Le territoire wallon amputé

CESSION D’ UN TERRITOIRE WALLON À LA HOLLANDE, SANS CONTREPARTIE. POURQUOI  CE CADEAU GRACIEUX ? 

visé-maastricht

Le 27 novembre 2013, dans un article très documenté qui se basait sur une information donnée par le quotidien « La Libre » du 7 novembre , un membre de notre groupe de parrainage, Jacques Lenain, posait pas mal de bonnes questions sur cette cession qui, à l’époque, n’en était encore qu’au stade de projet.  Il terminait son article  par ces mots :

« Les citoyens franco-belges actifs ne peuvent laisser, sans réagir, l’État Belgique, sous direction flamande, céder 14 hectares de territoire wallo-belge, sans contrepartie connue, à la Hollande. Plus encore les Wallons, qui, quel que soit leur sentiment d’appartenance, ne peuvent consentir à un tel abandon. Mais c’est évidemment encore plus vrai pour les « régionalistes » wallons, concernés au premier chef par la perte d’un territoire exclusivement wallon, sans compensation, et qui ne peuvent se taire, sauf à consentir à se renier.

A ce stade de l’affaire, ceux qui consentent à voir l’enjeu de principe qu’elle représente, doivent interroger, fermement, les pouvoirs publics belges et wallons. Ce projet d’échange territorial belgo-hollandais est-il bien ainsi que le dit « La Libre », « lesté », en l’état, d’une perte territoriale pour la Belgique et la Wallonie, et, si oui, pourquoi n’obéit-il pas aux règles habituelles des traités interétatiques relatifs à des échanges territoriaux de ce type ?

Pour notre part, puisque cette affaire est loin d’être conclue – elle ne le sera qu’une fois validée par la loi votée par le Parlement et promulguée par le Roi – nous ne manquerons pas d’en assurer le suivi, et d’intervenir à nouveau en tant que de besoin. »

A 3 ans de distance presque jour pour jour, le moment du suivi est arrivé.

Visite d’Etat aux Pays-Bas: le couple royal belge reçu de manière solennelle à Amsterdam

Belga

Le roi Philippe et la reine Mathilde sont arrivés lundi à Amsterdam pour effectuer une visite d’État de trois jours aux Pays-Bas. Les souverains belges ont été accueillis à 11h00 par le roi Willem-Alexander et la reine Maxima lors d’une cérémonie officielle sur la place du Dam, à proximité du palais royal.

D’ici mercredi, la délégation belge qui accompagne le couple royal – composée entre autres d’hommes politiques et d’une soixantaine d’entreprises – visitera des institutions économiques, politiques et culturelles visant à mettre en évidence les « relations exceptionnelles » entre les deux pays.

Commentaires de l’AWF :

  1. Parmi les nombreux accords bilatéraux qui seront signés entre les Pays-Bas et la Belgique figure aussi la cession aux Pays-Bas des 14 hectares de territoire wallon et ce,  sans contre partie. 
  2. Quel est le représentant politique wallon qui va s’élever contre cette spoliation de notre territoire ?
  3. Parmi la soixantaine d’entreprises qui font partie de la délégation officielle, quelle est la proportion d’entreprises wallonnes ?
  4. Après les accords d’intégrations des armées belges déjà largement flamandisées et néerlandaises, n’assistons-nous pas à un nouveau signal significatif d’intégrations économiques, sociétales, culturelles et autres entre la Belgique et les Pays-Bas et ceci au détriment d’une Wallonie qui ne pourra sortir de cette aventure que minorée ?  
  5. Qu’attendent nos représentants politiques wallons pour activer les accords bilatéraux signés en 1999 et 2004 entre la France et la Wallonie que nous réclamons depuis 2014 ?
  6. Qu’attendent les centres d’études des partis politiques wallons pour mettre sur la table tous les projets du devenir de la Wallonie ?
  7. Qu’attendent nos médias pour mettre en relief le déséquilibre belge qui ne pourra que nuire à la population wallonne et particulièrement aux travailleurs les plus fragiles de celle-ci. (travailleurs indépendants et travailleurs tant du privé que du public) ?

Paul D.

9 réflexions sur « Le territoire wallon amputé »

  1. Dans le même temps, on annonce que l’état belge partage six ambassades avec le peuple batave; hier on parlait d’achats de frégates et de navires de déminage, toujours avec les Pays-Bas. Jamais avec la France, jamais avec la R.F.A. et personne ne s’émeut de ce partenariat récurrent quand il existe trois langues nationales en Belgique.

