La Belgique au Congo en 14 – 18

Très bonne exposition sur le Congo : la Belgique a forcé 290 000 Congolais à participer à l’Est du Congo à la guerre qu’elle menait contre l’Allemagne en 1914-1918

En Belgique, à Oostende aux Galeries Vénitiennes du 04.07.2014 au 14.09.2014, coin Promenade du Roi Baudouin / Rue de Paris, 8400 Oostende

Exposition: LES TRANCHÉES EN AFRIQUE 1914-1918

L’historien spécialisé dans les évènements oubliés Lucas Catherine s’est plongé dans les archives photographiques de la première guerre mondiale et a narré une histoire qui n’avait jamais été publiée dans les livres d’histoire belge.

L’exposition photographique, Les Tranchées en Afrique (1914-1918) rassemble le matériel des archives et raconte des évènements qui ont déterminé le cours de l’histoire européenne, sans jamais avoir été reconnus.

Source: https://www.facebook.com/forcepubliquecongo?hc_location=timeline

Vraiment il ne faut pas manquer cette exposition de photos qui montre que la Belgique a forcé 290 000 Congolais (hommes, femmes et enfants) a participé à la guerre qui l’opposait à l’Allemagne du Kaizer. Le théâtre de la guerre: le Rwanda, le Burundi et une partie de la Tanzanie qui étaient des colonies allemandes. Rappelons qu’à Berlin en 1885, Léopold 2, roi des Belges, a obtenu des grandes puissances européennes un territoire qu’il a appelé Etat Indépendant du Congo. Il a soumis les peuples qui y vivaient à une exploitation féroce semant la mort afin d’extraire les ressources naturelles du pays. L' »Allemagne » devenue une puissance coloniale à la fin du 19 e s. avait accaparé les territoires, les peuples qui y vivaient et leurs richesses dans ce qui allait devenir par la suite le Rwanda, le Burundi et une partie de la Tanzanie. Avec le Traité de Versailles, la Belgique allait obtenir le contrôle du Rwanda et du Burundi. Lucas Catherine, auteur de plusieurs livres, dont Promenade au Congo (avec des introductions d’Eric Toussaint et de Pauline Imbach), voir http://cadtm.org/Promenade-au-Congo-petit-guide

Lecture recommandée.

4 réflexions sur « La Belgique au Congo en 14 – 18 »

    1. A l’ AWF, nous sommes pour le respect de toutes les langues, et nous demandons le respect des noms de ville français de nos villes. Ainsi, nous demandons des panneaux indicateurs qui reprennent « Liège » et non « Luik » en Flandre. Il en va de même en Allemagne, « Liège » et non « Lüttich ». Dans le cas d’ Ostende, nous choisissons « Oostende » qui marque bien le caractère flamand de cette ville. Un peu de logique ne ferait pas de tort et faciliterait notamment les déplacements de nos amis français qui viennent s’égarer dans nos contrées. Je me souviens de la galère vécue par un ami de Puget-Ville (Var) qui, perdu en Flandre, recherchait un panneau lui indiquant « Lille » et qui était loin de penser que « Rijsel » était la traduction néerlandaise de la capitale des Flandres.

      J'aime

  1. Pour une fois, pas du tout d’accord avec AWF : partout dans le monde, on utilise les traductions locales des villes étrangères quand celles-ci existent. Ainsi, en tant que francophone, je me rends à Rome, Londres, Munich, Genève, Liège ou Moscou, et pas à Roma, London, München ou Moskva. De même, un italophone se rendra à Roma, Londra, Monaco di Baviera, Liegi, Ginevra et un germanophone à Rom, Londen, Lüttich, Genf, etc …
    Rien n’est plus belgicain ni ridicule que d’utiliser les noms flamands des villes flamandes lorsqu’il existe une traduction française courante. Et par ailleurs, s’il s’agit de marquer le caractère flamand d’Ostende – que personne ne nie être une ville flamande -, je ne comprends pas pourquoi on rebaptise ses artères : je doute que l’on trouve sur un plan de la ville d’Ostende, une « rue de Paris ». Ceci est par contre tout à fait confus et inapproprié. « Unter den Linden » ne sera jamais « Sous les tilleuls » …

    J'aime

    1. J’ai écrit un peu vite que c’était une position de l’ AWF. En fait, ceci n’a jamais été débattu en réunion. Il est donc naturel que des avis divergents s’expriment quant à l’appellation des villes au sein même de notre mouvement citoyen.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s