
    Namur, le 23 juillet 1998.
    Le Ministre-Président du Gouvernement wallon, chargé de l’Economie,
    du Commerce extérieur, des P.M.E, du Tourisme et du Patrimoine,
    R. COLLIGNON
    Le Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Equipement et des Transports,
    M. LEBRUN
    Le Ministre des Affaires intérieures et de la Fonction publique,
    B. ANSELME
    Le Ministre du Budget et des Finances, de l’Emploi et de la Formation,
    J.-Cl. VAN CAUWENBERGHE
    Le Ministre de l’Environnement, des Ressources naturelles et de l’Agriculture,
    G. LUTGEN
    Le Ministre de l’Action sociale, du Logement et de la Santé,
    W. TAMINIAUX
    Le Ministre de la Recherche, du Développement technologique,
    du Sport et des Relations internationales,
    W. ANCION

    Pour mémoire, dans l’Arrêté royal du 5 juillet 1974 – antérieur au décret wallon – et concernant le pavoisement des édifices publics, le drapeau belge (appelé ci-dessus dans le décret du GW : « drapeau national ») doit être arboré aux édifices publics aux dates officielles, et peut l’être lors d’importantes cérémonies, lorsque les usages locaux le demandent, ou encore lors de la visite officielle d’un chef d’Etat étranger. Les Régions et les Communautés, en plus du drapeau tricolore, hissent leur propre drapeau le jour de leur fête. (Dans le contexte de l’époque et je ne mentionne pas l’AR de 1998 concernant le drapeau européen).
    Dates officielles (Arrêté royal du 5 juillet 1974 concernant le pavoisement des édifices publics) :
    • 17 février : Commémoration de tous les membres défunts de la famille royale
    • 7 avril : Hommage aux militaires belges décédés lors de missions de paix
    • 1er mai : Fête du Travail
    • 5 mai : Journée du Conseil de l’Europe (crée en 1949)
    • 8 mai : Victoire des Alliés en 1945 et fin du génocide
    • 9 mai : Journée de l’Europe (anniversaire du discours fondateur de l’Union européenne, prononcé par Robert Schuman en 1950)
    • 6 juin : Anniversaire du Roi Albert II (né en 1934)
    • 11 juin : Anniversaire de la Reine Fabiola (née en 1928)
    • 2 juillet : Anniversaire de mariage du Roi Albert II et de la Reine Paola (en 1959)
    • 21, 22 et 23 juillet : Fête nationale (prestation de serment du Roi Léopold Ier, le 21 juillet 1831)
    • 11 septembre : Anniversaire de la Reine Paola (née en 1937)
    • 24 octobre : Journée des Nations Unies (créées en 1945)
    • 11 novembre : Armistice de 1918
    • 15 novembre : Fête du Roi
    • Date mobile : Election du Parlement européen (élu au suffrage universel depuis 1979)
    Même si le Droit est malheureusement par essence une matière à interprétations, en conclusions, je lis bien : « aux dates officielles, et lorsque les usages locaux le demandent », ce qui sugnifie qu’à partir du moment où on arbore le drapeau belge, le drapeau wallon doit être arboré aux mêmes conditions. Même en dehors de fêtes officielles.

    Et si chacun d’entre nous se mobilisait pour le rappeller à nos édiles ? Notre identité wallonne est à ce prix, prérequis indispensable à son retour au sein de notre identité française !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s