    J'aime

  2. Moi j’propose la cession à la République Française, d’un territoire de 16 844 km2 et de presque 3.600.000 habitants, autrement dit: la Wallonie, et sans aucune contrepartie non plus pour la Flandre!!!

    J'aime

  3. Le parlement wallon ne bougera pas d’un pouce.
    Le territoire cédé aux Pays-Bas n’intéressait apparemment pas la Province de Liège, que du contraire ( une île, repaire de revendeurs de drogue, impossible à atteindre sauf…à la nage. La paupérisation de la police liégeoise lui interdit peut-être l’achat d’un zodiac même de seconde main ? ).
    A remarquer, selon la presse, que la Province de Liège aurait gagné une écluse sur la Meuse. Une bonne carte d’état-major pourrait confirmer cela.
    Le petit monde politique wallon souffre vis-à-vis de Paris d’un complexe certain d’infériorité (belgitude oblige) et ajoutez à cela qu’il craint comme la peste de perdre, au sein de la République, leurs « petits avantages et petites collusions ». Relire à cet effet la presse au sujet des cumuls.
    Le PS et le CDH belgicains et monarchistes, sans oublier le MR provincialiste, préfèrent régner sur leurs clients à l’ombre des clochés tutélaires.
    Tous ces éléments poussent les politiciens wallons à préférer le BENELUX nouvelle mouture afin de vivre le plus longtemps possible dans un monde qu’ils s’imaginent figé quitte à redevenir « hollandais ».
    Toutefois, si le prochain président de France s’appelait Fillon, il se pourrait que le MR et CDH revoient leurs appréhensions ?

    J'aime

  4. La Flandre cède 10 hectares de la Wallonie à la Hollande, sans contrepartie, au nom de la proximité, croissante, entre la Flandre et la Hollande. La Wallonie cède ces 10 hectares wallons à la Hollande, sans contrepartie, pour ne pas contrarier la Flandre. L’Etat belge apporte sa signature, c’est sa (seule) contribution.
    Au même moment, la Wallonie contrariait Bruxelles, Ottawa et d’autres capitales, pour obtenir une interprétation ponctuelle de certaines dispositions du traité CETA. D’où vient cette « anomalie » ?
    Dans mon article cité, je souligne que des cessions pacifiques de petits territoires entre pays voisins ne sont pas si rares ( la France l’a fait plusieurs fois, dernièrement avec le Luxembourg), mais que ce type d’échange est toujours équilibré, au mètre carré près…Et il est facile de trouver 10 hectares hollandais à céder à la Belgique/Wallonie, non peuplés et utiles à la Wallonie ( au nord de l’écluse de Lanaye, par erxemple…voir une carte).

    J'aime

  5. @Valmy:

    si un jour la Flandre décidait de rejoindre les Pays-Bas (en y emmenant la Belgïe) et comme vous dites de « redevenir hollandais » avec en plus, le consentement des politiques wallons qui se laisseraient entraîner là-dedans en dépit de tout bon sens, alors là, je peux vous promettre que je me casse habiter en France le lendemain (avec mon épouse française et la possibilité de demander mon changement de nationalité dés fin janvier 2017, ça me posera aucun problème, que du contraire…)!!!!!!!

    J'aime

  6. Ce mercredi 30 novembre, sur la chaîne « bel » RTL, le journaliste Deborsu présenta comme  » sujet tabou », LA FIN DE LA BELGIQUE.
    Le documentaire ne révéla rien de nouveau. La Flandre, toute la Flandre, suit son cap vers l’autonomie totale sous couverture de l’Etat belge. Les finances de la Wallonie ne s’améliorent pas. Les PS dirupien et sa remorque CDH s’accrochent au Belgium avec un entêtement affolant. La misère d’un peuple n’intéresse pas l’établissement politique wallon. Alors que le journaliste présente la course de la Wallonie vers l’abîme, avec l’assentiment borné du gouvernement et du parlement de Wallonie, la conclusion plus que navrante clôt la démonstration: « nous sommes tous belges, n’est-ce pas Monsieur »

    J'aime

  7. Voilà deux jours que j’ai posté la question au Gouvernement de Wallonie: CESSION D’ UN TERRITOIRE WALLON À LA HOLLANDE, SANS CONTREPARTIE ?
    J’attends au minimum un avis de réception…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s