Dépolitisation de la fonction publique, qu’ils disaient…

Le billet d’humeur d’Alain Proviste

WBIDes articles reparlent des nominations, au nombre de 3 (Genève, New York et Mumbai) auxquelles WBI (Wallonie Bruxelles International) va procéder dans un délai assez proche.

M. Suinen, Administrateur Général ‘’Super Fonctionnaire’’ qui gère AWEX – OFI  et WBI devait être à la manœuvre, mais il s’est montré heurté par le système de sélection, ce qui a profondément énervé Rudy Demotte, qui doit absolument placer de « bons et loyaux serviteurs ».

« La Libre »du 05/06/2013 explique bien les ‘’magouilles’’ qui permettront de passer outre les procédures de sélections de type ‘’SELOR’’ qui de toute manière n’évitent pas les nominations politiques.

Ces nominations sont scandaleuses avec des salaires tout aussi scandaleux évidemment (ils devraient tourner aux environs de 10 à 12.000 € bruts/mois en ce compris les primes d’expatriation).

Ces « hauts fonctionnaires » qui ne servent strictement à rien vont, comme c’est déjà le cas pour certains délégués WBI, se prendre pour des ambassadeurs, alors que ce ne sont que des potiches, qui ne sont pas formés à la fonction diplomatique.

A présent, les responsables politiques wallons vont essayer de nous faire croire que ces nominations ne seront pas politiques.

C’est prendre les contribuables pour des naïfs, car tout le monde sait que Marie Aréna doit être recasée et qu’elle ira à Genève parce que son « English » n’est pas suffisant. Pour les deux autres postes, qui seront les heureux élus ?

Probablement un CDH et un Ecolo.

Les paris sont ouverts. Cela dit, en Fédération Wallonie Bruxelles, on n’a pas d’argent ni pour l’enseignement, ni pour la recherche, ni pour la culture.

Pour rappel, il ne peut y avoir de diplomates de carrière au niveau des régions.

Les accords de ‘’Vienne’’ ne reconnaissent le titre de diplomate (Ambassadeur et Consul Général) qu’aux représentants d’Ambassades ou de Consulats d’Etats et non de Régions.

Lire l’article publié sur le site de La Libre Belgique le 5 juin 2013.

Une réflexion sur « Dépolitisation de la fonction publique, qu’ils disaient… »

  1. Bah! Tous les monarques d’Europe, sous l’Ancien Régime, n’anoblissaient -ils pas certains de leurs courtisans et courtisanes préférés. Pourquoi en Belgique du sud francophone, de retour au Moyen-Age, le Prince Di Rupo ( sorry Sainte-Waudru) ne souhaiterait-il pas la même chose ? Question impertinente: la Flandre crachera-t-elle au bassinet pour payer toutes ces folles dépenses de prestige? Poser la question au Sieur Peeters dont le souffle de Bart réchauffe le cou c’est connaître la réponse.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s